Loi sur le renforcement de la qualité de l'environnement en Thailande , 1992

Lois Thailandaise, loi sur l'environnement,

Bhumibol Adulyadej REX.; 
Compte tenu de la 3ème journée du Février 2535; 
Étant l'année de 47e du règne actuel.


Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej est gracieusement heureux d'annoncer que:

Considérant qu'il est opportun d'avoir la loi sur le Conseil national de politique énergétique;

Que ce soit, par conséquent, promulguée par le Roi, par et avec l'avis et du consentement de l'Assemblée législative nationale agissant dans la capacité de l'Assemblée nationale, comme suit:

Section 1. Cette loi est appelée la «National Energy Policy Council Act, BE 253".

Section 2. La présente loi entrera en vigueur dès le jour suivant la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement .*

Section 3. Toutes les autres lois, par les lois et règlements dans la mesure où elles ont déjà été fournies dans la présente loi ou sont contraires ou incompatibles avec les dispositions de la présente loi est remplacée par la présente loi.

Dans la section 4 de cette loi.: 
«Énergie» signifie une capacité d'exécuter les travaux inhérents à la source capable de générer des puissances, qui sont les énergies renouvelables et l'énergie non renouvelable, et doit inclure les sources qui peuvent générer de tels pouvoirs en tant que combustible, de chaleur et d'électricité; 
«Énergies renouvelables» comprend l'énergie obtenue à partir du bois, bois, balle de riz, la bagasse, biomasse, hydroélectricité, énergie solaire, énergie géothermique, l'énergie éolienne et des vagues et des marées; 
«Énergies non renouvelables» comprend l'énergie obtenue à partir du charbon, les schistes bitumineux, sables bitumineux, le pétrole brut, pétrole, gaz naturel et l'énergie nucléaire; 
«Carburant» inclut le charbon, les schistes bitumineux, sables asphaltiques, pétrole, gaz naturel, gaz combustible, SynFuel, bois, bois, balle de riz, bagasse, déchets et d'autres sources tel que prescrit par la National Energy Policy Conseil et publié dans la Gazette du gouvernement.

Section 5. Il doit être le Conseil national de l'énergie politique composé du Premier ministre en tant que président, un vice-premier ministre désigné par le Premier ministre en tant que vice-président, vice-premiers ministres, un ministre attaché au bureau du Premier ministre désigné par le Le Premier ministre, ministre de la Défense, ministre des Finances, ministre des Affaires étrangères, ministre de l'Agriculture et des Coopératives, ministre des Transports et des Communications, ministre du Commerce, ministre de l'Intérieur, ministre de la Science, la Technologie et de l'énergie, le ministre de l'Industrie, le secrétaire permanent de l'Industrie, Secrétaire général du Conseil d'Etat, Secrétaire Général du Conseil de développement économique et social national, Directeur du Bureau du Budget et Directeur général du Département du développement énergétique et la promotion, en tant que membres. Le Secrétaire général de la National Energy Policy Conseil est membre et secrétaire.

. Section 6 Le Conseil national de l'énergie politique doit avoir les pouvoirs et devoirs suivants: 
(1) de soumettre la politique énergétique nationale et la gestion de l'énergie nationale et un plan de développement au Conseil des Ministres; 
(2) de fixer des règles et conditions pour prescrire le prix de l'énergie en conformité avec la Politique énergétique nationale et le national de l'énergie 
La direction et plan de développement; 
(3) de surveiller, de superviser, coordonner, soutenir et accélérer les opérations de tous les comités avec les pouvoirs et les fonctions liées aux agences de l'énergie du gouvernement, des entreprises d'État et le secteur privé liées à l'énergie afin que leurs activités doivent être en conformité avec les Politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement; 
(4) pour évaluer les résultats de la mise en œuvre de la Politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement; 
(5) à exercer d'autres fonctions que confiée par le Premier ministre ou le Conseil des ministres.

Section 7. Lors d'une réunion de la National Energy Policy Council, la présence de pas moins de la moitié du nombre total des membres est nécessaire pour constituer un quorum. 
Lors de toute réunion, si le président ne participe pas ou n'est pas présent, le vice-président préside la réunion. Si le Président et le Vice-Président ne fréquentent pas ou ne sont pas présents à la réunion, les membres présents élisent l'un d'entre eux pour présider la réunion.

Section 8. La décision de l'assemblée sont prises à la majorité des voix. Chaque membre dispose d'une voix; en cas d'égalité des voix, la personne qui préside la réunion doit avoir une voix supplémentaire prépondérante.

Section 9. Le National Energy Policy conseil peut nommer un ou plusieurs comités pour examiner toute question ou pour effectuer tout acte que confiée par le Conseil national de politique énergétique.

Les comités en vertu du paragraphe on peut nommer un ou plusieurs sous-comités pour examiner toute question ou pour effectuer tout acte que confié par les comités.

L'article 7 et l'article 8 s'applique mutatis mutandis aux réunions des comités en vertu du paragraphe un et les sous-comités en vertu du paragraphe deux.

L'article 10 Il est institué le Bureau du Conseil National Energy Policy ayant les pouvoirs et les devoirs suivants.: 
(1) d'étudier et d'analyser la politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement pour soumission à la National Energy Policy Council; 
(2) pour surveiller et évaluer, et d'agir comme un centre de coordination et de soutien pour la mise en œuvre de la Politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement; 
(3) pour recueillir des données, de surveiller la situation changeante de l'énergie, afin d'analyser les tendances et évaluer l'impact d'anticipation dans le but de préparer les propositions à l'égard de la politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement, et de diffuser, les statistiques 
liées à l'énergie; 
(4) à exercer d'autres fonctions que confiée par le Premier ministre ou le Conseil national de politique énergétique.

Section 11. Dans l'exercice des fonctions de l'Office de la National Energy Policy Conseil en vertu de l'article 10, le Bureau du Conseil national de politique énergétique peut demander à un ministère, Sous-ministère, département, l'administration locale, entreprise d'État ou de toute personne à soumettre des précisions sur les 
questions techniques, financières ou statistiques et d'autres questions comme nécessaire par rapport à la politique énergétique nationale et de la gestion nationale et un plan de développement.

Section 12. La politique énergétique nationale Conseil ou le Bureau du Conseil national de politique énergétique peut inviter toute personne de faire des déclarations de fait ou des explications, des avis ou des recommandations qu'elle juge appropriées.

Section 13. Il sera secrétaire général du Conseil de la politique nationale de l'énergie avec les pouvoirs et fonctions à la performance du contrôle général des affaires officielles de l'Office du Conseil National Energy Policy. Il sera directement responsable devant le Premier ministre et le fonctionnaire doit être supérieure de l'Office de la politique énergétique nationale.

Il sera secrétaire général adjoint de la National Energy Policy Conseil et il peut y avoir sous-secrétaire général de la National Energy Policy Conseil d'aider le Secrétaire général dans l'exercice de 
fonctions officielles.

Le Secrétaire général de la National Energy Policy Council, secrétaire général adjoint de la National Energy Policy Council et secrétaire général adjoint de la National Energy Policy Council sont des fonctionnaires du gouvernement ordinaire.

Section 14. Le Premier ministre a la charge et le contrôle de l'exécution de la présente loi. 

Contresignée par: 
Anand Panyarachun 
Le Premier ministre

 

Certifié traduction correcte 
(Pornthip Jala) 
Bureau du Conseil d'Etat

 

 

Lire la suite de la loi

Guide Touristique sur la Thailande