Section 19. La licence pour exploiter une entreprise sanatorium est valable jusqu'à la dernière journée de la dixième année de l'année de délivrance.

Un titulaire de permis qui a souhaité renouveler sa licence doit présenter une demande avant la date d'expiration.Après avoir présenté une demande de renouvellement, il peut continuer ses activités jusqu'à ce que le mandant refuse de renouveler la licence.

La demande et d'octroi de renouvellement d'un permis doit être en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

Section 20. Le titulaire doit payer des frais selon les règles, la procédure et au taux prescrit dans le règlement ministériel pendant la période de l'exploitation de son entreprise. Si la taxe n'est pas payée dans le délai imparti, le titulaire doit être facturé au taux de cinq pour cent par mois. S'il résiste encore à payer les frais et la charge, après la période de six mois, le concédant a le pouvoir de continuer à appliquer toutes les mesures prévues à l'article 49

Section 21. Le transfert d'une licence pour exploiter une entreprise sanatorium pour une personne qui possède les qualifications et n'est pas sous les interdictions prescrites à l'article 17 doit être faite seulement après avoir obtenu une autorisation du concédant.

L'application de la cession d'une licence et l'autorisation doit être en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

Section 22. Dans le cas du titulaire est morte et il ya une personne qui propose son point de vue au concédant dans les trente jours de gel de la mort du titulaire du permis qu'il continuera d'exploiter l'entreprise du titulaire morts, le concédant, après avoir vérifié que cette personne possède toutes les qualifications et n'est soumise à aucune interdiction prévue à l'article 17, doit avoir le pouvoir de permettre à cette personne d'exploiter l'entreprise jusqu'à l'expiration de la licence. Dans ce cas, il sera considéré que cette personne est le titulaire de la présente loi depuis la date du titulaire est morte.

La proposition de vue et de la vérification des qualifications doit être sous les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

Section 23. Le titulaire doit prendre des dispositions pour un manager qui doit contrôler, superviser et être responsable de la gestion du sanatorium.

Section 24. Nul ne doit gérer un sanatorium à moins qu'il ait obtenu une licence de la part du concédant.

La demande et la délivrance d'un permis doit être selon les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

. Article 25 à l'examen de la délivrance d'un permis de gérer un sanatorium du concédant, il apparaît que le titulaire:

(1) est un médecin, la médecine praticien, sage-femme, de pépinière et de sages-femmes pratiquant ou pratiquant la dentisterie, mais le type de gestion à être autorisé ou le type de services devant être disponibles dans un sanatorium doit être prescrit dans le règlement ministériel; 
(2) n'est pas le gérant de deux sanatorium précédente. Dans le cas où il est un gestionnaire d'un sanatorium durant la nuit, il ne doit pas être autorisé à être un gestionnaire d'un autre sanatorium durant la nuit; 
(3) est capable de surveiller de près une entreprise sanatorium.

Section 26. Dans le cas du manager est de ou pas en mesure d'exercer ses fonctions pour une période de plus de sept jours, le titulaire peut confier à la personne qui possède les qualifications vertu de l'article 25 de le remplacer pour une période ne dépassant pas 90 jours . La personne qui remplace informe le concédant, par écrit dans les trente jours à compter de la date qu'il remplace.

La personne qui est confiée à être responsable de la gestion en vertu du paragraphe ne peut avoir le même pouvoir et le devoir en tant que gestionnaire.

Section 27. Le titulaire de permis, le gestionnaire et le praticien dans un sanatorium peut être la même personne.

Section 28. La licence de gérer un sanatorium est valable jusqu'à la dernière journée de la deuxième année de l'année de délivrance.

Un titulaire de permis qui a souhaité renouveler sa licence doit présenter une demande avant la date d'expiration.Après avoir présenté une demande de renouvellement, il peut continuer sa gestion d'un sanatorium jusqu'à ce que le mandant refuse de renouveler la licence.

La demande et d'octroi de renouvellement d'un permis doit être en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

Section 29. Dans le cas où le mandant refuse de délivrer ou de renouveler une licence, le demandeur a le droit de faire appel au ministre dans les trente jours à compter de la date de réception de l'avis l'informant du refus de délivrer ou de renouveler la licence.

La décision du ministre est définitive,

Dans le cas où le mandant refuse de renouveler la licence, le ministre, avant la prise d'une décision en vertu du paragraphe deux, ont le pouvoir de condamner la requérante de continuer à exploiter une entreprise sanatorium ou gérer un sanatorium tel que demandé par le requérant.

Section 30. Dans le cas où le permis est perdu ou endommager sérieusement, le titulaire ou, le gestionnaire, le cas échéant, informe et s'appliquent à le concédant pour sa substitution dans les trente jours à compter de la date de la connaissance d'une telle perte ou dommages.

L'application et la délivrance d'une substitution doit être en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites dans le règlement ministériel.

Section 31. Le titulaire doit afficher une licence à un endroit ouvert et bien en vue au sanatorium.

 

Lire la suite

Guide Touristique sur la Thailande