Constitution Thailandaise de 2007 partie 14

La Constitution de la Thailande

 

CHAPITRE X

Les tribunaux

Partie 1

Dispositions générales


L'article 197. Le procès et l'arbitrage des

cas sont les pouvoirs des tribunaux, qui doivent

procéder à juste titre en conformité avec la Constitution

et la loi, et au nom du roi.

Les juges ou les juges sont indépendants dans l'essai

et de jugement des affaires dans le bon, rapide et

manière juste, ainsi que conformément à la

Constitution et la loi.

Le transfert d'un juge ou le juge sans son

ou son consentement préalable ne doit pas être permise, sauf dans

le cas du transfert trimestrielle prévue par la loi,

promotion à un poste plus élevé, étant sous une

des mesures disciplinaires, en devenant un défendeur dans une

affaire criminelle, dans le cas où la justice dans le procès

et le règlement des cas pourraient être touchés, ou la force

majeure ou de toute autre nécessité inéluctable, comme

prévues par la loi.

Les juges ou les juges ne doivent pas être politique

fonctionnaires ou occupent des postes politiques.

L'article 198. Tous les tribunaux peuvent être établies

que par des lois.

Un nouveau tribunal pour le procès et au jugement des

un cas particulier ou un cas de toute accusation en particulier

en place d'un tribunal ordinaire existant en vertu de la loi

et ayant juridiction sur un tel cas ne doit pas être

établies.

Une loi ayant un effet de modifier ou de

modifiant la loi sur l'organisation des tribunaux ou sur

procédure judiciaire pour les fins de son application

à un cas particulier ne doit pas être promulguée.

L'article 199. Dans le cas où il ya un

différend portant sur la juridiction compétente parmi les

Cour de justice, le tribunal administratif, le

Tribunal militaire ou tout autre tribunal, il est décidé

par un comité composé du président de la

Cour suprême de justice en tant que président, le président

de la Cour administrative suprême, le Président

de la Cour d'autres et pas plus de quatre qualifiés

personnes prévues par la loi en tant que membres.

Les règles pour la soumission du différend

en vertu du paragraphe ne doit être tel que prévu par la loi.

L'article 200. Le Roi nomme et révoque

juges ou les juges, sauf dans le cas de retrait de

Bureau à la mort.

La nomination et la révocation des

la justice ou un juge d'un tribunal autre que le

Cour constitutionnelle, la Cour de justice, le

Tribunal administratif et la Cour militaire ainsi

que la compétence juridictionnelle et la procédure d'une telle

Les tribunaux doivent être en conformité avec la loi sur la

création de tels tribunaux.

L'article 201. Avant son entrée en fonction, la justice ou un

juge doit faire une déclaration solennelle devant le

Roi dans les termes suivants:

«Je, (nom du déclarant) déclare solennellement

que je serai fidèle à Sa Majesté le Roi et ne

fidèlement remplir mes fonctions au nom du roi

sans aucune partialité, dans l'intérêt de la justice des

personnes et de l'ordre public du Royaume. J'ai

doivent également respecter et observer les démocrates

Régime de gouvernement avec le roi comme chef de la

Etat, la Constitution du Royaume de Thaïlande

et la loi à tous égards. "

L'article 202. Traitements, émoluments et autres

avantages sociaux des juges ou des juges doit être fournie par

la loi, à condition que le système du salaire de l'échelle ou de

émoluments applicables aux fonctionnaires ne doivent pas être

appliquée.

Les dispositions de l'alinéa premier sont applicables

aux commissaires électoraux, médiateurs, membres

de la Commission nationale de lutte contre la corruption et la

les membres de la Commission de vérification Etat mutatis

mutandis.

L'article 203. Nul ne peut simultanément

devenir membre, si un membre d'office ou

un membre qualifié, de la Commission judiciaire du

les Tribunaux de Justice, la Cour administrative ou de toute

Les tribunaux d'autres prévues par la loi.

 

Partie 2

Cour constitutionnelle


L'article 204. La Cour constitutionnelle

se compose du président et de huit juges de la

Cour constitutionnelle d'être nommé par le Roi

sur les conseils du Sénat parmi les suivants

personnes:

(1) de trois juges de la Cour suprême du

Justice tenant une position de ne pas inférieure à la justice des

la Cour suprême de justice et les élus à un général

Réunion de la Cour suprême de justice par le secret

tour de scrutin;

(2) deux juges de la Cour administrative suprême

Cour élus à une assemblée générale des juges de la

Cour administrative suprême au scrutin secret;

(3) deux personnes qualifiées en droit avec

connaissance approfondie et une expertise de droit, d'être

élus conformément à l'article 206;

(4) deux personnes qualifiées en sciences politiques,

l'administration publique, ou d'autres sciences sociales avec

connaissance approfondie et une expertise dans l'administration

d'affaires de l'Etat, d'être élu par l'article 206.

Dans le cas où aucune justice de la Cour suprême

Cour de justice ou un juge de la Cour suprême

Tribunal administratif est élu sous (1) ou (2), le

Assemblée Générale de la Cour suprême de justice et

l'Assemblée générale des juges de la Cour suprême

Tribunal administratif, selon le cas peut être, élit

d'autres personnes qualifiées qui ne sont pas dans l'une des

interdictions en vertu de l'article 205 et possèdent approfondie

connaissances et l'expertise du droit de fonctionner comme

le juge de la Cour constitutionnelle au titre (1) ou (2),

comme c'est le cas peut être.

Les personnes élues en vertu du paragraphe une

doit tenir une réunion pour élire l'un d'entre eux

d'être le président de la Cour constitutionnelle et

informer le résultat au Président du Sénat

en conséquence.

Le président du Sénat doivent contresigner

Command de la Royal nomination du président et

juges de la Cour constitutionnelle.

L'article 205. La personne qualifiée en vertu

L'article 204 (3) et (4) doit posséder les

qualifications et ne doit pas être sous l'une des

interdictions comme suit:

(1) être de nationalité thaïlandaise par la naissance;

(2) n'étant pas moins de quarante cinq ans;

(3) ayant été, dans le passé, un ministre, un

juge de la Cour suprême militaire, une élection

Commissaire, un médiateur, un membre de la

Nationale Contre la Corruption Commission, un membre

de la Commission d'Audit d'Etat, ou un membre de la

National Human Rights Commission, ou d'avoir

servi, dans le passé, dans une position qui n'est pas inférieure

Procureur général adjoint, Directeur général ou son

équivalent dans un organisme d'État, ou occuper un poste de

pas inférieur professeur, ou d'un avocat d'au moins trente

ans de pratique continue jusqu'à la date du

mise en candidature;

 

(4) ne pas être sous l'une des interdictions

vertu de l'article 100 ou de l'article 102 (1), (2), (4), (5), (6),

(7), (13) ou (14);

(5) n'étant pas membre de la Chambre des

Les représentants, sénateur, responsable politique, membre

d'une assemblée locale ou d'administrateur local;

(6) ne pas être ou avoir été, dans le passé, un

membre ou du titulaire de la position d'autres d'une politique

Parti sur la période de trois ans précédant la

prise de fonction;

(7) ne pas être un commissaire électoral, une

Médiateur, membre de la Contre-Nationale

Corruption Commission, un membre de l'Etat

Vérification de la Commission ou un membre de la National

Human Rights Commission.

L'article 206. La sélection et l'élection de

juges de la Cour constitutionnelle conformément à l'article 204

(3) et (4), il sera procédé comme suit:

(1) il doit y avoir un comité de sélection juge

de la Cour constitutionnelle composée des

Président de la Cour suprême de justice, le

Président de la Cour administrative suprême, le

Président de la Chambre des représentants, le

Chef de l'Opposition à la Chambre des

Les représentants et les présidents des

organes indépendants vertu de la Constitution, étant

élus parmi eux à être un en nombre, comme

membres. Le Comité aura les fonctions de

sélectionner et de choisir des personnes qualifiées conformément à l'article 204

(3) et (4) dans les trente jours à compter de la date à laquelle

le terrain pour la sélection des personnes à être dans une telle

bureau se produit et soumettre la liste des noms des

personnes choisies au Président du Sénat avec

le consentement des personnes sélectionnées. La résolution

faire un tel choix doit être adoptée par vote ouverts

d'au moins deux tiers du nombre total de

les membres actuels du Comité. Dans le cas

où il ya quelques postes vacants au sein du Comité ou de

s'il ya des membres qui ne peuvent pas accomplir des tâches, la

membres restants, de pas moins de la moitié de la

nombre total, constituent la sélection

Comité. Les dispositions de l'article 113, paragraphe

deux est appliqué à la matière, mutatis mutandis.

