LOI SUR LES MESURES POUR LA RÉPRESSION DES DÉLINQUANTS DANS LES INFRACTIONS RELATIVES AU STUPÉFIANTS, ÊTRE 2534 (1991)

Bhumibol Adulyadej, REX. 
Vu sur le 19e jour de Septembre BE 2534; 
Être la 46ème année du règne présent.


Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej est gracieusement heureux d'annoncer que:

Considérant qu'il est opportun d'avoir une loi sur les mesures pour la répression des contrevenants à une infraction relative aux stupéfiants; (1) Cette loi contient des dispositions relatives à la restriction des droits et libertés du peuple dont l'article 29 combiné avec l'article 48 de la Constitution du Royaume de Thaïlande, de permettre d'accomplir en vertu des dispositions de la loi;

Que ce soit, par conséquent, promulguée par le Roi, par et avec l'avis et du consentement de l'Assemblée nationale législative, comme suit;

Section 1 Cette loi est appelée la «Loi sur les mesures pour la répression des contrevenants dans une infraction relative aux stupéfiants, BE 2534".

Section 2 La présente loi entrera en vigueur dès le jour suivant la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement. (2)

Section 3 Dans la présente loi, 
«Stupéfiants» signifie stupéfiants vertu de la loi sur les stupéfiants, et des stupéfiants dans la loi sur le contrôle des stupéfiants, comme le prescrit le règlement ministériel;

«Les lois relatives aux stupéfiants» désigne la législation sur les stupéfiants et la loi sur les substances psychotropes;

«Infraction relative aux stupéfiants", la production, l'importation, l'exportation, la disposition ou la possession de stupéfiants pour la disposition, et comprend également la conspiration, complicité, d'assister ou tente de commettre une telle infraction;

"Propriétés liées à la perpétration d'une infraction» signifie de l'argent ou les propriétés obtenues par la perpétration d'une infraction relative aux stupéfiants, et doit inclure de l'argent ou des propriétés qui sont obtenues par des moyens d'utiliser l'argent ou des propriétés à acheter ou en provoquant de quelque manière que ce soit de transformer l'argent ou des propriétés, indépendamment du nombre de ces transformations et si oui ou non l'argent ou des propriétés sera en possession de, ou transférés vers ou apparemment en évidence sur le registre comme appartenant à d'autres personnes;

«Comité» désigne le Comité d'examen des propriétés; 
«Membre» désigne un membre du Comité, et doit inclure le président; 
«Fonds» désigne le Fonds de contrôle des stupéfiants; 
«Fonctionnaire compétent» désigne une personne nommée par le ministre pour l'exécution de la présente loi; 
«Secrétaire général» désigne le Secrétaire général du Conseil de contrôle des stupéfiants; 
«Bureau» désigne le bureau de l'Office de contrôle des stupéfiants; 
«Ministre» désigne le ministre ayant la charge et le contrôle de l'exécution de la présente loi.

Section 4 * Le ministre de la Justice est chargé et le contrôle de l'exécution de la présente loi et ont le pouvoir de nommer des fonctionnaires compétents et édicter des règlements et règles ministérielle pour l'exécution de la présente loi. 
Ces règlements ministériels et règles entrent en vigueur dès leur publication dans la Gazette du gouvernement.

CHAPITRE 1 
Dispositions générales

Section 5 Toute personne qui commet une infraction relative aux stupéfiants, malgré le fait que l'infraction est commise en dehors du Royaume, sera puni dans le Royaume, s'il apparaît que: 
(1) le délinquant ou tout complice est une personne thaïe ou a un lieu de résidence en Thaïlande, ou 
(2) le délinquant est un étranger et entend sa conséquence de se produire au sein du Royaume-Uni ou le Gouvernement thaïlandais est la personne blessée, ou 
(3) le délinquant est un acte étranger et est une infraction à la législation de l'Etat dans le ressort de laquelle l'infraction est commise, si ledit délinquant a comparu dans le Royaume et n'a pas été extradé en vertu de la loi sur l'extradition;

à condition que, l'article 10 du Code pénal sont applicables mutatis mutandis.

Dans la section 6 pour une infraction relative aux stupéfiants, toute personne qui ne quelconque des actes suivants seront également passible de la même peine en tant que principaux: 
(1) de complicité ou d'aider le délinquant avant ou au moment d'une telle commission; 
(2) fournir ou donner de l'argent ou des biens, transport, locaux ou tout autre article dans le but de la commission d'une infraction, ou pour faciliter la commission de celle-ci ou pour empêcher le délinquant d'être puni; 
(3) fournir ou donner de l'argent ou des propriétés, lieu de rencontre, d'hébergement ou de cachette, afin d'aider ou faciliter le délinquant ou pour l'aider à partir de leur arrestation; 
(4) accepter de l'argent, des biens ou de tout autre avantage du délinquant dans le but de la commission d'une infraction ou pour faciliter la commission de celle-ci ou pour empêcher le délinquant d'être puni; 
(5) de dissimuler, cacher ou enlever des stupéfiants ou tout article utilisé dans la perpétration d'une infraction dans le but d'aider le délinquant; 
(6) suggérant ou en communiquant avec d'autres personnes dans le but de la commission d'une infraction.

Dans le cas où une personne fournit ou donne de l'argent ou des propriétés, d'hébergement ou de cachette afin d'aider son père, mère, enfant, mari ou femme d'être arrêté, la Cour peut imposer aucune sanction ou d'imposer une peine moindre que celle prévue par la loi pour une telle infraction, à sa discrétion


Page suivante 



(1) Ajouté par la loi sur mesure pour la répression des délinquants dans une infraction en matière de stupéfiants (n ° 2) BE2543 (2000) publié dans la Gazette du gouvernement Vol.117 la partie 37 de Ngor., Datée du 28 avril BE2543

(2) Publié dans le Vol.108 gouvernement, la Gazette du numéro spécial 170, 27 Septembre BE2534 (1991).

* Révisé par le Ministère de loi modifiant, Sous-ministère et département BE2545 (2002), Section 47, 48, 49 et le décret royal sur le transfert de l'obligation de l'Administration de l'organisation du gouvernement selon le ministère de loi modifiant, sous le ministère et le ministère BE2545 (2002) Section 87

 

Guide Touristique sur la Thailande