Association en Thailande

 

Chapitre 5 
Dissolution d'une association professionnelle

L'article 37 Une association commerciale est dissoute à l'une des causes suivantes.:

(1) si ses règlements prescrivent pour la dissolution dans un événement, à la survenance d'un tel événement; 
(2) s'il est établi pour une période de temps spécifique, à l'expiration de cette période de temps; 
(3) sur la résolution de l'assemblée générale de sa dissolution; 
(4) après avoir été en faillite; 
(5) sur l'ordre du ministre en vertu de l'article 36 de sa dissolution.

L'association dissoute en vertu de commerce (1), (2), (3) ou (4) doit aviser le registraire de la dissolution dans un délai de quinze jours à compter de la date de la survenance de la cause de sa dissolution.

Section 38. Réserve de l'article 10, alinéa trois, quand une association commerciale est dissoute à toute cause indiquée à l'article 37, le registraire doit révoquer la licence et de supprimer le nom de l'association professionnelle du registre. Dans un tel cas, il sera considéré que l'association commerciale peuvent continuer à agir que dans la mesure où elle est nécessaire aux fins de liquidation.

Section 39. Les dispositions du Code civil et commercial sur la liquidation des partenariats enregistrés, sociétés en commandite et les sociétés anonymes sont applicables mutatis mutandis à la liquidation d'une association commerciale dissoute en vertu de l'article 37.

Section 40. Après la liquidation, les biens restants, le cas échéant, ne peuvent être distribués parmi les membres de l'association commerciale. Ces biens doivent être transférés à une autre personne morale dont l'objet concerne un organisme public de bienfaisance précisée dans les règlements de l'association commerciale Si aucune personne morale est spécifié, il doit être transféré à toute personne morale dont les objets portent sur un organisme public de bienfaisance, comme peut être résolu par l'assemblée générale. Dans les cas autres que ceux mentionnés ci-dessus, le reliquat des biens sont dévolus à l'Etat.

Chapitre 6 
Pénalités

L'article 41. Toute personne qui contrevient à l'article 8 est passible d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou d'une amende de pas plus de dix mille bahts, ou aux deux.

Section 42. Toute personne qui est membre d'une association commerciale non autorisée par l'article 8 est passible d'une amende d'au plus deux mille bahts Tan.

Section 43. Toute association commerciale qui viole les articles 14 sera passible d'une amende de plus de dix mille bahts.

Section 44. Toute personne qui viole l'article 15 est passible d'une amende de plus d'un millier Baht et une amende supplémentaire d'au plus de cinquante bahts par jour jusqu'à la rectification est faite.

Section 45. Toute personne qui contrevient à l'article 16 est passible d'une amende de plus de deux mille bahts et une amende supplémentaire d'au plus cinquante bahts par jour jusqu'à la cessation de cette utilisation.

Section 46. Toute personne qui omet de se conformer à l'ordonnance du registraire en vertu de l'article 17 ou l'article 24, ou omet de se conformer à l'article 25, alinéa quatre, sera passible d'une amende de plus d'un millier de bahts.

Section 47. Toute association commerciale qui refuse de permettre à ses membres d'examiner les activités et les biens de l'association du commerce en vertu de l'article 20 est passible d'une amende de plus d'un millier de bahts.

Section 48. Toute association commerciale qui viole 22 article ou l'article 23 est passible d'une amende ne dépassant pas 50 000 baht.

Section 49. Tout administrateur d'une association commerciale qui contrevient à l'article 22, ou s'il accomplit un acte contraire à ses objectifs et de ces actes est une menace pour l'économie ou la sécurité du pays, ou pour oder public ou aux bonnes mœurs, sera passible d'une amende de pas plus de 30 000 bahts.

Section 50. Toute association commerciale qui contrevient à l'article 26, article 27, article 28, l'article 29 ou l'article 30 alinéa premier, est passible d'une amende de plus d'un millier de bahts.

Section 51. Toute personne qui omet de se conformer à l'ordonnance du registraire en vertu de l'article 32 ou l'article 34 un paragraphe ou au paragraphe deux, sera passible d'une amende de plus de deux mille bahts.

Section 52. Toute personne qui contrevient à l'article 33, ou encore un administrateur ou un membre d'un assoiation commerce qui a été dissoute en vertu de l'article 37 ou l'article 55 paragraphe trois, sera passible d'un emprisonnement d'au plus deux ans ou d'une amende de ne pas plus de vingt mille bahts, ou aux deux.

Section 53. Toute association commerciale qui contrevient à l'article 37, alinéa deux, ou ne se conforme pas à l'article 39, sera passible d'une amende de plus d'un millier de bahts.

Section 54. Toute personne qui contrevient à l'article 40 est passible d'un emprisonnement d'au plus un an ou d'une amende de pas plus de dix mille bahts, ou aux deux.

Dispositions transitoires

Section 55. Chaque association inscrite sous le Code civil et commercial avant le jour la présente loi entre en vigueur, qui a les mêmes caractéristiques ou des objets comme ceux d'une association commerciale, doit, si elle veut devenir une association professionnelle à la présente loi, demander une licence association professionnelle dans un délai de 90 jours à partir du jour de cette loi entre en vigueur. Et quand il a été agréé en tant qu'association commerciale vertu de cette loi, le Regstrar des associations en vertu du Code civil et commercial doit supprimer le nom de cette association à partir du Registre des Associations.

Tous les biens et les passifs d'une association ayant les mêmes caractéristiques ou objet tel que ceux d'une association commerciale autorisée et enregistrée en vertu de la présente loi, doivent être transférés à l'association commerciale nouvellement créée. 
Si une association ayant les mêmes caractéristiques et l'objet comme ceux d'une association commerciale enregistrée comme une association sous le Code civil et commercial, ne s'applique pas pour une licence association commerciale à la présente loi dans le délai visé au premier alinéa, il doit être réputés dissous, et le registre des associations en vertu du Code civil et commercial doit supprimer le nom de cette association auprès du registraire de l'Association.

Si une association est insatisfait de l'ordre du registraire en vertu du Code civil et commercial à avoir son nom rayé du registre des associations, il a un droit de recours contre cette ordonnance, par le dépôt d'un recours écrit auprès du Ministre dans un délai de quinze jours après le jour de la réception de la commande. La décision du ministre est définitive.

 

Contresignée par: 
Le maréchal Thanom Kittikachorn 
Le Premier ministre

 

Retourner a la 1er page de la loi sur les association commercial

Retourner à la page des lois Thailandaise



Guide Touristique sur la Thailande