L'article 100 
Toute personne qui contrevient ou s'abstient d'observer les restrictions prévues par règlement ministériel publié conformément à l'article 44 ou par notification donnée par le ministre selon l'article 45 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux .

L'article 101 
Toute personne qui propage ou diffuse de fausses informations sur le danger de toute source de pollution avec l'intention de détruire sa réputation ou à miner la confiance du public sur le fonctionnement légitime de ses activités commerciales ou autres, sera puni d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou amende dépassant 100 000 baht, ou les deux.

Si la propagation ou la diffusion de l'information en fonction de l'alinéa qui précède première est faite par voie de publication, annonce, publicité ou des rapports à travers des formes de journaux, radio, télévision ou autres médias de masse, la personne qui commet un tel acte sera puni d'un emprisonnement dépassant pas cinq ans ou une amende ne dépassant pas 500 000 baht, ou les deux.

L'article 102 
Toute personne qui viole l'ordre du fonctionnaire compétent interdisant l'utilisation de véhicule, conformément à l'article 65 sera punie d'une amende n'excédant pas cinq mille bahts.

L'article 103 
Toute personne qui refuse d'observer l'ordre donné par un fonctionnaire compétent selon l'article 67 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas un mois ou une amende ne dépassant pas dix mille bahts, ou les deux.

L'article 104 
Tout propriétaire ou possesseur de la source ponctuelle de pollution qui s'abstient d'observer les dispositions de l'article 71, ou toute personne qui s'abstient d'observer les dispositions de l'article 72, ou les règles fixées par l'autorité locale en vertu de l'article 74 ou l'article 75 , premier alinéa, ou de la réglementation ministérielle émise en vertu de l'article 80 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux.

L'article 105 
Toute personne qui fournit des services comme un opérateur de contrôle de surveillance ou en tant que service d'un entrepreneur pour le traitement des eaux usées ou l'élimination des déchets sans détenir la licence accordée conformément à l'article 73 sera punie d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux.

L'article 106 
Tout propriétaire ou possesseur de la source ponctuelle de pollution ou d'opérateur de contrôle de surveillance ou de tout entrepreneur service rendu aux services de traitement des eaux usées ou l'élimination des déchets, qui s'abstient de collecte de statistiques ou de données ou de prendre des notes ou des rapports requis par l'article 80 sera punie d'emprisonnement n'excédant pas un mois ou une amende ne dépassant pas dix mille bahts, ou les deux.

L'article 107 
Tout opérateur de contrôle de surveillance ou d'entrepreneur de service ayant le devoir de prendre des notes ou des rapports en fonction de la présente loi, qui fait volontairement de tels billets ou des rapports indiquant des informations fausses ou déclarations sera puni d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux.

L'article 108 
Toute personne qui entrave ou refuse de se conformer à l'ordre de l'agent de contrôle de la pollution donnée dans l'exercice de ses fonctions conformément à l'article 82 (2), sera puni d'un emprisonnement n'excédant pas un mois ou une amende ne dépassant pas dix mille bahts, ou les deux.

L'article 109 
Tous les services de maître d'équarrissage pour le traitement des eaux usées ou l'élimination des déchets commandé par le fonctionnaire contrôle de la pollution d'arrêter ou de fermer ses services conformément à l'article 82 (5), ou tout autre opérateur de contrôle de surveillance dont le permis a été révoqué par l'ordre de l'agent de contrôle de la pollution conformément à l'article 82 (6), qui contrevient ou refuse de se conformer à cet ordre de l'agent de contrôle de pollution ou continue d'exploiter son service en violation de cet ordre sera puni d'un emprisonnement n'excédant pas un an ou une amende ne dépassant pas 100 000 baht, ou les deux.

L'article 110 
Tout propriétaire ou possesseur de la source ponctuelle de pollution qui emploie la personne, dont la licence à un opérateur de contrôle de surveillance a été révoqué, de superviser et de surveiller le fonctionnement du contrôle de la pollution de l'air, traitement des eaux usées ou d'élimination des déchets qu'il a le devoir d'installer et fonctionnent selon la présente loi, sera puni d'une amende n'excédant pas cinquante mille bahts.

L'article 111 
Dans le cas du délinquant qui est susceptible d'être puni conformément à la présente loi est une personne morale, les administrateurs ou gérants de la personne morale, ou toute personne qui est responsable du fonctionnement des affaires de personne morale telle, doit également être punissable par la même sanctions prévues par la loi pour cette infraction, sauf s'il peut être prouvé qu'ils n'ont aucun rôle à jouer dans la perpétration de ces infractions.

Dispositions provisoires

L'article 112 
Dans la période pendant laquelle le Conseil National de l'Environnement n'a pas encore été nommés conformément à l'article 12 de la présente loi, le Conseil National de l'Environnement a nommé avant la date de l'efficacité de la présente loi continuent d'exercer ses fonctions afin d'exercer sa fonction jusqu'à la nouveau conseil sera nommé et assumera les fonctions.

L'article 113 
Tous les règlements ministériels, des règles, des procédures, des notifications ou des ordres, émis par la vertu de l'amélioration et la conservation de la Loi nationale sur la qualité environnementale, BE 2518, qui restera en vigueur à la date de l'efficacité de la présente loi, doivent continuer à être efficace, dans la mesure où ils ne sont pas en conflit avec ou contraires à la présente loi, à moins et jusqu'à ce que les règlements ministériels, des règles, des procédures, des notifications ou des ordres auront été émises en conformité avec la présente loi.

L'article 114 
La personne, qui a été titulaire d'une licence comme une personne admissible à préparer des rapports concernant l'étude et les mesures de prévention et de remède pour l'effet négatif sur la qualité environnementale en vertu de l'amélioration et la conservation de la Loi nationale sur la qualité environnementale, BE 2518, continueront d'être admissibles à la préparation du rapport d'impact environnemental prévu par la présente loi, jusqu'à ce que cette personne est requise par le ministre pour demander un permis en conformité avec la présente loi.

L'article 115 
Pour tous les rapports concernant l'étude et les mesures de prévention et de remède pour l'effet négatif sur la qualité de l'environnement requis pour tout projet ou une activité en vertu de la valeur et la conservation de la Loi sur la qualité environnementale nationale, BE 2518, qui ont été déposées avant la date à laquelle la présente loi entrent en vigueur et toujours en attente d'examen par le Bureau du Conseil National de l'Environnement, l'examen et l'approbation de ces rapports doit être encore poursuivi conformément aux règles et procédures prévues en vertu de la valeur et la conservation de la loi nationale de qualité environnementale, BE 2518. À cette fin, le pouvoir et le devoir de l'Office National de l'Environnement du Conseil de devenir le pouvoir et le devoir de l'Office de la politique environnementale et de la planification.

 

Retourner à la 1er page de cette loi

Retoutner à la page des lois en Thailande

 

Guide Touristique sur la Thailande