Constitution Thailandaise de 2007 partie 15

La Constitution de la Thailande


  Article 210. Dans le cas où le Président
et les juges de la Cour constitutionnelle libérer de bureau
en masse à l'expiration du mandat, la procédure
vertu de l'article 204 et article 206 doivent être prises
dans les trente jours à compter de la date des vacances de la
bureau.
        
Dans le cas où le président et les juges de
la Cour constitutionnelle de bureau évacuer autrement que
dans le cas visé au paragraphe un, les éléments suivants
les procédures doivent être prises:
        
(1) dans le cas de la juge de la
Cour constitutionnelle qui a été élu à l'assemblée générale
Réunion de la Cour suprême de justice, le
procédures en vertu de l'article 204 doivent être prises au sein de
trente jours à compter de la date de l'vacance de siège;
        
(2) dans le cas de la juge de la
Cour constitutionnelle qui a été élu à l'assemblée générale
Assemblée des juges de la Cour administrative suprême

 
Cour, les procédures en vertu de l'article 204 doit être
prises dans les trente jours à compter de la date de la
vacance de siège;
        
(3) dans le cas des juges de la
Cour constitutionnelle conformément à l'article 204 (3) ou (4), le
procédures en vertu de l'article 206 doivent être prises au sein de
trente jours à compter de la date de l'vacance de siège.
        
Dans le cas où certains ou tous les juges de la
Cour constitutionnelle libérer de bureau d'une session du
l'Assemblée nationale, la procédure au titre
L'article 206 doivent être prises dans les trente jours à compter de
la date de l'ouverture d'une session de l'Assemblée nationale
Assemblée.
        
Dans le cas où le Président de la
Cour constitutionnelle annule bureau, les dispositions de
L'article 204 paragraphe trois s'applique.
        
L'article 211. Dans l'application des dispositions
de toute loi à tous les cas, si la Cour est en soi de l'
avis que, ou une partie à l'affaire soulève une objection
que, les dispositions de la chute de cette loi au sein du
dispositions de l'article 6 et il n'a pas encore été
décision de la Cour constitutionnelle sur de telles
dispositions, la Cour doit soumettre, dans le cadre de
service officiel, son avis à la Cour constitutionnelle
Cour pour examen et décision. Au cours de cette
période de temps, la Cour ne peut poursuivre le procès, mais
suspendre sa adjudication en attendant la décision de la
Cour constitutionnelle.
        
Dans le cas où la Cour constitutionnelle est
de l'avis que l'opposition d'une partie en vertu
l'alinéa premier n'est pas essentielle pour la décision, le

Cour constitutionnelle peut refuser d'accepter le cas
pour examen.
        
La décision de la Cour constitutionnelle
s'appliquent à tous les cas, mais n'affecte pas des jugements définitifs
des tribunaux.
        
L'article 212. Une personne dont les droits ou libertés
tels que garantis par la présente Constitution sont violés a
droit de soumettre une pétition à la Cour constitutionnelle
de sa décision quant à savoir si la fourniture d'un
loi particulière est incompatible ou en contradiction
à la Constitution.
        
Le droit en vertu du paragraphe il faut être
exercé dans le cas où une telle personne ne peut
l'exercice de son droit par tout autre moyen que
prévues par la loi organique sur la procédure d'
Cour constitutionnelle.
        
L'article 213. Dans l'exercice de fonctions, le
Cour constitutionnelle a le pouvoir d'exiger
des documents ou des preuves pertinentes de toute personne ou
convoquer toute personne de faire des déclarations de fait ainsi
que la demande des tribunaux, les responsables de l'enquête, un État
agence, entreprise d'État ou de gouvernement local
l'organisation pour mener à bien un acte dans le but de
son examen.
        
La Cour constitutionnelle a le
pouvoir de nommer une personne ou un groupe de personnes à
exécuter les fonctions qu'il a confié.
        
L'article 214. Dans le cas où un conflit
se pose aux pouvoirs et fonctions entre ou parmi
l'Assemblée nationale, le Conseil des ministres, ou
non judiciaire organes en vertu de la Constitution,
impliquant deux ou plusieurs organes, le Président de la
L'Assemblée nationale, le Premier ministre, ou tels
organes doit soumettre la question en collaboration avec des opinions
à la Cour constitutionnelle de la décision.
       
L'article 215. Dans le cas où le
Cour constitutionnelle est d'avis que toute pétition
soumis à la Cour constitutionnelle pour
considération est une question ou un problème décidé, dans le passé,
par la Cour constitutionnelle, la Cour constitutionnelle
peut refuser d'accepter que la requête pour décision.
        
Article 216. La chambre des juges de la
Cour constitutionnelle pour l'audition et donnant une
la décision sera composé de pas moins de cinq juges.
La décision de la Cour constitutionnelle doit être
faite par la majorité des voix, sauf indication contraire
fournies dans la présente Constitution.
        
Chaque juge de la Cour constitutionnelle qui
constitue une chambre doit donner une décision sur son ou de
son propre rôle et de faire une déclaration orale à la
réunion avant d'adopter une résolution.
        
Les décisions de la Cour constitutionnelle et
tous les juges de celle-ci doit être publiée dans le
Government Gazette.
        
La décision de la Cour constitutionnelle doit
comporter au minimum l'arrière-plan ou d'une allégation,
résumé des faits obtenus à partir des auditions, les raisons de
la décision sur les questions de fait et des questions de droit
et les dispositions de la Constitution et la loi
invoquées et recouru à.
        
La décision de la Cour constitutionnelle
considéré comme définitif et obligatoire pour les nationaux
Assemblée, du Conseil des ministres, les tribunaux et les autres
Organes de l'Etat.
        
La procédure de la Cour constitutionnelle
doivent être prescrits par la loi organique sur la procédure
de la Cour constitutionnelle.
        
Article 217. La Cour constitutionnelle est
avoir son secrétariat indépendant, avec le Secrétaire
Général de l'Office de la Cour constitutionnelle en tant que
l'supérieur responsable directement au Président du
la Cour constitutionnelle.
        
La nomination du Secrétaire général de
le Bureau de la Cour constitutionnelle qui doit être fait
grâce à la nomination du président de la
Cour constitutionnelle et doit être approuvée par les juges
de la Cour constitutionnelle, comme prévu par la loi.
        
Le Bureau de la Cour constitutionnelle
disposent d'une autonomie dans l'administration du personnel,
budgétisation et d'autres activités tel que prévu par la loi.


Partie 3
Sur les tribunaux judiciaires

 
      
L'article 218. Les cours de justice ont la
puissances pour tenter de trancher tous les cas, sauf ceux
spécifié par la présente Constitution ou la loi soit au sein
la compétence des tribunaux d'autres.
        
L'article 219. Il y aura trois niveaux de
Tribunaux de Justice, à savoir, les tribunaux de première instance,
Cours d'Appel et la Cour suprême de justice,
sauf disposition contraire de la présente Constitution ou
d'autres lois.
        
La Cour suprême de justice a le pouvoir
pour tenter de statuer sur les cas prescrits par la
Constitution ou une loi à être déposé auprès de lui directement, et
cas d'appel, ou la pétition contre les jugements ou ordonnances
des tribunaux de première instance ou les tribunaux
Appel en conformité avec les dispositions de la loi,
sauf dans le cas où la Cour suprême du
Justice a estimé que les questions de fait et de
des questions de droit apparaissant à cet appel ou pétition
sont réputés ne pas essentielle assez pour sa
considération, la Cour suprême de justice a le
pouvoir de refuser d'accepter une telle affaire pour le procès et
soumises aux règles d'adjudication de l'Assemblée générale
Réunion de la Cour suprême de justice.
        
La Cour suprême de justice a le
pouvoir de juger et de statuer sur les affaires relatives à la
élection et disfranchisement à l'élection du
membres de la Chambre des représentants et le
source de sénateurs. Les Cours d'appel doit avoir
le pouvoir de juger et de trancher les cas relatifs à
l'élection et disfranchisement à l'élection du
les membres des assemblées locales et les
administrateurs. Les procédures pour le procès et
d'arbitrage est soumise aux règles fixées par le
Assemblée Générale de la Cour suprême de justice.
Et le système inquisitorial de la procédure doit être
appliquée et menée de manière expéditive.
        
Il doit y avoir à la Cour suprême du
Justice une division pénale pour les personnes titulaires
Positions politiques et de la chambre de qui se compose
des neuf juges de la Cour suprême de justice
occupant un poste qui n'est pas inférieure justice des
La Cour suprême de justice ou de la justice supérieurs qui, en
Par le passé, occupé un poste qui n'est pas inférieure de la Justice
la Cour suprême de justice et les élus à un général
Réunion de la Cour suprême de justice par le secret
scrutin et au cas par cas.
        
La compétence de la Cour suprême du
Division de justice pénale pour les personnes titulaires
Positions politiques et la procédure pénale pour
ces personnes doivent être prévus par la présente
Constitution et la loi organique sur les criminels
procédure pour les personnes occupant des postes politiques.
        
L'article 220. La nomination et la révocation
du bureau d'un juge d'une Cour de justice doit être
approuvé par la Commission judiciaire des tribunaux
de la justice avant qu'ils ne soient remis au roi.
        
La promotion, l'augmentation des salaires et des
punition des juges des tribunaux de justice doit
être approuvé par la Commission judiciaire du
Tribunaux de Justice. À cette fin, la magistrature
Commission des tribunaux de justice nomme un
sous-comité dans chaque niveau des tribunaux de la préparation
et la présentation de son avis sur telle question pour
considération.
       
L'approbation, en vertu du paragraphe un et
paragraphe deux, par la Commission judiciaire du
Sur les tribunaux judiciaires doivent aussi être, en substance, fait par
prenant les capacités et les comportements moraux d'un tel
personne en considération.
        
L'article 221. La Commission judiciaire du
Les tribunaux de justice est composée des personnes suivantes:
        
(1) Président de la Cour suprême de justice
comme président;
        
(2) membres qualifiés de chaque niveau de
Tribunaux: six d'entre eux sont de la Cour suprême,
dont quatre sont des Cours d'appel, et deux
d'entre eux sont des tribunaux de première instance, étant
les autorités judiciaires de chaque niveau des tribunaux et des élus
par les autorités judiciaires de chaque niveau des tribunaux;
        
(3) deux membres qualifiés qui ne sont pas
fonctionnaires judiciaires et qui sont élus par le Sénat.
        
Les qualifications, les interdictions et la procédure
pour l'élection des membres qualifiée doit être en
Conformément aux dispositions de la loi.
        
Dans le cas où aucun des membres qualifiés dans
paragraphe premier (3) est élu ou incomplète
nombre de deux membres en vertu du paragraphe un (3) est
élus, si au moins sept membres de la magistrature
Commission des cours de justice ont la
estime qu'il ya une question urgente nécessité un
approbation, la Commission judiciaire des tribunaux de
Justice, dans le nombre comme ci-dessus énoncés,
constituer une chambre pour examiner une telle question urgente.
        
L'article 222. Les tribunaux de justice est
un secrétariat indépendant, avec le Secrétaire
Général de l'Office des tribunaux de justice comme le
supérieurs directement responsables devant le Président de la
Cour suprême de justice.
        
La nomination du Secrétaire général de
l'Office des Tribunaux de Justice doit être faite
grâce à la nomination du président de la
Cour suprême de justice et doit être approuvé par
la Commission judiciaire des tribunaux de justice, comme
prévues par la loi.
        
Le Bureau des tribunaux de justice est
autonomie dans l'administration du personnel, la budgétisation et

d'autres activités tel que prévu par la loi.


Partie 4
Tribunaux administratifs


        
L'article 223. Tribunaux administratifs ont la
puissances pour tenter de trancher les cas de litige
entre un organisme d'État, entreprise d'État, locales
l'organisation du gouvernement, un organe sous la
Constitution ou officiels d'Etat sur une partie et une
particulier sur l'autre partie, ou entre un
Organisme d'État, entreprise d'État, des collectivités locales
organisation, l'organe par la Constitution ou de l'État
officielle sur une partie et une autre de ces organismes,
entreprise, organisation ou d'un fonctionnaire, d'autre part,
qui est le conflit comme une conséquence de l'exercice
du pouvoir administratif en vertu de la loi ou comme une
conséquence des activités administratives d'un
Organisme d'État, entreprise d'État, des collectivités locales
organisation, l'organe par la Constitution ou de l'État
officielles, tel que prévu par la loi, ainsi que d'autres cas
prescrite par la Constitution et le droit d'être sous
la juridiction des tribunaux administratifs.
        
Les pouvoirs en vertu de l'alinéa premier de l'
Tribunaux administratifs ne comprennent pas la finale
décision des organes vertu de la Constitution, qui
est réputé l'exercice direct du pouvoir comme le prescrit
par la Constitution d'un tel organe particulier.
        
Il y aura la Cour administrative suprême
Cour et les tribunaux administratifs de première instance,
et il peut aussi être l'administration d'appel
Cour.
        
L'article 224. La nomination et la révocation
du bureau d'un juge administratif doit être
approuvé par la Commission judiciaire du
Cour administrative comme prévu par la loi avant qu'ils ne
sont remises au roi.
        
Les personnes qualifiées dans le domaine du droit ou la
administration des affaires de l'Etat peut être nommé
que les juges de la Cour administrative suprême. Ces
nomination doit être faite dans le nombre de pas moins
d'un tiers du nombre total des juges de la
Cour administrative suprême et doit être approuvé
par la Commission judiciaire de l'administration
Cour comme prévu par la loi et par le Sénat avant
est présenté au roi.
        
La promotion, l'augmentation des salaires, et
punition des juges administratifs doivent être
approuvé par la Commission judiciaire du
Cour administrative comme prévu par la loi.
        
Le nombre de juges dans chaque niveau de la
Les tribunaux administratifs doivent être décidés par le
Commission judiciaire de la Cour administrative.
       
L'article 225. La nomination d'une autorité administrative
juge comme président de la Cour administrative suprême
Cour, doit, lorsque déjà approuvé par la magistrature
Commission de la Cour administrative et la
Sénat, sera présentée par le Premier ministre à l'
Roi pour nomination.
        
L'article 226. La Commission judiciaire du
Tribunal administratif se compose des éléments suivants
personnes:
        
(1) Président de la Cour administrative suprême
Cour en tant que président;
        
(2) neuf membres qualifiés qui sont
les juges administratifs et élus par administratives
juges entre eux;
        
(3) trois membres qualifiés, dont deux
sont élus par le Sénat et l'autre par le
Conseil des ministres.
        
Les qualifications, les interdictions et la procédure
pour l'élection des membres qualifiée doit être en
Conformément aux dispositions de la loi.
        
Dans le cas où aucun des membres qualifiés dans
paragraphe premier (3) est élu ou incomplète
nombre de trois membres en vertu du paragraphe un (3) est
élus, si au moins six membres de la magistrature
Commission de la Cour administrative ont la
estime qu'il ya une question urgente nécessité un
approbation, la Commission judiciaire du
Tribunal administratif, dans le nombre comme ci-dessus indiqué,
constitue une chambre pour examiner une telle urgence
matière.
        
L'article 227. Les tribunaux administratifs doivent
avoir un secrétariat indépendant, avec le Secrétaire
Général de la Cour administrative comme le supérieur
directement responsables devant le Président de la Cour suprême
Tribunal administratif.
        
La nomination du Secrétaire général de
le tribunal administratif doit être fait par le
nomination par le Président de la Cour suprême
Tribunal administratif et doit être approuvé par le
Commission judiciaire de la Cour administrative en tant
prévues par la loi.
        
Le Secrétariat général de l'administration
Cour doit avoir une autonomie dans le personnel
l'administration, de budgétisation et d'autres activités
prévues par la loi.


Partie 5
Tribunaux militaires


       
L'article 228. Les tribunaux militaires ont le pouvoir
d'essayer et juger des affaires pénales militaires, en
laquelle un délinquant est sous la juridiction de la
Les tribunaux militaires, et autres cas prévus par la
la loi.
        
La nomination et la révocation des
les juges militaires doivent être prévues par la loi.

 

Lire la suite

Guide Touristique sur la Thailande