Section 7. Le Comité d'évaluation de capital pour l'inscription des droits et des actes juridiques, et le sous-comité provincial qui ont été en fonction à la date d'application de la présente loi doivent exercer leurs fonctions jusqu'à la nomination subséquente du Comité d'évaluation de nouveaux et sous provinciaux -Comité est tenu sous la section et la section 105 105 du sexe. du Code foncier modifiée par la présente loi.

 

Section 8. Alors que le prix d'évaluation du capital n'est pas rendue publique dans une province ou d'une localité comme prévu à l'article 105 quinque., La redevance d'enregistrement des droits et des actes juridiques doivent être prélevés en fonction du montant du capital qui a été déterminé par l'pertinents sous-comité provincial avant la date d'application de la présente loi tandis que le montant déclaré est réputé être le prix d'évaluation en vertu du paragraphe 105 quinque.

 

Section 9. La demande d'enregistrement des droits et des actes juridiques qui ont été déposées avant la date d'application de la présente loi et est dans le processus d'examen par les fonctionnaires compétents, le sous-comité provincial, ou le Comité d'appréciation de capital pour l'inscription des droits et des actes juridiques, les frais d'inscription de droits et d'actes juridiques doivent être perçus sur la base des prix d'appréciation du capital en vertu de l'article 105 quinque. du Code foncier ou la section 8 de la présente loi, comme c'est le cas peut être.

 

Section 10. Bien que le comité d'évaluation n'a pas déterminé les règles et les procédures d'évaluation et d'évaluation des la capitale, les règles du ministère de l'Intérieur en relation avec la valorisation du capital dans l'enregistrement des droits et des actes juridiques en relation avec la terre, BE 2530 ( 1987) s'appliquent mutatis mutandis dans la mesure où il n'est pas contraires ou incompatibles avec les dispositions du Code foncier qui est modifiée par la présente loi.

 

Section 11. Le ministre de l'Intérieur est chargé et le contrôle de l'exécution de la présente loi.

 

Remarques: - Les raisons de la promulgation de la présente loi sont les suivants: Il est jugé opportun de modifier et d'améliorer les dispositions régissant le prélèvement de la taxe pour l'enregistrement des droits et des actes juridiques en vertu du Code des terres pour raisons de commodité requérants et l'expédition par changer la méthode de calcul de la redevance qui a été jadis fondée sur le montant du capital de l'immeuble une demande d'enregistrement qui a été évaluée par les fonctionnaires compétents pour le prix d'évaluation déterminée et annoncée par l'autorité publique. En outre, il est conseillé de réviser les composantes ainsi que les pouvoirs et fonctions du Comité d'évaluation et le sous-comité provincial pour être plus compréhensible et adaptée. Il est donc nécessaire de promulguer cette loi.

 

Loi modifiant le Code foncier (n ° 6), BE 2535 (1992) 107

 

Remarques: - Les raisons de la promulgation de la présente loi sont les suivants: En ce qui concerne les dispositions du Code foncier en relation avec la personne morale qui a droit à des droits fonciers même que de l'étranger, le problème survient quand il ya une question de savoir si le capital que les étrangers d'investir dans la société anonyme ou la société détenant un statut de personne morale doit inclure la capitale des étrangers qui est investi dans d'autres personnes morales qui détiennent des actions qui y sont ou pas. Pour résoudre ce problème, les dispositions relatives à ladite personne morale doit être modifié et clairement définis. En outre, les mêmes conditions s'appliquent aux sociétés anonymes par la loi sur les sociétés anonymes et l'article 98 doit être modifié afin de correspondre avec ledit amendement de celui-ci. Il est donc nécessaire de promulguer cette loi.

 

Loi modifiant le Code foncier (n ° 7), BE 2541 (1998) 108

 

Remarques: - Les raisons de la promulgation de la présente loi sont les suivants: Considérant que le barème des taxes et des charges annexé au Code foncier et le barème de rémunération annexé au Code foncier ont été utilisés pour un tel temps qu'ils deviennent sans rapport avec évolution de la situation économique, il est jugé opportun de modifier la section des dépenses dans le barème des frais et dépenses annexé au Code foncier ainsi que le barème de rémunération annexé au Code foncier. Il est donc nécessaire de promulguer cette loi.

 

Loi modifiant le Code foncier (n ° 8), BE 2542 (1999) 109

 

Remarques: - Les raisons de la promulgation de la présente loi sont les suivants: Il est jugé opportun d'autoriser les étrangers qui investissent leur argent dans les entreprises importantes qui bénéficient économiquement et socialement le pays pour être en mesure d'acquérir les certaine quantité de terres à des fins résidentielles objectif tel que prescrit par la loi. L'acquisition de terres par des étrangers est de faciliter les étrangers qui se livrent à l'entreprise exploitée au Royaume, étant un facteur de soutien en décidant d'investir leurs capitaux, l'augmentation du pouvoir d'achat dans le secteur des affaires immobilières, qui est actuellement dans l'état léthargique, ce qui est l'une des mesures pour réhabiliter l'ensemble de la situation économique du pays. Il est donc nécessaire de promulguer cette loi.

 

Loi modifiant le Code foncier (n ° 9), BE 2543 (2000) 110

 

Lire la suite


Guide Touristique sur la Thailande