CHAPITRE VI 
Tribunaux de divulgation d'informations

Section 35. Il doit être Tribunaux de divulgation d'informations dans les champs appropriés, qui sont nommés par le Conseil des Ministres sur la recommandation du conseil d'administration, ayant le pouvoir et le devoir d'examiner et de trancher un appel contre une ordonnance interdisant la divulgation de renseignements en vertu de l'article 14 ou de l'article 15, une ordonnance rejetant une objection en vertu de l'article 17 et ordonnance refusant la correction, modification ou suppression des informations personnelles vertu de l'article 25.

La nomination des tribunaux de la divulgation d'informations en vertu du paragraphe ne doit être faite sur la base des domaines spécialisés de l'information officielle, tels que les domaines de la sécurité nationale, de l'économie nationale et l'application des finances ou la loi.

Section 36. Chaque tribunal se compose de divulgation de l'information tel nombre de personnes que nécessaire, mais ne doit pas être inférieur à trois personnes, et les représentants du gouvernement nommé par le Conseil agit comme secrétaire et secrétaires adjoints.

En examinant les informations d'une agence d'Etat, le membre du Tribunal de divulgation d'informations qui est de cet organisme d'Etat ne doit pas participer à un tel examen. Les membres du Tribunal de divulgation d'informations ne doit pas être secrétaire ou secrétaires adjoints.

Section 37. Le Conseil doit envisager d'envoyer des appels aux Tribunaux de divulgation d'informations sur la base de leur spécialisation dans les sept jours à compter de la date de réception de celle-ci. La décision d'un tribunal de divulgation d'informations doit être considérée comme définitive. En prenant la décision, une observation peut être faite à la Commission à l'égard des mesures appropriées soient prises par l'Agence nationale concernée dans un cas particulier.

Les dispositions de l'article 13 paragraphe deux s'applique mutatis mutandis à l'examen des recours par les Tribunaux de divulgation d'informations.

Section 38. Les pouvoirs et fonctions du Tribunal de divulgation d'informations dans chaque champ, sa procédure et le quorum doit être en conformité avec la règle prescrite par la Commission et publié dans la Gazette du gouvernement.

Section 39. Les dispositions de l'article 29, article 30 et l'article 32 et les sanctions en conjo! Dispositions h telle s'applique mutatis mutandis aux Tribunaux de divulgation d'informations.


CHAPITRE VII 
Pénalités

Section 40. Toute personne qui omet de se conformer à une ordonnance du Conseil émises en vertu de l'article 32 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas trois mois ou d'une amende n'excédant pas cinq mille bahts, ou aux deux.

L'article 41. Toute personne qui contrevient ou omet de se conformer à la restriction ou condition imposée par le fonctionnaire de l'Etat conformément à l'article 20 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un an ou d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht ou aux deux.

Dispositions transitoires

Section 42. Les dispositions de l'article 7, l'article 8 et l'article 9 ne s'applique pas à l'information officielle ayant été en existence avant la date de la présente loi entre en vigueur. Un organisme d'État publie les informations au titre du paragraphe un ou rendre disponibles pour inspection publique, comme c'est le cas peut être, en conformité avec les règles et procédures prescrites par le Conseil.

Section 43. La règle relative à la protection de la sécurité nationale, BE 2517 (1974), dans la mesure où il traite de l'information officielle, doit continuer à être en vigueur à un tel point de ne pas contraires ou incompatibles avec la présente loi, sauf disposition contraire dans la règle prescrite par le Conseil des ministres conformément à l'article 16.

Contresignée par:

Général Chavalit Yongchaiyudh

Le Premier ministre

 

Retourner à la 1er page de la loi sur les informations officiel

Retourner à la page des lois en Thailande

 

Guide Touristique sur la Thailande