(1) Coordination des directives pour l'administration de la justice entre les organismes d'État et organismes concernés par administration de la justice pour une intégration totale, en réponse aux conditions sociales et nationales de développement dans divers domaines; 
(2) Des mesures pour prévenir et résoudre les problèmes découlant de la justice nationale d'administration; 
(3) Directives pour l'élaboration administration de la justice, avec le but de résoudre une série de problèmes nationaux; 
(4) Les directives pour la coopération sur l'administration efficace de la justice et la mise à disposition de la justice pour le peuple; 
(5) La coopération dans l'utilisation des technologies de l'information dans le système de justice pour le partage efficace des ressources dans l'administration de la justice; 
(6) Mener des actions d'autres pour le bénéfice de l'administration de la justice.

Section 19. La rédaction du Plan directeur pour la justice nationale d'administration doit être effectuée en vertu des dispositions de la section 4, et ne doit pas contraires aux dispositions de la Constitution et être en conformité avec le droit tribunal administratif indépendant, les organes judiciaires et d'autres organismes qui sont indépendants conformément avec la Constitution.

Dans le cas où la Cour, ses organes, ou d'autres organismes indépendants en conformité avec la Constitution sont d'avis qu'une disposition dans le Plan directeur semble avoir un contenu qui pourrait être contraire au paragraphe 1, la Commission doit prendre cela en considération et d'ajuster le Plan directeur en conformité avec une telle opinion.

Aussi, à la rédaction du Plan directeur pour l'Administration nationale de justice, la Commission doit prendre en considération des opinions et la participation du public.

Section 20. La Commission met en place le Plan directeur pour la justice nationale d'administration au Conseil des ministres pour approbation. Le Plan directeur entrera en vigueur après la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement.

Lorsque le Plan directeur pour la Justice administration est entré en vigueur, les agences d'État et organismes liés à la justice administration doit envisager d'effectuer des activités en conformité avec leurs fonctions et en conformité avec le Plan directeur pour la justice nationale d'administration. Les organes connexes doit avoir une allocation budgétaire pour soutenir la performance de ces activités.

S'il ya un changement dans la situation durant la période effective du Plan directeur pour la National Administration de la justice, la Commission doit ajuster le Plan directeur pour l'Administration nationale de justice comme il convient pour de telles circonstances, soumettre les modifications à l'approbation du Cabinet, et de les publier dans le gouvernement Gazette par la suite.

Section 21. La Commission est chargée d'évaluer le résultat de la mise en œuvre du Plan directeur pour la justice nationale d'administration, et de faire rapport au Conseil des ministres par an. En cas de problèmes obstruction à l'application, la Commission fait rapport au Conseil des ministres concernant de telles difficultés avec leurs solutions.

Dans le cas d'un organisme d'État ou organisation s'intéressant à la justice l'administration étant incapable d'accomplir en conformité avec le Plan directeur pour l'administration nationale de justice, une telle agence ou l'organisme signale donc à la Commission pour examen. Et la Commission propose des ajustements du Cabinet du plan directeur ou les solutions possibles pour un tel organisme ou une organisation.

 

Contresignée par:


Pol. Le lieutenant-colonel, Thaksin Shinawatra, 
Le Premier ministre

 

Les lois en Thailande


Remarque: - La justification de la promulgation de la loi est comme suit: Le système de justice est cruciale pour l'établissement de la paix et de bien-être social. Cela comprend la prévention et la résolution de la criminalité, la sauvegarde de la vie, la protection des droits des personnes et des libertés; l'application des lois, et l'assistance pour les personnes dans leurs rencontres avec le système de justice. A l'heure actuelle, les agences et organisations responsables de différentes tâches de travail séparément. Difficultés rencontrées dans le traitement des problèmes se posent principalement en raison de l'absence de mise en réseau systématique dans le système d'administration de la justice. Ainsi, afin d'initier nationale unifiée administration de la justice, ainsi que de stimuler le développement systématique résultant de la fourniture effective de la justice en réponse aux besoins sociaux, il convient de promouvoir la coopération entre les organes liés aux compétences juridiques différentes à travailler ensemble dans la planification de l'administration d'obstacles découlant de la justice et l'élimination du système de justice.

En outre, ce sera agir comme une directive pour le développement du système de justice pour le bénéfice de la nation. Il est donc nécessaire de promulguer cette loi.

 

Guide Touristique sur la Thailande