L'article 20 
En fournissant des documents en fonction de la demande d'assistance émanant d'un État étranger en vertu de cette partie, le fonctionnaire chargé de tenir de tels documents doit les confirmer, en conformité avec les formes et les moyens définis par l'Autorité centrale, sauf indication contraire par le traité, alors les dispositions du traité doivent être emporté.

PARTIE 4 Signification des documents

L'article 21 
Dès réception de la demande d'assistance d'un État étranger pour servir de documents juridiques, les autorités compétentes doivent exécuter la demande et le rapport à l'Autorité centrale.

Si le document légal d'être servi sous la demande est telle que nécessitant l'apparence d'une personne devant une autorité ou la juridiction de l'État requérant, les autorités compétentes doivent servir le même document pour un temps raisonnable avant la comparution prévue.

Le résultat de la signification de documents doivent être signalés conformément aux formes et moyens définis par l'Autorité centrale, sauf indication contraire dans le traité, les dispositions du traité doivent être emporté.

L'article 22 
Les dispositions concernant les pénalités en cas de non-conformité avec les instructions légitimes de l'autorité ou de la Cour ne doit pas être appliquée à la personne qui reçoit un document appelant à sa comparution devant une autorité ou le tribunal dans l'Etat requérant, s'il est pas un ressortissant de cet État.

PARTIE 5 Perquisition et saisie

L'article 23 
Dès réception de la demande d'assistance d'un État étranger pour la recherche ou de saisir et de livrer tout l'article, les autorités compétentes ont le pouvoir de perquisitionner ou d'émettre un mandat de perquisition et de saisir, conformément à la loi, si il doit y avoir un motif raisonnable de faire.

L'article 24 
En ce qui concerne la recherche et la saisie en vertu de l'article 23, les dispositions relatives à la recherche en vertu du Code de procédure pénale doit être appliquée, mutatis mutandis.

L'article 25 
Les autorités compétentes mener perquisition ou une saisie de l'article en conformité avec la demande d'assistance doit attester la continuité de la garde à vue, l'identité de l'article, ainsi que l'intégrité de son état, et doit remettre ledit article, accompagné du certificat de celle-ci à la Centrale Autorité.

Le certificat de celle-ci doit être dans la forme et en ligne avec les moyens définis par l'Autorité centrale.

PARTIE 6 transfèrement de personnes détenues pour fins de témoignage

L'article 26 
Dès réception de la demande d'assistance d'un État étranger pour transférer une personne en détention en Thaïlande pour témoigner dans l'État requérant ou de transférer une personne en détention dans l'État requérant pour témoigner de la Thaïlande, l'Autorité centrale, sur la détermination nécessaire et le personne d'être transférée y consent, notifie aux autorités compétentes de transports ou d'admettre la personne dit.

Le transport et l'admission de la personne en vertu du paragraphe ne doit être en conformité avec les règles, les moyens et les conditions énoncées dans le Règlement ministériel.

L'article 27 
La période pendant laquelle une personne est transférée à témoigner dans un État étranger sous la garde de l'Etat requérant doit être considérée comme la période où il est en détention en Thaïlande.

L'article 28 
Les autorités compétentes ont le pouvoir de garder la personne transportée à partir d'un État étranger en détention aux fins d'un témoignage lors de sa présence en Thaïlande, et fait rapport à l'Autorité centrale où ces témoignages a été fini.

L'article 29 
Dès réception du rapport par les autorités compétentes conformément à l'article 28, l'Autorité centrale doit rapidement remettre la personne transférée à l'Etat requérant.

PARTIE 7 Localisation Personnes 
Localisation de personnes

L'article 30 
Dès réception de la demande d'assistance d'un État étranger pour localiser la personne, requis par l'État requérant à des fins d'investigation, d'enquête, des poursuites ou autres procédures pénales, qui est censé être en Thaïlande, les autorités compétentes doit détecter son emplacement et rapport à l'Autorité centrale.

PARTIE 8 engager une procédure sur la demande

L'article 31 
Dès réception de la demande d'assistance d'un État étranger qui est compétent pour engager une procédure pénale, mais souhaite la procédure qui est soumis à la juridiction de la Cour thaïlandais à être lancé en Thaïlande, l'Autorité centrale doit considérer s'il est opportun d'engager la procédure demandée , si oui notifie aux autorités compétentes en vertu du Code de procédure pénale pour mener à bien ladite instance et doit avoir ces autorités compétentes à faire rapport du résultat de celle-ci.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande