CHAPITRE 5 
Pénalités

Section 56. Quiconque omet d'obtempérer à l'ordre du Comité ou sous-comité prévu à l'article 13 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un mois ou d'une amende n'excédant pas deux mille bahts, ou aux deux.

Section 57. Quiconque viole un paragraphe à l'article 16 ou l'article 24 alinéa premier sera puni d'un emprisonnement n'excédant pas trois ans ou d'une amende ne dépassant pas 60 000 baht ou aux deux, et le tribunal peut rendre un jugement confisquant toutes les choses utilisés dans l'entreprise sanatorium.

L'article 58. Quiconque omet d'obtempérer à l'ordre du mandant en vertu de l'article 39 ou l'article 45 ou du fonctionnaire compétent vertu de l'article 49 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas six mois ou d'une amende n'excédant pas dix mille bahts ou à les deux.

Section 59. Tout licencié qui enfreint l'article 21, article 31, article 32, l'article 40 ou l'article 43 est passible d'une amende n'excédant pas dix mille bahts.

Section 60. Tout titulaire de permis qui exploitent une entreprise sans un sanatorium de gestionnaire en vertu de l'article 23 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas deux ans ou d'une amende ne dépassant pas 40 000 baht ou aux deux.

Section 61. Celui qui a le devoir d'informer le concédant ne l'informe pas dans le délai prévu à l'article 26, article 30, l'article 42 ou l'article 44 alinéa premier sera passible d'une amende n'excédant pas dix mille bahts.

Section 62. Tout licencié qui enfreint l'article 33 paragraphe deux est passible d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht.

Section 63. Tout gestionnaire qui ne parvient pas à exercer ses fonctions afin de se conformer à l'article 34 (1) est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas deux ans ou d'une amende n'excédant pas quatre mille bahts, ou aux deux.

L'article 64. Tout gestionnaire qui ne parvient pas à s'acquitter de ses fonctions afin de se conformer à l'article 34 (3) ou (4) est passible d'une amende n'excédant pas dix mille bahts.

Section 65. Tout licencié ou un gestionnaire qui contrevient ou omet de se conformer à l'article 34 (2) ou l'article 35 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un an ou à un 20 000 Baht amende ne dépassant pas, ou aux deux.

Section 66. Tout licencié ou un gestionnaire qui viole l'article 36 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas deux ans ou d'une amende ne dépassant pas 40 000 baht ou aux deux.

Section 67. Tout licencié ou un gestionnaire qui viole l'article 37 est passible d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht.

Section 68. Tout licencié ou un gestionnaire qui viole l'article 58 sera passible d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht, et à une amende n'excédant pas dix mille bahts par jour pendant la période de violer jusqu'à la cessation de cette publicité.

L'article 69. Tout titulaire de permis qui ne respecte pas l'ordre du mandant en vertu de l'article 44 paragraphe deux est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un an ou d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht ou aux deux.

Section 70. Tout licencié, gestionnaire, médecin dans un sanatorium, fonctionnaire d'un sanatorium ou personne qui séjourne dans un sanatorium qui ne facilite pas le fonctionnaire compétent dans son exercice de ses fonctions en vertu de l'article 46 est passible d'une amende n'excédant pas deux mille bahts .

Section 71. Quiconque exploite une entreprise sanatorium vertu de l'ordonnance de fermeture temporaire au titre de l'article 50 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas deux ans ou d'une amende ne dépassant pas 40 000 baht, et d'une amende ne dépassant pas mille bahts par jour pendant la période de violation.

Section 72. Quiconque empêche ou ne facilite pas le Comité dans la mise en œuvre conformément à l'article 52 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un mois ou d'une amende n'excédant pas deux mille bahts, ou aux deux.

Section 73. Tout licencié, gestionnaire, médecin dans un sanatorium ou un fonctionnaire d'un sanatorium qui prépare ou convenu avec la préparation de faux témoignages des frais de traitement médical, les frais de service sur le diagnostic, le résultat du traitement médical d'un sanatorium ou autres documents concernant médicaux le traitement sera passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas deux mois ou d'une amende ne dépassant pas 40 000 baht ou aux deux.

L'article 74. Dans le cas du délinquant qui doit être passible de la peine à la présente loi est une personne morale, le directeur général ou son représentant doit être passible de la peine indiquée pour une telle infraction à moins qu'il puisse prouver que la personne morale a commis sans sa reconnaissance ou son consentement.

L'article 75. Le ministre a le pouvoir de nommer, le cas échéant le Metropolitan Bangkok et des provinces Comité de règlement des cas avec composé de trois membres qualifiés avec au moins l'un d'eux est une personne qualifiée dans les lois.

Toutes les infractions prévues par la présente loi qui sont passibles uniquement avec une amende ou d'emprisonnement pour une durée de n'excédant pas un an doivent être réglés par une amende par le Comité de règlement des cas, si le Comité de règlement des cas est d'avis que le délinquant ne doit pas être poursuivis ou emprisonnés. * Dans ce cas, le Comité de règlement des cas peut confier le fonctionnaire demande de régler l'affaire en fixant une amende pour le cas avec la punition de seulement une amende appropriée.

Quand le contrevenant a payé une amende comme réglée dans les trente jours à compter de la date du règlement, l'affaire est réputée être réglé en vertu du Code de procédure pénale.

Dans le cas où le fonctionnaire demande à trouver ce que toute personne qui commet une infraction à la peine en vertu du paragraphe deux, et que cette personne accepte d'être condamné à une amende comme réglée, le fonctionnaire demande doit soumettre la question au comité comparatifs dans les sept jours de la date de ces personne accepte d'être condamné à une amende comme réglée.

Dispositions transitoires

Section 76. La licence d'établir un sanatorium et la licence d'exploitation d'un sanatorium qui est sujet vertu de la Loi Sanatorium, BE 2504 est réputée pour être la licence pour exploiter une entreprise ou d'un sanatorium de la licence de gérer un sanatorium délivrée en vertu de la présente loi et est valable jusqu'au dernier jour de l'année civile où la présente loi entrent en vigueur.

. L'article 77 du Règlement Tous ministériel ou notifications émises en vertu de la Loi sur Sanatorium, BE 2504 et être effective à la date de cette loi entre en vigueur, restera en vigueur aussi longtemps qu'ils ne sont pas incompatibles avec la présente loi, pourvu que jusqu'à il ya un ministérielle règlement ou notification émise par la présente loi.


Contre signé par


Chuan Leekpai 
Le Premier ministre

 

Retour à la page des lois Thailandaise

 

Guide Touristique sur la Thailande