Le service civil en Thailande, 2008

Lois Thailandaise, le service civil  Thailande,

Bhumibol Adulyadej, REX;

Vu sur le 23e jour de Janvier 2551 ÊTRE (2008);

Étant l'année du 63e du règne actuel.

 

Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej est gracieusement heureux d'annoncer que:

Attendu qu'il est opportun de réviser la loi sur le service civil;

Considérant qu'il est conscient que cette loi contient certaines dispositions par rapport à la restriction des droits et libertés des personnes, à l'égard duquel l'article 29, en conjonction avec l'article 31, article 33, article 43 et article 64 de la Constitution du Royaume du Thaïlande afin de permis en vertu de la loi;

Que ce soit, par conséquent, promulguée par le Roi, par et avec l'avis et du consentement de l'Assemblée législative nationale, comme suit.

Section 1. Cette loi est appelée la «Loi du service civil, BE 2551 (2008)".

Section 2. Cette loi entrera en vigueur à partir du jour suivant la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement.

Section 3. Les textes suivants sont abrogés: 
(1) Loi du service civil BE 2535 (1992); 
(2) Loi du service civil (no 2) BE 2537 (1994); 
(3) Loi du service civil (no 3) être 2538 (1995); 
(4) Loi du service civil (n ° 4) BE 2544 (2001).

L'Ordre du Chef de la Révolution n ° 38/2519 Parti, en date du 21 Octobre 2519 ÊTRE (1976) ne s'appliquent pas aux fonctionnaires civils.

Section 4. Dans la présente loi: 
«Fonctionnaire civil» désigne une personne instauré et nommé au service du gouvernement à la présente loi et en tire les salaires à partir de crédits budgétaires aux ministères civile et des ministères;

«Fonctionnaire» signifie civile officiels officielle et les autres ministères dans une civile et des ministères en vertu de la loi sur l'administration de ce type de fonctionnaire;

«Ministère» comprend le Bureau du Premier ministre et subministries;

«Ministre responsable» désigne un ministre chargé d'un ministère, ministre en charge d'un ministère sous-traitants et comprend le Premier ministre dans la capacité de la personne en charge de l'Office du Premier Ministre et le Premier ministre ou du ministre de la capacité de de la personne en charge d'un organisme gouvernemental niveau départemental n'est attachée à aucun ministère;

"Secrétaire permanent" comprend le Secrétaire permanent du Bureau du Premier ministre et Secrétaire permanent d'un sous-ministère de «ministère» comprend un organisme gouvernemental ayant le statut d'un département;

"Directeur général" désigne la tête d'une agence gouvernementale ayant le statut d'un ministère ou équivalent à un ministère;

«Organisme gouvernemental»: organismes gouvernementaux en vertu de la loi sur la réorganisation des ministères, des sous-ministères, départements et agences du gouvernement établi en vertu de la loi sur l'administration nationale ayant un statut n'est pas inférieure à un département.

Section 5. Le Premier ministre a la charge et le contrôle de l'exécution de la présente loi.

TITRE I 
COMMISSION DE LA FONCTION PUBLIQUE 
________________

Section 6. Il doit y avoir une Commission du service civil, en abrégé «SCC», composé du Premier ministre ou de vice-Premier ministre désigné par le Premier ministre en tant que président, secrétaire permanent du ministère des Finances, directeur du Bureau du budget et le secrétaire-

Général de l'Office du Conseil du développement économique et social national à titre de commissaires d'office, et pas plus de sept de moins de cinq mais pas commissaires nommés par le roi de personnes qualifiées en gestion des ressources humaines, administration et gestion et du droit dont les œuvres sont renommés dans les domaines concernés et les personnes recrutées dans les règles,

procédures et conditions prescrites par règlement du SCC, et le secrétaire général de la Commission du service civil doit être un commissaire et un secrétaire.

Un commissaire nommé par le Roi ne doit pas être un titulaire d'un emploi, membre du comité exécutif ou politique, titulaire d'un poste de responsable de l'administration d'un parti politique ou un fonctionnaire d'un parti politique, et ne soit pas déjà un commissaire d'office.

Section 7. Un commissaire nommé par le Roi est élu pour un mandat de trois ans. Si le bureau d'un commissaire devient vacant avant l'expiration du terme et il ya pas moins de trois autres commissaires, les commissaires restants continuent à servir dans le bureau.

Lorsque le bureau d'un commissaire devient vacant avant l'expiration du terme, la nomination d'un commissaire remplaçant doit être effectué dans les trente jours, sauf si le terme de commissaires restant est inférieur à 180 jours, auquel cas la nomination de un commissaire remplaçant n'est pas nécessaire. La personne 
nommé un commissaire remplaçant doit être en fonction que pour la durée restante du commissaire remplacé.

Un bureau de commissaire annulant peut être re-nommé par le Roi.

Dans le cas où les commissaires quitte bureaux à l'expiration du terme, mais de nouveaux commissaires n'ont pas encore été nommés par le Roi, ces commissaires continuer à servir en fonction jusqu'à nouveaux commissaires sont nommés par le Roi.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande