L'article 39

Le Plan d'action pour la gestion de Changwat qualité de l'environnement à accorder la première priorité pour l'examen du Conseil National de l'Environnement doit proposer une estimation des crédits budgétaires et l'affectation du Fonds pour la construction ou l'achat pour l'acquisition d'une usine de traitement des eaux usées central ou un centre installation d'élimination des déchets conformément à l'article 38 (2). Dans le cas où aucune Changwat n'est pas prêt à prendre des mesures pour l'achat et l'acquisition de l'usine de traitement des eaux usées central ou l'installation centrale disposition, il peut, au lieu de proposer un plan pour promouvoir l'investissement privé dans la construction et l'exploitation des installations de traitement des eaux usées ou d'élimination des déchets afin de mettre à disposition de ces services relèvent de sa compétence.

 

Le Plan d'action Changwat être préparés selon le premier paragraphe d'une demande de crédits budgétaires et l'affectation du Fonds doit être accompagnée par des dessins, plans, devis et un prix estimatif du projet pour la construction, l'installation, l'amélioration, de modification, de réparation, d'entretien ainsi que les processus et la méthode d'exploitation de l'usine des eaux usées proposé centrale de traitement ou de centre d'élimination des déchets.

 

Aux fins de l'approbation du Plan d'action Changwat avec une demande de crédit budgétaire conformément au premier alinéa, le Bureau de la politique environnementale et de la Planification sera responsable de la collecte et l'analyse des plans d'action pour la gestion de Changwat qualité de l'environnement afin de rendre une proposition de budget annuel de l'Office d'être affectés spécifiquement à cette fin.

 

L'article 40

Dans le cas où la gestion de la qualité environnementale dans toutes les questions devront être effectuées dans une zone adjacente à la compétence territoriale de deux ou plusieurs provinces en raison des conditions géographiques ou les caractéristiques des écosystèmes naturels de cette région, ou dans le but d'une sonores, la gestion systématique et correcte en accord avec le principe de gestion intégrée de la qualité de l'environnement et des ressources naturelles, les gouverneurs des provinces concernées préparent conjointement le plan d'action obligatoires requises par l'article 37.

 

L'article 41

Dans le cas où aucune Changwat, qui est obligatoire requis pour préparer le plan d'action conformément à l'article 37, échoue ou est incapable d'évoluer d'un tel plan, ou a préparé et présenté le plan au besoin, mais pas réussi à obtenir l'approbation du Conseil National de l'Environnement pour une raison quelconque, le Conseil National de l'Environnement doit tenir compte de la nature des problèmes rencontrés par cette Changwat et d'évaluer si la qualité de l'environnement est affecté à un tel point que toute action est justifie pour corriger la situation. Si l'action est jugée nécessaire, le Conseil National de l'Environnement doit proposer au Premier ministre d'émettre une ordonnance enjoignant au ministère de la Science, technologie et environnement pour préparer le plan d'action Changwat au nom de l'Changwat en question.

 

Partie 3 conservation et des zones écologiquement protégées

 

L'article 42

Protection et gestion des zones dans les limites des parcs nationaux et réserves fauniques doivent être en conformité avec le Plan de gestion de la qualité environnementale efficace en vertu de l'article 35 et régi par les lois y relatives.

 

L'article 43

Dans le cas où il apparaît que toute zone est caractérisée par bassin versant, ou caractérisées par des écosystèmes naturels uniques qui sont différentes des autres régions en général, ou naturellement composée d'écosystèmes fragiles qui sont sensibles et vulnérables à la destruction ou l'impact des activités humaines, ou digne de être conservés en raison de ses valeurs naturelles ou esthétique et ses équipements, et la zone est encore à être désigné comme une zone de conservation, le ministre doit, avec l'avis du Conseil National de l'Environnement, être habilitée à émettre règlement ministériel de désigner une zone comme un environnement la zone protégée.

 

L'article 44

En délivrant le règlement ministériel en vertu de l'article 43, un ou plusieurs des mesures suivantes de protection doivent être prescrits en découlent

 

(1) Utilisation des terres des prescriptions pour la préservation des conditions naturelles de cette zone ou pour prévenir ses écosystèmes naturels ou de ses valeurs esthétiques ou d'équipements d'être négativement affectés.

(2) Interdiction de tout acte ou activités qui peuvent être nuisibles ou affecter ou changer l'état primitif des écosystèmes de cette région.

(3) Spécifier les types et tailles de projets ou d'activités menées par les organismes gouvernementaux, entreprises publiques ou des entités privées, d'être construit ou exploité dans cette zone, qui ont l'obligation légale de présenter des rapports d'évaluation d'impact environnemental.

(4) Détermination du mode de gestion et de méthode spécifique pour la gestion de cette zone, y compris l'étendue des fonctions et des responsabilités des organismes gouvernementaux pertinents aux fins de la coopération et la coordination qui sont propices à la performance efficace de travailler à la préservation de conditions naturelles ou les écosystèmes ou les valeurs esthétiques et des équipements dans cette zone.

(5) Les prescriptions de toute autre mesure de protection qui sont jugés appropriés et adaptés aux conditions d'une telle zone.

 

L'article 45

En tout domaine, bien qu'il ait été désigné comme une zone de conservation, une ville principale et la zone plan de pays, une ville spécifique et zone de plan de pays, une zone de contrôle du bâtiment, une zone de parc industriel en vertu de la législation régissant s'y rapportant, ou désigné comme zone de contrôle de la pollution en vertu de la présente loi, mais qui semble néanmoins avoir été affectés par les problèmes environnementaux qui supposent une proportion critique, à tel point qu'une action immédiate est devenue un impératif, et pourtant aucune mesure n'est prise par les agences gouvernementales concernées de rectifier la situation due à une absence d'autorisation légale claire ou défaut de le faire, le ministre doit, avec l'approbation du Conseil National de l'Environnement, de proposer pour une autorisation de cabinet à prendre toutes les mesures d'un ou plusieurs de protection prévues par l'article 44, comme nécessaires et appropriées , afin de contrôler et de résoudre les problèmes dans cette zone.

 

Lorsque l'autorisation est obtenue du cabinet tel que prévu au premier alinéa, le ministre doit, par notification publiée dans la Gazette du gouvernement, de déterminer les limites d'une telle zone et de prescrire en détail les mesures de protection et de la durée pendant laquelle ces mesures sont effectivement prises qui y sont.

 

Avec l'approbation du Conseil National de l'Environnement et le cabinet, la durée d'efficacité est définie conformément au deuxième alinéa peut être prolongé par une notification publiée dans la Gazette du gouvernement.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande