Loi Thailandaise - Loi sur l'engagement des finances d'entreprises et des valeurs mobilières partie 5

 

Section 22. Aucune société de financement doit nommer ou autoriser toute personne à l'une des qualifications suivantes ou des attributs d'être ou de remplir l'obligation d'un directeur, un manager, un dirigeant ou une personne ayant pouvoir de gestion, ou un conseiller:

(1) Etre ou avoir été en faillite;

(2) avoir été emprisonné par une décision judiciaire définitive pour une infraction liée à la propriété commis dans l'intention malhonnête;

(3) avoir été un directeur, un manager ou un dirigeant ou une personne ayant pouvoir de gestion d'une institution financière qui avait sa licence retirée, sauf si une exception a été accordée par la Banque de Thaïlande;

(4) étant un directeur, un manager ou un dirigeant ou une personne avec le pouvoir de direction de toute société de financement d'autres;

(5) étant retiré d'un poste dans une société de financement prévu au premier alinéa de l'article 57 ou l'article 57 bis (1);

(6) étant un fonctionnaire du gouvernement dans les politiques

(7) étant un fonctionnaire du gouvernement ayant un poste permanent ou un salaire régulier ou un fonctionnaire de la Banque de Thaïlande, sauf:

(A) dans le cas où une nomination est faite avec l'approbation du ministre dans le but d'aider dans le fonctionnement de la société de financement, ou

(B) dans le cas où une nomination est faite conformément à l'article 57 bis (2);

(8) étant un manager, un dirigeant ou une personne ayant pouvoir de gestion d'un partenariat ou une société à responsabilité limitée dans laquelle cette personne lui-même ou toute personne ou association ou société à responsabilité limitée comme indiqué dans le deuxième alinéa de l'article 20 (7) est un associé ou un actionnaire, sauf:

(A) d'être un administrateur ou un conseiller d'une société de financement qui n'a aucun pouvoir de gestion:

(B) dans le cas où l'exception a été accordée par le ministre comme étant nécessaires pour rectifier la situation ou le fonctionnement de la société de financement;

(C) dans le cas où une nomination est faite conformément à l'article 57 bis (2);

(9) étant une personne n'ayant pas la qualification d'éducation, expérience de travail ou autre qualification tel que prescrit par la Banque de Thaïlande, avec l'approbation du ministre;

(10) ayant une disqualification d'autres tel que prescrit par la Banque de Thaïlande, avec l'approbation du ministre.

 

Une société de financement doit nommer un directeur, un manager, un dirigeant ou une personne ayant pouvoir de gestion, ou d'un conseiller de la société de financement ou de conclure un contrat confiant à toute personne ayant le pouvoir absolu de la gestion de la société de financement, mais seulement après l'approbation de la Banque de Thaïlande est accordée. Lorsque la Banque de Thaïlande estime que la personne à être nommée relève la disqualification spécifié dans le premier alinéa, la Banque de Thaïlande ne doit pas accorder son approbation, et où il apparaît à une date ultérieure que cette personne relève de la disqualification spécifié dans le premier alinéa, la Banque de Thaïlande retirer son agrément et la société de financement doit soumettre le nom d'une autre personne à la Banque de Thaïlande pour approbation dans les quinze jours à compter de la date à laquelle cette approbation est retirée.

 

Les dispositions du premier alinéa s'appliquent à la personne dont une société de financement confie contractuellement avec le pouvoir absolu de la gestion de la société de financement de même que la personne qui effectue le devoir d'une telle personne mute mutants.

 

L'article 22 bis. Une société de financement doit tenir des livres de comptes pour enregistrer tous les passifs et les actifs complètement, correctement et à jour. La norme de la comptabilité doit être tel que prescrit par la Banque de Thaïlande.

 

L'article 22 ter. La Banque de Thaïlande a le pouvoir d'émettre des ordonnances pour être respectées par les sociétés de financement concernant les procédures de réception ou le paiement d'argent, faisant de tout acte juridique ainsi que les procédures de contrôle interne et contrôle interne.

 

Section 23. Une société de financement doit publier son bilan et un compte de profits et pertes qui ont été approuvées par l'assemblée générale dans la forme prescrite par la Banque de Thaïlande, dans les quatre mois à compter de la fin de son année financière. Les publications doivent être affichés dans un lieu ouvert au bureau de la compagnie de financement et sera publié dans au moins un journal quotidien au sein vingt-et-un jours sous forme de la date à laquelle ils sont approuvés par l'assemblée générale, sauf prescription contraire de la Banque de Thaïlande et doivent également être soumis au ministre et à la Banque de Thaïlande.

 

Une société de financement doit publier une déclaration ou de divulguer d'autres informations concernant la société de financement en conformité avec la méthode et la fréquence prescrite par la Banque de Thaïlande.

 

Les publications ou les informations doivent figurer dans un lieu ouvert au bureau de la compagnie de finance et doit être présenté au ministre et à la Banque de Thaïlande, chacun avec un jeu de copie de cette publication ci-joint.

 

Le bilan prévu au premier alinéa doivent être certifiés par un vérificateur qui doit être approuvé par la Banque de Thaïlande pour chaque exercice financier et ne doit pas être un administrateur, un dirigeant ou un employé de cette société de financement.

 

Le vérificateur en vertu du troisième alinéa doit se conformer au code d'éthique des commissaires aux comptes, effectuer des travaux d'audit et de déclarer son opinion en fonction des normes prescrites en vertu de la loi sur les commissaires aux comptes ainsi que d'autres normes que peut en outre être prescrits par la Banque de Thaïlande. Lorsque le vérificateur constate que l'entreprise finance a fait de faux documents en compte le soutien et / ou des enregistrements réalisés dans les livres de comptes qui sont contraires aux faits réels, il procède à une divulgation de la vraie, si les matériaux aux comptes, et de faire la divulgation de une telle action dans le rapport de l'auditeur dont il certifie ainsi que le rapport fait de la question à la Banque de Thaïlande.

 

La Banque de Thaïlande peut retirer son approbation de tout vérificateur qui ne respectent pas les dispositions spécifiées dans le quatrième paragraphe.

 

L'article 23 bis. Une société de financement doit fermer les livres de comptes pour chaque exercice comptable qui seront tous les six mois de chaque exercice comptable. si une société de financement a des actifs sans valeur ou irrécouvrables ou douteuses actifs qui peuvent être sans valeur ou irrécouvrables, tel que prescrit par la Banque de Thaïlande, la société de financement doivent amortir les actifs sans valeur ou irrécouvrables des comptes, ou prendre des dispositions pour les actifs douteux, à la fin de la période comptable, sauf si une autorisation d'agir autrement, a été accordée par la Banque de Thaïlande. Une telle autorisation peut être accordée à une condition.

 

Lorsque la Banque de Thaïlande a accordé la permission visée au premier alinéa, s'il apparaît que la valeur des fonds de capital restant après déduction de la partie de ces actifs sans valeur ou irrécouvrables qui n'a pas encore été radiés des comptes et / ou la partie de ces actifs douteux pour lesquels aucune disposition n'a encore été faite, est inférieure à la valeur du fonds de capital nécessaire à l'maintenu vertu de l'article 29, la Banque de Thaïlande a le pouvoir de prescrire toute mesure à prendre par la société de financement jusqu'à ce que la valeur ou actifs irrécouvrables concernés ont été totalement amortis à partir de ses comptes et provision a été faite pour les actifs douteux.

 

L'article 23 ter. Le ministre aura le pouvoir d'ordonner à la Banque de Thaïlande à soumettre des rapports concernant le fonctionnement des affaires de tout ou partie des sociétés de financement particulier qui doit contenir tous les renseignements et être de n'importe quelle période de temps prescrite, et peut également exiger une explication pour clarifier ou amplifier ces rapports.

 

Section 24. La Banque de Thaïlande peut exiger de toute société de financement à soumettre des rapports ou de présenter tout document périodiquement ou occasionnellement comme prescrit par la Banque de Thaïlande et peuvent également demander une explication pour clarifier ou amplifier ces documents ou des rapports.

 

Les rapports et documents présentés ou présentés ou les explications fournies conformément au premier alinéa doit être complète et précise.

 

 

Lire la suite de la loi


Guide Touristique sur la Thailande