L'article 93 
L'autorité locale ou le fonctionnaire compétent de l'organisme gouvernemental responsable de l'opération de l'usine de traitement des eaux usées public ou installation d'élimination des déchets a le pouvoir et le devoir de percevoir des frais de service, des pénalités et de réclamer des dommages et intérêts prévus dans la présente partie, notamment dans le cadre avec le fonctionnement de l'usine de traitement des eaux usées central ou l'installation centrale disposition du service public qui est mis à disposition par l'autorité locale ou un organisme gouvernemental.

Les frais de service et des pénalités de collection en conformité avec le paragraphe précédent premiers seront exemptés d'être remis au Trésor que les revenus du gouvernement, mais doit être déduit et remis à la Caisse au taux indiqué par le comité du Fonds, tandis que le solde sera-ci utilisé en tant que dépenses d'exploitation et la maintenance de l'usine de traitement des eaux usées central ou l'installation centrale disposition de l'autorité locale ou un organisme gouvernemental qui est responsable de percevoir des frais de service et ces pénalités.

Chapitre V Mesures de promotion

L'article 94 
Le propriétaire ou le possesseur d'une source ponctuelle de pollution, qui a le devoir selon la présente loi ou d'autres lois relatives à l'installation d'une installation sur site pour le traitement de l'air pollué ou les eaux usées ou de l'élimination de toutes les autres déchets, y compris l'acquisition d'équipements , l'instrument, des outils, des appareils ou des matériaux nécessaires pour le contrôle de la pollution par des sources ponctuelles, ou l'entrepreneur service agréé conformément à la présente loi, le droit de demander des supports de promotion et d'assistance auprès du service du gouvernement dans les matières suivantes:

(1) Demande d'aide concernant les droits d'importation pour l'importation dans le Royaume de nécessaires machines, équipements, instruments, outils, appareils ou des matériaux qui ne sont pas disponibles dans le Royaume. 
(2) Demande d'autorisation de faire venir des experts étrangers ou spécialistes dans le pays pour réaliser des travaux concernant l'installation, la surveillance, le contrôle ou l'exploitation de systèmes de contrôle de la pollution, des travaux ou de traitement des eaux usées des installations d'élimination des déchets dans le cas des personnes qualifiées au sein du Royaume ne sont pas disponible pour le recrutement et la mise en service pour superviser et contrôler les machines, équipements, instruments ou outils importés dans le Royaume en vertu de la sous-section (1), y compris l'application de l'exemption d'impôt sur le revenu qui lui occasionnera de l'exécution des travaux en tant que superviseur de cette personne au sein du Royaume.

Le propriétaire ou possesseur de la source ponctuelle de pollution qui n'a aucune obligation légale visée à l'alinéa qui précède d'abord, mais néanmoins souhaite installer une installation sur site avec ses propres équipements, instruments, outils ou d'appareils de contrôle de la pollution de l'air, des eaux usées traitement ou d'élimination des déchets d'autres émanaient de ses activités ou d'entreprises commerciales, est également en droit de demander des supports de promotion et l'aide du service public en conformité avec le paragraphe précédent premier.

L'article 95 
La demande pour des supports de promotion et d'assistance conformément à l'article 94 doit être présentée à la Commission nationale de l'environnement en conformité avec les règles, procédures, méthodes et formats prescrits par règlement ministériel.

Le Conseil National de l'Environnement doit tenir compte et de procéder à la demande de supports promotionnels et d'assistance en fonction de l'alinéa qui précède d'abord comme il l'entend, en tenant compte des nécessités économiques, financières et d'investissement de chaque candidat. Dans le cas où il est jugé approprié de donner une assistance au demandeur, le Conseil National de l'Environnement doit recommander les organismes gouvernementaux concernés à agir au sein de leurs pouvoirs et fonctions pour rendre supports promotionnels et d'aide à l'demandeur

Chapitre VI Responsabilité Civile

L'article 96 
En cas de fuite ou de contamination causés par ou proviennent d'une source ponctuelle de pollution est la cause du décès, lésions corporelles ou des blessures de la santé d'une personne ou a causé des dommages de quelque manière à la propriété de toute personne privée ou de l'État, le propriétaire ou possesseur de la source ponctuelle doit être redevable d'une indemnité ou des dommages-intérêts, indépendamment du fait que la fuite ou la contamination est le résultat d'un acte délibéré ou négligent de son propriétaire ou possesseur, sauf dans les cas où il peut être prouvé que les fuites de pollution ou contamination est le résultat de

(1) majure Force ou la guerre. 
(2) Un acte accompli en conformité avec l'ordre des autorités gouvernementales ou de l'Etat. 
(3) Un acte ou une omission de la personne qui subit un préjudice ou de dommage ou de toute tierce partie qui est directement ou indirectement responsable de la fuite ou contamination.

La compensation ou des dommages auxquels le propriétaire ou le possesseur de la source ponctuelle de pollution sera passible selon le paragraphe qui précède signifie premier est d'inclure tous les frais réellement engagés par le service du gouvernement pour le nettoyage de la pollution de surgi d'un tel incident fuite ou contamination.

L'article 97 
Toute personne qui commet un acte illégal ou une omission par tout moyen résultant de la destruction, perte ou dommages causés aux ressources naturelles appartiennent à l'État ou appartenant au domaine public doit être tenu de faire réparation à l'Etat représentant la valeur totale des ressources naturelles afin détruits, perdus ou endommagés par un tel acte ou omission illicite.

Chapitre VII 
Dispositions pénales

L'article 98 
Toute personne qui contrevient ou refuse d'observer l'ordre émis en vertu de l'article 8 ou obstrue tout acte accompli en conformité avec cette ordonnance doivent être punis d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux.

Dans le cas où la personne qui contrevient ou refuse d'observer l'ordre ou entrave un acte accompli en conformité avec cette ordonnance est la personne qui a causé des dommages survenus danger ou de pollution, cette personne sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas cinq ans ou une amende ne dépassant pas 500 000 baht, ou les deux.

L'article 99 
Toute personne qui exerce illégalement empiète sur, occupe, ou entre dans des terrains publics à agir d'une manière qui aboutit à la destruction, perte ou dommages causés aux ressources naturelles ou des trésors dignes d'être conservés, ou des causes de la survenance de la pollution ayant un impact sur l'environnement au sein les limites de la zone écologique protégée désignée en vertu de l'article 43 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas cinq ans ou une amende ne dépassant pas 500 000 baht, ou les deux.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande