Lois de l'immigration Thailande Partie 3

1. Les personnes en mission diplomatique envoyée par le gouvernement d'un pays étranger à exercer des fonctions dans le Royaume, ou qui voyagent à travers le Royaume pour exercer des fonctions dans un autre pays.

2. Parties et de leurs employés consulaires envoyés par le gouvernement d'un pays étranger à exercer des fonctions dans le Royaume pour exercer des fonctions dans un autre pays.

3. Une personne dont le gouvernement d'un pays étranger a envoyé à exercer des fonctions ou des missions dans le Royaume avec l'approbation du gouvernement thaïlandais.

4. Une personne exerçant des fonctions ou des missions dans le Royaume pour le gouvernement de la Thaïlande en conformité avec les accords du gouvernement de la Thaïlande et du pays étranger concerné.

5. Chef de la direction des organisations internationales ou du département exerçant des fonctions en Thaïlande, qui sont protégés par la loi ou que le Gouvernement thaïlandais a souscrit, y compris les dirigeants, spécialistes ou autres personnes, qui sont nommés ou ont des responsabilités dans le Royaume de ladite Organisation es départements ou pour le Gouvernement thaïlandais en vertu d'un accord avec le gouvernement thaïlandais a fait avec les organisations internationales ou des départements.

6. Les conjoints ou les enfants font partie ou peuvent faire partie du ménages des personnes de l’organisation en vertu du paragraphe (1), (2), (3), (4) ou (5)

 

7. Fonctionnaires voyagent dans un pays étrangers et travaillant dans une résidence des personnes sous ; (1) « toute personne ayant un document indiquant un statut équivalent à celui de l'immunité diplomatique », conformément à l'accord que le gouvernement thaïlandais a fait avec les gouvernements étrangers ou avec les organisations International.

8. Cas (1), (2), (6) ou (7) doit être en conformité avec les accords conclus entre les pays concernés et avec réciprocité mutuelle.

 

Le fonctionnaire compétent doit avoir le pouvoir d'interroger ou d'examiner des preuves dans le but de déterminer si une personne entrant dans le Royaume est en vertu des exemptions prévues par la présente section.

 

Article 16: Dans le cas où pour des raisons de bien-être national ou de la sauvegarde de la paix publique, la culture, la morale, ou de bien-être, ou lorsque le ministre estime qu'il est inapproprié de permettre à tout étranger ou tout autre groupe d'espèces exotiques d'entrer dans le Royaume, le ministre a le pouvoir d'exclure des étrangers

 

Article 17: Dans certains cas particuliers, le ministre, par l'approbation du Cabinet, peut permettre à tout étranger ou tout groupe d'étrangers à séjourner dans le Royaume, sous certaines conditions, ou les conditions peuvent, ou peuvent envisager l'exemption d'être conformes à la présente loi.

 

Article 18: Le fonctionnaire compétent doit avoir le pouvoir d'inspecter les personnes entrant dans ou quittant la Thailande

À la lumière de cette disposition, les personnes entrant ou quittant le Royaume doit soumettre une liste d'éléments comme le prescrit le règlement ministériel, et doit être inspectée et approuvée par le fonctionnaire compétent affecté au point de contrôle d'immigration.

 

Article 19: En inspectant et en examinant si un étranger est interdit d'entrer dans le Royaume, le fonctionnaire compétent doit avoir l'autorisation pour permettre à l’étranger à séjourner à un endroit approprié après avoir promis qu'il va se présenter au fonctionnaire compétent pour recevoir ses ordresà une date, l'heure et lieu, ou si le fonctionnaire compétent le juge approprié, il peut faire appel d'une obligation de retenu.

 

Article 20: Dans le cas où le fonctionnaire compétant a arrêté tout étranger en vertu des dispositions de l'article 19, le fonctionnaire compétent doit avoir des motifs raisonnables de détenir l’étranger dans la mesure où elle est nécessaire, dans les circonstances, mais pas plus de 48 heures de détention.

En cas de besoin, la période de 48 heures ne peut être prolongée, mais ne dépassant pas sept jours, et que le fonctionnaire compétent doit signaler la police locale.

Ambassade du ressortissant détenu doit être prévenu afin entamer des négociations.

 

Si c'est nécessaire de détenir un étranger plus long que le délai prévu au premier alinéa, le fonctionnaire compétent doit faire une demande auprès de la Cour et une ordonnance pour prolonger la détention de étranger mais ne dépassant pas 12 jours.

 

Article 21: Les frais de détention d'un étranger doit, en vertu du paragraphe 19 et 20 doivent être les frais du propriétaire, ou de la personne responsable de l'acheminement

 

Article 22: Dans le cas où le fonctionnaire compétent découvre que l'étranger est interdit d'entrer dans le Royaume en vertu des dispositions de l'article 12, le fonctionnaire compétent doit ordonner de quitter la Thailande, à moins de faire appel et de faire une dérogation obtenu par le ministre.

 

 

Lire la suite de la loi:

Pages: 1 - 2 -3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

 

Guide Touristique sur la Thailande