Dans le cadre de l'examen d'une violation des droits humains, la Commission peut nommer un ou plusieurs sous-comité à mener des enquêtes et de faire enquête factuelle, entendu les déclarations du répondant faits et des preuves et préparer un rapport en conformité avec la réglementation prescrit par la Commission et de soumettre c'est à la Commission. Dans ce cas, le sous-comité doit avoir les mêmes pouvoirs et devoirs que la Commission, sauf disposition contraire de la Commission.

Dans le cadre de l'examen de la violation des droits humains, la Commission peut nommer un fonctionnaire pour assister dans l'accomplissement de celle-ci.

Section 27. Dans le cadre de l'examen de la violation des droits humains, la Commission doit, si elle le juge de médiation est possible, une médiation entre les personnes ou organismes concernés afin d'aboutir à un accord de compromis et de solution du problème de la violation des droits humains. Si les parties conviennent de compromis et de résoudre le problème et la Commission estime que l'accord entre dans le champ de la protection des droits de l'homme, la Commission doit préparer un accord écrit pour les galettes et régler la question.

S'il apparaît à la Commission par la suite, qu'il ya non-conformité avec l'accord écrit en vertu du paragraphe un. la Commission doit encore procéder à l'examen en vertu de ses pouvoirs et fonctions.

Section 28. Si la Commission est, sous réserve de l'article 27 et lorsque l'examen est terminé, de l'avis qu'il ya une commission ou d'omission de certains actes qui violent les droits humains, la Commission doit préparer un rapport de l'examen, qui doit préciser les détails de les circonstances de la violation des droits humains. motifs de son opinion et des mesures correctives pour résoudre les violation des droits humains, qui énoncera clairement les obligations juridiques et les méthodes de la performance d'une personne ou un organisme, y compris la période de mise en œuvre de ces mesures.

En exposant les mesures correctives en vertu de l'alinéa premier, la Commission peut exiger d'une personne ou un organisme d'exercer ses fonctions ou de ses par des méthodes appropriées afin de prévenir une récidive de semblables violations des droits humains.

Dans le cas de la Commission est d'avis que la commission a dit ou omission de certains actes ne viole pas les droits de l'homme, mais il ya une pratique injuste à partir de laquelle la personne lésée mérite un remède, la Commission peut énoncer des lignes directrices de rattrapage et notifier une personne ou un organisme d'effectuer convenablement reithin l'étendue des pouvoirs et des fonctions de cette personne ou organisme.

La Commission avise promptement le rapport d'examen à la personne ou l'organisme a des devoirs à effectuer et au pétitionnaire en cas d'une pétition a été déposée auprès de la Commission.

Section 29. La personne ou l'organisme doit, dès réception du rapport d'examen prévu à l'article 28, mettre en œuvre les mesures correctives pour résoudre le problème de la violation des droits humains dans le délai imparti par la Commission et notifie les résultats de la mise en œuvre à la Commission.

Dans le cas où la mise en œuvre des mesures correctives pour résoudre le problème de la violation des droits humains ne peuvent pas être achevé dans le délai imparti, la personne ou l'organisme doit, avant l'expiration de la période précédente, la demande de la Commission une prolongation de la période de mise en œuvre ainsi que les raisons et la durée de la période recherchée pour l'extension, à condition qu'aucune demande doit être faite pour une prolongation de la période de mise en œuvre de plus de deux fois.

Section 30. Lorsque la période prévue à l'article 29 est expiré, si la personne ou l'organisme n'a pas pris les mesures correctives pour résoudre les violations des droits humains ou n'a pas terminé la mise en œuvre sans raisons justifiables, la Commission fait rapport au Premier ministre d'ordonner une mise en œuvre des mesures correctives dans les soixante jours à compter de la date de réception du rapport. Dans ce cas, la Commission doit préciser, au Premier ministre, les détails de l'exercice du pouvoir judiciaire dans l'émission de celui-ci, à l'exception de la mise en œuvre de mesures correctives n'est pas dans le pouvoir du Premier ministre, la Commission procède conformément à l'article 28.

Section 31 Dans le cas où aucune procédure ou pour que la mise en œuvre de mesures correctives pour résoudre les ht humaine;. Infraction en vertu de l'article 30 a été prise, la Commission fait rapport à l'Assemblée nationale pour procéder père. Dans les rapports à l'Assemblée nationale, si la Commission estime qu'il est avantageux pour le public, la Commission peut diffuser au public les cas dans lesquels aucune des mesures correctives MISE EN ŒUVRE résoudre la violation des droits humains ont été prises.

. Section 32 Dans l'exercice des fonctions, la Commission a les pouvoirs comme suit: 
(1) de convoquer un organisme gouvernemental, un organisme d'Etat ou entreprise d'Etat de faire des déclarations écrites des faits ou des opinions concernant l'exercice de fonctions officielles ou d'autres devoirs ou de livrer les objets, documents ou autres preuves connexes ou à envoyer un représentant pour faire des déclarations; 
(2) à convoquer une personne, personne morale ou parence privés concernés de faire des déclarations ou de livrer les objets, documents ou autres éléments de preuve relatifs à la date, heure et lieu tel que spécifié. 
La livraison d'une assignation doit être faite par un courrier recommandé avec accusé de réception au domicile ou au bureau de la rivière. Dans le cas où la livraison par ledit dire ne peut être faite ou pas d'action a été prise en conformité avec la sommation dans un délai raisonnable, la Commission doit les remettre la citation à comparaître par les moyens dit ou par d'autres moyens que la Commission juge appropriés; 
(3) de demander à la Cour de la juridiction appropriée pour délivrer un mandat pour entrer dans une habitation ou un lieu pour les bénéfices de l'examen de faits ou de collecte evid connexes.

 

Les droits de l'homme en Thailande - Lois Thailandaise

 

Guide Touristique sur la Thailande