(2) le Président du Sénat convoque

le Sénat pour une séance dans le but de transmettre, par

scrutin secret, une résolution de l'approbation de la sélectionnés

personnes de moins (1) dans les trente jours à compter de la date

la réception de la liste des noms. Si le Sénat approuve le

Président du Sénat renvoie le nom de (s) pour la

Roi pour nomination. Si le Sénat n'approuve pas tous les

ou partie des nominés dans la liste, la liste des noms et des

les raisons pour lesquelles les rejets doivent être renvoyées au

le Comité de sélection juge de la Cour constitutionnelle

Cour de commencer le processus de sélection à nouveau. Si les

Comité de sélection des juges de la Cour constitutionnelle

Cour est en désaccord avec le Sénat et décide de

réaffirmer la résolution d'origine avec l'unanimité

voix, le président du Sénat renvoie le nom

liste pour le Roi pour un nouvel engagement. Si les

résolution réaffirmant la résolution originale n'est pas

adoptée à l'unanimité, le processus de sélection doit commencer

à nouveau et être achevée dans les trente jours à compter de la

date à laquelle le terrain pour un tel processus se produit.

Dans le cas où aucune personne qualifiée, pour tout

raisons, est sélectionné dans le délai prévu (1),

l'assemblée générale de la Cour suprême de justice

nomme trois juges à la Cour suprême

avec des positions non inférieur à la justice de l'

La Cour suprême et l'Assemblée générale des juges

de la Cour administrative suprême nomme

deux juges de la Cour suprême administrative pour

constituant le Comité de sélection pour effectuer les

fonctions soumises à (1).

L'article 207. Le président et les juges de la

Cour constitutionnelle ne doit pas:

(1) être un fonctionnaire du gouvernement à titre permanent

position ou qui reçoivent un salaire;

(2) être un fonctionnaire ou employé d'une agence d'Etat,

Entreprise d'État ou l'organisation du gouvernement local ou

un directeur ou un conseiller d'une entreprise d'État ou l'État

agence;

(3) occuper un poste dans un partenariat, une

entreprise ou une organisation exerçant des activités

avec une vue de partager les bénéfices ou revenus, ou être une

employé de toute personne;

(4) se livrer à une profession indépendante.

Dans le cas où l'assemblée générale de l'

La Cour suprême de justice ou de l'Assemblée générale des

Les juges de la Cour administrative suprême a

a élu les personnes, ou le Sénat a approuvé un

personne (1), (2), (3) ou (4) avec le consentement de cette

personne, la personne élue ne peut commencer la

exercice de ses fonctions seulement quand il ou elle a

démissionné de son poste en (1), (2) ou (3) ou a

satisfait de la preuve qu'il ou elle a cessé de

s'engager dans des professions indépendantes telles. Ce doit être

fait dans les quinze jours à compter de la date de la

élection ou d'approbation. Si cette personne n'a pas démissionné

ou n'a pas cessé de se livrer à l'indépendance

profession, dans le délai prescrit, il doit être

jugé que la personne n'a jamais été élu ou

approuvé pour être un juge de la Cour constitutionnelle

et les dispositions de l'article 204 ou de l'article 206,

le cas échéant, sont applicables.

L'article 208. Le président et les juges de la

Cour constitutionnelle sont nommés pour neuf années

à partir de la date de leur nomination par le Roi

et exerce ses fonctions pour un seul mandat.

Le Président sortant et les juges de la

Cour constitutionnelle reste en fonction pour effectuer

fonctions jusqu'à ce que le président nouvellement nommé et les juges

de la Cour constitutionnelle prendra ses fonctions.

Le président et les juges de la Cour constitutionnelle

Cour sont des fonctionnaires judiciaires selon la loi.

L'article 209. En plus des vacances de

bureaux à l'expiration du mandat, le président et

juges de la Cour constitutionnelle libérer de bureau

sur:

(1) mort;

(2) être de soixante-dix ans;

(3) la démission;

(4) étant disqualifié ou être tenue à aucune des

les interdictions de l'article 205;

(5) avoir fait un acte en violation de l'article

207;

(6) du Sénat d'adopter une résolution dans

L'article 274 de la destitution;

(7) étant condamné par un jugement

l'emprisonnement, même si l'affaire n'a pas été

finalisés, ou dans le cas de la suspension d'une prison

terme, sauf pour une infraction commise par le biais

négligence, un délit mineur ou une infraction diffamatoires.

Quand une affaire relevant du paragraphe on se produit, le

autres juges de la Cour constitutionnelle

continuent d'exercer leurs fonctions sous réserve de l'article

216.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande