L'article 74. Si un fonctionnaire qui a effectué lui-même / elle-même sur le plan éthique et adhéré à des règles disciplinaires, et a exécuté des fonctions officielles de façon efficace et atteint le résultat souhaité à base des résultats dans les tâches de l'Etat, le fonctionnaire de contrôle peut envisager une augmentation de salaire comme il convient dans ce cas comme prévu par le SCC règlement, et peut également accorder des autres récompenses qui peuvent être une mention élogieuse, marque de distinction ou de prix.

L'article 75. D'autres études, la formation des visites de travail, ou activités de recherche menées au pays ou dans un pays étranger d'un fonctionnaire doit être en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites par la CSC.

Section 76. Un responsable de la supervision doit être dans l'obligation d'évaluer la performance des fonctions officielles de ces sous son / sa responsable dans le cadre des considérations de nomination et de hausse de salaire, en conformité avec les règles et procédures prescrites par la SCC.

Les résultats d'évaluation en vertu du paragraphe ne peut également être appliquée dans le but de développer et améliorer l'efficacité dans l'exécution de fonctions officielles.

Section 77. Lorsqu'un fonctionnaire décède à la suite d'exercer des fonctions officielles, l'agent supervision tient compte des augmentations de salaire de cette personne comme un cas particulier pour le bénéfice de la gratuité et de calcul de la pension, ou d'accorder d'autres avantages tel que prévu par les règles prescrites par le Conseil des ministres.

Chapitre 5 
Respect de la déontologie des fonctionnaires

Section 78. Un fonctionnaire doit respecter la déontologie des fonctionnaires tel que prescrit par l'organisme gouvernemental avec l'objectif d'atteindre les responsables qui présentent de bonnes honneur et la dignité en tant que fonctionnaires, en particulier en ce qui concerne les questions suivantes: 
(1) le respect et l'insistance acharnée sur la prise de la bonne action; 
(2) l'honnêteté et la responsabilité; 
(3) la performance transparente et responsable des fonctions; 
(4) exercice de ses fonctions sans aucune discrimination injuste; 
(5) axée sur les résultats de détermination.

Un organisme gouvernemental doit prescrire des règles sur la déontologie des fonctionnaires en conformité avec les descriptions de travail en agence du gouvernement en vertu de ces principes techniques et l'éthique professionnelle.

Lors de la prescription des règles sur la déontologie des fonctionnaires en vertu du paragraphe deux, une audience doit être tenue pour les fonctionnaires et les règles doivent être publiées pour avis au public.

L'article 79. Lorsqu'un fonctionnaire ne respecte pas l'éthique des fonctionnaires qui ne constitue pas une violation de la discipline, le fonctionnaire supervision doit donner un avertissement, appliquer la question à des considérations de nomination, augmentation de salaire ou d'ordre officiel comme de prendre le développement.

Chapitre 6 
Discipline et maintien de la discipline

Section 80. Un fonctionnaire doit en tout temps maintenir la discipline stricte en effectuant des actes et s'abstenir de tout acte tel que prévu dans le présent chapitre.

Un fonctionnaire exerçant des fonctions officielles dans un pays étranger, en plus de maintenir la discipline tel que prévu dans le présent chapitre, doit également maintenir la discipline en réalisant des actes et s'abstenir de tout acte tel que prescrit par règlement du SCC.

L'article 81. Un fonctionnaire doit en toute bonne foi un soutien sous la forme démocratique de gouvernement avec le roi comme chef de l'Etat.

Section 82. Un fonctionnaire doit agir en conformité avec les directives suivantes: 
(1) d'exercer des fonctions fidèlement, honnêtement et équitablement; 
(2) d'exercer des fonctions conformément aux lois, règlements, règles des autorités officielles, résolutions du Conseil de ministres, les politiques gouvernementales et d'agir en conformité avec le cadre réglementaire des autorités officielles; 
(3) d'exercer des fonctions en vue d'obtenir des résultats souhaitables et à l'avancement du service du gouvernement avec détermination, diligence, d'attention et une prise de conscience pour préserver les intérêts des autorités officielles; 
(4) d'agir en conformité avec les ordres des fonctionnaires de la supervision effectuée dans le cadre de ses fonctions officielles en conformité avec la loi et les règlements des autorités officielles, et de ne pas désobéir ou éviter de se conformer à ces ordres, cependant, si le fonctionnaire estime que le respect à cet ordre sera causer un préjudice au service du gouvernement, ou ne sera pas une préservation de l'intérêt des autorités officielles, un avis écrit doit être immédiatement soumis à la supervision officiels pour examiner une telle ordonnance; sur présentation de l'avis, si la supervision officiel confirme que l'ordre initial devrait être respecté, le fonctionnaire subordonné doit se conformer; 
(5) de consacrer son temps au service du gouvernement, et ne pas laisser ou de négligence fonctions officielles; 
(6) de préserver les secrets officiels; 
(7) d'être courtois, de préserver l'harmonie et à coopérer avec d'autres responsables et collègues dans l'exercice de fonctions officielles; 
(8) pour être accueillant, serviable, juste et solidaire aux membres du public qui vient en contact à l'égard de ses devoirs; 
(9) pour être politiquement impartiale dans l'exercice de fonctions officielles et dans d'autres entreprises qui impliquent le public, ainsi que d'agir en conformité avec les règlements des autorités officielles sur la conduite politique des fonctionnaires; 
(10) pour préserver sa réputation et à préserver la dignité de sa position officielle d'aucun discréditer; 
(11) pour effectuer d'autres actes prescrits par le SCC règlement.

Section 83. Un fonctionnaire ne doit pas commettre l'une des interdictions suivantes: 
(1) de ne pas faire de faux rapports à l'officiel chargé du contrôle de la dissimulation de faits qui doivent être divulgués doit également être considéré comme un faux rapport; 
(2) de ne pas exercer des fonctions officielles qui s'élève à contournant supérieur hiérarchique son, sauf lorsque son supérieur hiérarchique a ordonné l'acte ou l'autorisation spéciale a été donnée au cas par cas; 
(3) de ne pas utiliser ou de consentir à l'autre utilisation de sa position officielle pour l'exploitation des gains pour soi ou pour autrui; 
(4) de ne pas agir avec négligence dans l'exercice de fonctions officielles; 
(5) à ne pas commettre des actes ou de consentir à l'autre commission d'actes dans la recherche de gains pouvant porter préjudice à l'équité ou être préjudiciable à l'honneur de sa position officielle; 
(6) pour ne pas être un directeur général ou le directeur ou détenir tout autre poste comportant une nature similaire de travailler dans un partenariat ou une société; 
(7) à ne commettre aucun acte qui équivaut à un abus, l'oppression ou l'intimidation d'autrui dans l'exercice de fonctions officielles; 
(8) de ne pas commettre des actes qui constituent une violation ou de harcèlement sexuel tel que prescrit par le SCC règlement; 
(9) pour ne pas insulter, dénigrer, opprimer ou d'intimider les membres du public en contact avec les fonctionnaires, 
(10) à ne pas commettre tout autre acte prescrit par règlement du SCC.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande