Loi sur l'engagement des finances d'entreprises, commerces des valeurs mobilières et du Crédit Foncier d'affaires en Thailande

Loi Thailandaise sur l'engagement des finances d'entreprises,  commerces des valeurs mobilières et du Crédit Foncier d'affaires.

 

BE 2522 **

 

-------

 

Bhumibol Adulyadej, REX.,

Vu sur le 8e jour de mai BE 2522;

Le 34e année du règne du roi  de Thailande

 

 

Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej est gracieusement heureux d'annoncer que:

Considérant qu'il est opportun d'édicter une loi sur l'entreprise de finance d'entreprise, commerce des valeurs mobilières et du crédit Forcier affaires;

Que ce soit donc, édicté par Sa Majesté le Roi, par et avec l'avis et du consentement de l'Assemblée législative nationale fonctionnement que les deux Chambres du Parlement, comme suit:

 

Section 1. Cette loi doit être appelée la «Loi sur l'engagement des entreprises Finances, Valeurs mobilières affaires et le Crédit Foncier d'affaires, BE 2522."

 

Section 2. Cette loi entrera en vigueur à partir du jour suivant la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement

 

Section 3. Toutes les autres lois, règles, règlements et notifications dans la mesure où traitant des questions régies par la présente loi ou d'être incompatible avec ses dispositions sont remplacées par la présente loi.

 

Section 4. Dans la présente loi,

«Affaires Finances» désigne l'entreprise de se procurer des fonds et en utilisant ces fonds pour tout type d'opération des entreprises, qui peuvent être catégorisés comme suit:

(1) de la finance d'affaires pour le commerce;

(2) entreprises de financement du développement;

(3) entreprises de la finance pour la disposition et la consommation;

(4) entreprises de la finance pour le logement;

(5) D'autres types de finance d'entreprise comme prescrit dans le règlement ministériel.

 

«Les affaires de financement pour le commerce» signifie l'entreprise de se procurer des fonds auprès du public et les prêts à court terme, y compris les périodes agissant comme accepteurs, donneurs d'Aval, ou des intervenants pour l'honneur des projets de loi qui est faite dans le cours normal des affaires.

 

«Les affaires de financement du développement» signifie l'entreprise de se procurer des fonds auprès du public et les prêts pour des périodes à moyen et long terme pour l'industrie, l'entreprise agricole ou commerciale qui est faite dans le cours normal des affaires.

 

«Les affaires de financement pour la disposition et la consommation» désigne l'activité de proxénétisme fonds auprès du public et de s'engager dans les activités suivantes dans le cours normal des affaires:

(1) le prêt d'argent pour financer l'aliénation des marchandises, les paiements pour lesquels doivent être faites sur le tempérament ou de location-vente de base;

(2) le prêt d'argent auprès du public pour financer l'achat de biens provenant de toute entreprise qui n'est pas propre;

(3) la location sous contrat de location-vente au public des produits pour lesquels la propriété a été transférée d'une entreprise qui vend ou distribue ces produits, après les accords ont été faites pour la location-achat de la même chose, ou la laisser sous Location-vente accord pour le public de marchandises qui ont été repris par d'autres hirepurchasers;

(4) l'acceptation de la valeur des transferts des sinistres résultant de cessions de biens.

 

«Les affaires de financement pour le logement» désigne l'activité de proxénétisme fonds auprès du public et de s'engager dans les activités suivantes dans le cours normal des affaires:

(1) le prêt d'argent auprès du public pour financer l'acquisition de la propriété des terres et / ou des maisons d'habitation;

(2) le prêt d'argent pour financer l'acquisition de terrains et / ou des maisons d'habitation dans le but de vendre ou de jeter le même sur la location-vente au public, ou

(3) l'acquisition de terrains et / ou des maisons d'habitation à des fins de vente et de cession de la même sur la location-vente au public.

 

«Proxénétisme des fonds du public» comprend un emprunt ou d'accepter des dépôts d'argent du public.

 

«Certificat de dépôt» 2, un instrument négociable émis par une société de financement à un déposant comme preuve de l'acceptation des dépôts d'argent et comme représentation du droit du titulaire d'un instrument négociable à avoir de l'argent remboursé à la fin d'une période fixe , avec ou sans intérêts qui y sont spécifiées.

 

«Prêt d'argent» à l'égard seulement de la finance d'entreprise, comprend l'actualisation d'achat ou de re-escompte de factures, d'autres instruments négociables d'instruments de crédit.

 

«Prêt ou de l'argent pour de courtes périodes» désigne le prêt d'argent remboursable sur demande ou à la fin d'une période déterminée n'excédant pas un an à partir de la date du prêt.

 

«Prêt d'argent à moyen terme des périodes", le prêt ou l'argent remboursable à la fin d'une période fixe qui dépasse un an, mais ne dépasse pas cinq ans à compter de la date du prêt.

 

«Prêt d'argent à long terme» signifie le prêt d'argent remboursable à la fin d'une période fixe qui dépasse cinq ans à compter de la date du prêt.

 

«Les fonds de capital» signifie

(1) le capital versé, y compris les primes reçues par une entreprise et de l'argent reçu par la société tels que la suite de la délivrance des certificats représentant les droits d'acheter des actions de cette société;

(2) la réserve légale;

(3) les réserves prélevé sur les bénéfices nets à la fin de chaque période comptable, conformément à la résolution de l'assemblée générale des actionnaires ou des statuts de ladite société, à l'exclusion des provisions pour la diminution de la valeur des actifs et des réserves pour le remboursement des dettes;

(4) Résultat net après affectation;

(5) réserve résultant de la réévaluation des actifs, d'autres réserves, et

(6) de l'argent où une société reçoit par l'émission d'un instrument de dette à long terme avec une échéance de plus de cinq ans et avec le droit classées après les créanciers ordinaires.

 

Pour les fonds de capital-sous (1), (2), (3) et (4), les pertes subies dans toutes les périodes comptables antérieures doit être déduit d'abord et le goodwill doit être déduit en conformité avec les règles, procédures et conditions prescrites par le Banque de Thaïlande.

 

Lire la suite de la loi

 

Guide Touristique sur la Thailande