SECTION 8

PROCÉDURES DISCIPLINAIRES

____________________

 

L'article 127:

Dans le cas où il est évident pour l'ERC qu'il ya une violation ou une violation de l'article 53, section 55, Section 58, Section 63, Section 70, Section 71, Section 73, Section 74, section 79, article 80, section 85, section 86, article 87, article 89, section 92, article 96 (clause d'un) ou l'article 102, le CER doit avoir le pouvoir d'ordonner le licencié à agir ou à s'abstenir de l'acte, ou d'améliorer ou de rectifier la loi, dans un délai de temps spécifié.

 

L'article 128:

Dans le cas où le titulaire de licence contrevient ou omet de se conformer à l'ordonnance du CER vertu de l'article 56, article 57, article 61, section 62, Section 68 (2), article 72 (article deux), l'article 82, article 83 (article deux) , article 84 (article deux) ou l'article 127, et où le délai pour introduire un appel en vertu de l'article 121 s'est écoulée, ou dans le cas où un appel est soumis en vertu de l'article 121, mais l'ERC a adopté une résolution primordiale de l'appel, et quand le CER a émis une notification d'avertissement au titulaire de licence, mais toujours pas de conformité avec l'ordonnance est rendue, le CER doit tenir compte pour déterminer une amende administrative, qui ne doit pas dépasser cinq cent mille (500.000) Baht par jour, en tenant compte du degré de sévérité de la violation ou de violation de l'ordre aussi bien.

 

Dans le cas où aucun paiement de l'amende administrative est faite, l'application des procédures disciplinaires doivent être pris en vertu de la Partie 8: Procédures disciplinaires, Division 2: Ordonnances administratives, sous la loi de procédure administrative, BE 2539 (1996).

 

Dans le cas où le licencié ignore encore pour rectifier l'opération ou qui viole l'ordre de suspension de permis, ou dans le cas où des dommages graves qui touchent l'intérêt public se pose, le CER doit avoir le pouvoir de suspendre ou de révoquer sa licence, selon le cas peut être .

 

SECTION 9

PEINES

_________________

 

Article 129:

Quiconque viole l'article 20 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas un (1) an ou une amende de maximale de un million (1.000.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 130:

Quiconque entrave ou ne se conforme pas à l'ordre de l'ERC, le sous-comité ou la personne nommée par l'ERC vertu de l'article 24 et l'exercice de leur autorité en vertu de l'article 25, ou des fonctionnaires compétents exercent leur autorité en vertu de l'article 122, sera puni une peine d'emprisonnement n'excédant pas un (1) an ou une amende de maximale de un million (1.000.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 131:

Quiconque refuse de faciliter les fonctionnaires compétents conformément à l'article 122 et article 123 sera puni d'un emprisonnement d'au plus six (6) mois ou une amende de maximale de dix mille (10.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 132:

Toute personne qui fournit de l'information inexacte ou déformée à l'ERC, le sous-comité ou la personne nommée par l'ERC vertu de l'article 24, et donc les dommages causés à l'Office, les consommateurs d'énergie, licenciés ou autres personnes, sera puni d'un emprisonnement de dépassant pas six (6) mois ou une amende de cinq cent mille (500.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 133:

Quiconque viole l'article 47 (clause d'un) ou l'article 59 (article un) sera puni d'un emprisonnement d'au plus deux (2) ans ou une amende de maximale de dix millions (10.000.000) Baht, ou les deux.

 

En plus de la peine prévue par la clause des présentes une, violateur du paragraphe 47 (Clause un) doit être soumis à une amende de maximale de vingt mille (20.000) Baht par jour aussi longtemps que la violation continue.

 

L'article 134:

Quiconque ne se conforme pas à l'ordre du CER émis en vertu de l'article 127, résultant de la violation de l'article 96 (article un), sera puni d'un emprisonnement d'au plus un (1) mois ou une amende d'au plus vingt mille (20.000) Baht par jour aussi longtemps que la violation continue.

 

L'article 135:

Quiconque viole l'article 61 (1), l'article 76 (clause d'un) ou l'article 84 (article deux) sera puni d'un emprisonnement d'au plus deux (2) ans ou une amende ne dépassant pas des quatre millions (4.000.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 136:

Tout titulaire d'un test standard et l'entité de certification, qui commet l'acte en vertu du paragraphe 77 (2), sera puni d'un emprisonnement d'au plus deux (2) ans ou une amende ne dépassant pas des quatre millions (4.000.000) Baht, ou les deux .

 

L'article 137:

Quiconque viole l'article 116 (clause deux) ou l'article 117 sera puni d'un emprisonnement d'au plus dix (10) ans ou une amende de maximale de dix millions (10.000.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 138:

Quiconque viole l'article 118 sera puni d'un emprisonnement d'au plus six (6) mois ou une amende de maximale de dix mille (10.000) Baht, ou les deux.

 

Si un tel acte a causé des destructions, des dommages, la dépréciation ou la négation du système de réseau d'énergie, la personne qui commet l'acte sera puni d'un emprisonnement d'au plus deux (2) ans ou une amende de maximale de deux cent mille (200.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 139:

Quiconque utilise clandestinement les services d'un titulaire de licence sans droits légitimes, ce qui provoque des dommages au titulaire de licence, sera puni d'un emprisonnement d'n'excédant pas trois (3) ans ou une amende de maximale de trois cent mille (300.000) Baht, ou les deux.

 

L'article 140:

Pour toute infraction à l'article 131, article 132, article 134 ou de l'article 138 (clause un), l'ERC aura le pouvoir de régler l'affaire. À cette fin, le CER peut nommer un sous-comité pour régler l'affaire à sa place et peut établir les critères d'établissement ou mis en place toutes les conditions pour l'exécution devoir de le sous-comité.

 

Dans le cas où une infraction est évident pour les responsables d'enquête et que les consentements des délinquants pour régler l'affaire, les responsables de l'enquête doivent fournir rapidement renvoyer l'affaire devant l'ERC pour un nouvel examen du règlement.

 

Lorsque le contrevenant a payé l'amende imposée à lui par la setttlement, l'affaire sera réputée avoir été réglée en vertu du Code de procédure pénale.

 

L'article 141:

Dans le cas où la personne qui a commis une infraction et qui sera puni par la présente loi est une entité juridique, le directeur général, le directeur ou toute personne responsable de l'exploitation de cette entité juridique doivent aussi être punis en vertu de la disposition traitant avec cette infraction, sauf s'il peut prouver qu'il n'a pas participé ou consenti à la perpétration de l'infraction.

 

DISPOSITIONS TRANSITOIRES

___________________

 

L'article 142:

Lors de la période initiale, le choix de l'ERC doit être complétée dans les cent vingt (120) jours à compter de la date effective de la présente loi.

 

Le Conseil national de l'énergie politique doit assumer temporairement chargé de l'ERC jusqu'à Sa Majesté le Roi nomme aimablement l'ERC à la présente loi.

 

L'article 143:

Le directeur général de la politique énergétique et de la planification doivent prendre en charge le Secrétaire général, et la politique énergétique et de la planification doivent prendre en charge le bureau jusqu'à ce que le Secrétaire général est nommé et l'Office créé en vertu de la présente loi.

 

L'article 144:

Aux fins du fonctionnement efficace du Bureau de l'amélioration, le ministre, par et avec l'approbation du Cabinet, peut désigner le détachement des fonctionnaires, des membres du personnel du gouvernement ou des employés des ministères, des bureaux locaux des affaires gouvernementales ou autres agences gouvernementales pour aider à le travail du Bureau sur une base temporaire, tout en obtenant un salaire de leurs bureaux respectifs du recrutement, mais étant sous la supervision du Secrétaire général.

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande