Section 8. Le SCC doit avoir les pouvoirs et devoirs suivants:

(1) de faire des propositions et de conseiller le Conseil des Ministres sur les politiques publiques de gestion des ressources humaines et des stratégies à l'égard de la norme pour la rémunération, la gestion et le développement des ressources humaines, ainsi que la planification des effectifs et d'autres questions, qui doivent être adoptées comme directives opérationnelles pour les organismes gouvernementaux; 
(2) de faire rapport au Conseil des ministres à l'égard de considérations pour la révision appropriée des salaires, indemnités de position, les suppléments de subsistance, le bien-être ou d'autres avantages pour les fonctionnaires du gouvernement; 
(3) de prescrire des règles, des procédures et des normes pour la gestion et le développement des ressources humaines des fonctionnaires civils pour être adopté comme lignes directrices opérationnelles pour les organismes gouvernementaux; 
(4) d'approuver le cadre de main-d'œuvre des organismes gouvernementaux; 
(5) d'émettre des règlements du SCC et les règles régissant la gestion des ressources humaines en application de la présente loi, notamment pour donner des conseils ou des directives pour l'exécution des fonctions en vertu de la présente loi, un règlement du SCC entrera en vigueur dès leur approbation par le Conseil des ministres et la publication dans la Gazette du gouvernement; 
(6) pour donner des interprétations et des décisions sur les problèmes découlant de l'application de la présente loi, y compris de fixer les orientations pratiques pour les cas problématiques; une résolution de la CSC en vertu du présent paragraphe doit être exécutoires en vertu de la loi dès son approbation par le Conseil des ministres; 
(7) de superviser, surveiller, contrôler, inspecter et évaluer la gestion des ressources humaines des fonctionnaires civils dans les ministères et départements afin de maintenir l'équité et les normes en matière de gestion des ressources, y compris d'inspecter et de surveiller la performance des fonctions en vertu de la présente loi; dans ce égard, le SCC a le pouvoir de convoquer des documents et des preuves d'organismes gouvernementaux, ou de convoquer des représentants des organismes gouvernementaux, des fonctionnaires ou autres personnes à faire des déclarations de faits, et le pouvoir d'édicter des règles imposant aux ministères et départements de déposer des rapports sur la santé humaine gestion des ressources des fonctionnaires civils dans leur champ d'autorité avec le SCC; 
(8) de formuler des politiques et des règles de question concernant les bourses du Roi et bourses du gouvernement de manière à correspondre avec des politiques de gestion des ressources à l'égard de responsables gouvernementaux, ainsi que d'assigner des boursiers aux services gouvernementaux dans les ministères et départements ou organismes d'État à la fin de études; 
(9) d'émettre des directives ou des règles relatives à la fourniture de l'éducation, la supervision et l'assistance au personnel du public, les savants du roi, les boursiers du gouvernement et des étudiants privés sous la garde de la CSC, notamment de percevoir des frais de service pour la supervision et l'administration de l'éducation, en A cet égard, les frais de services pour la supervision et l'administration de l'éducation doit être considérée comme des revenus d'une agence gouvernementale fournissant des services d'utilité publique par la loi sur les procédures budgétaires; 
(10) de prescrire des règles et procédures d'accréditation les pouvoirs des titulaires de diplômes, certificats ou autres titres de compétence professionnelle dans le but de réintégration et de la nomination de fonctionnaires civils, et de déterminer le taux de salaire ou une rémunération ainsi que les niveaux de poste et de catégories pour ces pouvoirs; 
(11) pour déterminer les taux des redevances pour l'exécution des fonctions relatives à la gestion des ressources humaines à la présente loi; 
(12) à considérer l'installation d'un système d'enregistrement personnel et la modification des dossiers du personnel par rapport à la date de naissance, et le contrôle de la retraite selon l'âge des fonctionnaires civils; 
(13) pour effectuer d'autres tâches comme prévu dans la présente loi et d'autres lois.

Dans l'émission d'un règlement du SCC sous (5), dans le cas où il est jugé approprié, le Bureau de la Commission de la fonction publique doit également consulter les ministères concernés en collaboration avec les considérations de la CSC.

Section 9. Dans le cas où le SCC adopte une résolution d'un ministère, département ou d'une personne exerçant une fonction à la présente loi n'a pas agi en conformité avec la présente loi, ou agi en contradiction ou contraire aux orientations fixées par la présente loi, le SCC doit notifier ces ministère, département ou d'une personne d'effectuer des recours, d'annuler ou de résilier de tels actes dans le délai prescrit. Dans le cas où un tel ministère, un département ou personne qui omet de se conformer à la résolution du SCC dans le délai prescrit, sans motifs raisonnables, comme secrétaire permanent, le Directeur général ou la personne, le cas échéant, doit être considéré comme étant en violation de la discipline .

Les procédures disciplinaires dans un paragraphe et des ordres peine sera les pouvoirs et les devoirs de la CSC, conformément aux règles, procédures et conditions prescrites par règlement du SCC.

Dans le cas où la personne en violation de la résolution du SCC en vertu du paragraphe on est le ministre responsable, le SCC doit faire rapport au Premier ministre d'envisager de procéder ordres appropriés.

Section 10. Dans le cas où le SCC est d'avis que la gestion des ressources humaines à l'égard de laquelle tous une question ou certains types de représentants du gouvernement devraient être soumis à des normes centrales ou les règles, le SCC doit tenir une réunion de consultation conjointe entre un représentant du SCC, représentant de la Commission Développement du Secteur Public et des représentants de l'organe compétent de l'administration centrale du personnel pour différents types de représentants du gouvernement afin de prescrire des normes centrales ou les règles de gestion des ressources humaines sur ces questions et faire une proposition au Conseil des ministres.Après l'approbation du Conseil des ministres, comme la norme centrale ou les règles s'appliquent à tout ou tels types de représentants du gouvernement, comme c'est le cas peut être.

Les dispositions de l'alinéa premier s'appliquent également, mutatis mutandis, aux problèmes liés à des procédures publiques de gestion des ressources humaines sur toute question particulière.

Section 11. Les dispositions sur les comités autorisés à effectuer les procédures administratives en vertu de la loi sur les procédures administratives s'applique mutatis mutandis aux réunions de la CSC, sauf pour le cas de l'article 36 paragraphe deux. 
Section 12. Le SCC est habilité à nommer une sous-commission spéciale, en abrégé «CSSC spécial", pour agir en son nom. Le nombre, les qualifications, les règles et procédures pour la nomination du CSSC spécial, y compris les procédures de recrutement, le mandat et la retraite du bureau doit être prescrit par règlement du SCC.

Section 13. Il est créé un Bureau de la Fonction publique de la Commission, en abrégé "CSSCO" avec le Secrétaire général de la CSC comme le supérieur hiérarchique en charge des fonctionnaires et l'administration de l'OCSC, directement responsables devant le Premier ministre.

L'OCSC a les pouvoirs et devoirs suivants:

(1) à agir pour le SCC et MSPC dans l'exercice de leurs fonctions officielles et pour effectuer d'autres tâches assignées par le SCC ou MSPC; 
(2) de faire des propositions et donner des conseils aux ministères et départements en relation avec les règles, procédures et lignes directrices pour la gestion des ressources publiques humaines; 
(3) de développer, promouvoir, d'analyser et de mener des recherches en relation avec les politiques, stratégies, systèmes, règles, procédures et normes sur la gestion des ressources humaines des fonctionnaires civils; 
(4) pour surveiller et évaluer la gestion des ressources humaines des fonctionnaires civils; 
(5) pour perpétrer des actes en relation avec la planification des effectifs des fonctionnaires civils; 
(6) à être le centre de base de données sur les publics des ressources humaines; 
(7) d'élaborer des stratégies, afin de coordonner et d'exécuter des actes en relation avec le développement des ressources humaines des fonctionnaires du gouvernement; 
(8) de promouvoir, coordonner, diffuser, offrir des conseils et commettent des actes en relation avec la fourniture de l'aide sociale et l'amélioration de la qualité de vie des publics des ressources humaines;

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande