Partie 4 Etude d'Impact Environnemental

L'article 46 
Aux fins de la promotion de la qualité de l'environnement et la conservation, le ministre doit, avec l'approbation du Conseil National de l'Environnement, ont le pouvoir de préciser, par voie de notification publiée dans le Government Gazette types et tailles de projets ou d'activités, susceptibles d'avoir des impacts environnementaux, de toute agence gouvernementale, entreprise d'Etat ou une personne privée, qui sont tenus de préparer des rapports sur l'évaluation environnementale à l'intention de demander l'autorisation, conformément à l'article 47, article 48 et l'article 49.

Dans la notification émise selon le premier alinéa, les procédures, règles, méthodes et lignes directrices doivent être établies pour la préparation du rapport d'évaluation d'impact environnemental pour chaque type et taille du projet ou activité, y compris les documents connexes qui sont nécessaires pour être déposée avec le rapport. 

Dans le cas où il ya eu un projet d'impact environnemental concernant ou l'activité d'un type particulier ou la taille, ou le choix du site pour un tel projet ou une activité dans un domaine particulier et d'évaluation peuvent être utilisés comme un standard d'évaluation applicables au projet ou l'activité du même type ou la taille ou à la sélection du site du projet ou cette activité dans le domaine de nature similaire, le ministre peut, avec l'approbation du Conseil National de l'Environnement, une notification dans la Gazette du gouvernement exempter un tel projet ou l'activité de la même ou nature similaire à l'obligation d'étude d'impact environnemental, à condition que le promoteur du projet ou activité doit exprimer son consentement à se conformer aux diverses mesures prescrites dans le rapport d'évaluation d'impact environnemental qui est applicable tant que la norme pour l'évaluation d'un tel projet ou une activité en conformité avec les règles et méthodes fixées par le ministre.

L'article 47 
Dans le cas où le projet ou l'activité qui est nécessaire pour préparer l'étude d'impact environnemental conformément à l'article 46 est le projet ou l'activité d'une agence gouvernementale ou d'une entreprise d'Etat ou d'être entrepris conjointement avec l'entreprise privée qui est requise l'approbation du Cabinet en conformément aux règles et règlements officiels, l'organisme gouvernemental ou entreprise publique responsable du projet ou cette activité a le devoir de préparer le rapport d'impact environnemental au stade de la réalisation d'une étude de faisabilité pour un tel projet, ce rapport doit être déposé auprès du National Conseil de l'environnement pour examen et commentaires, puis soumis au Cabinet pour examen. 

En examinant de donner son approbation au rapport d'évaluation d'impact environnemental présentée selon le premier alinéa, le cabinet peut ainsi demander à toute personne ou institution, d'être un expert ou spécialisé dans l'évaluation d'impact environnemental, d'étudier et de soumettre un rapport ou une opinion à son examen de celle-ci .

Pour le projet ou l'activité d'organismes gouvernementaux ou des entreprises d'Etat qui n'est pas nécessaire d'être approuvé par le Cabinet selon le premier alinéa, l'organisme gouvernemental ou entreprise publique responsable du projet ou l'activité doit préparer et déposer le rapport d'impact environnemental, afin de obtenir l'approbation préalable à l'initiation d'un tel projet ou une activité en conformité avec les règles et procédures prévues par l'article 48 et 49.

L'article 48 
dans le cas où le projet ou l'activité qui est requis par l'article 46 pour préparer le rapport d'impact environnemental est le projet ou l'activité qui est requis par la loi pour obtenir l'autorisation préalable à la construction ou l'exploitation, la personne qui demande la permission a le devoir de déposer le rapport d'impact environnemental avec l'autorité permettant vertu de cette loi et avec le Bureau de la politique environnementale et de planification simultanément. Le rapport doit être déposé comme ci-dessus peut être faite sous la forme d'un examen environnemental initial (EEI) en conformité avec les règles et procédures déterminées par le ministre conformément à l'article 46, deuxième alinéa. 

Le fonctionnaire qui est légalement autorisé à accorder l'autorisation est tenu de refuser l'octroi de l'autorisation pour le projet ou l'activité visée au premier alinéa qu'après avoir été notifiée par le Bureau de la politique environnementale et de planification de la suite de l'examen relatif à l'examen de l'environnement rapport d'évaluation d'impact conformément à l'article 49. 

Le Bureau de la politique environnementale et de planification doit examiner le rapport d'impact environnemental et les documents connexes déposés avec elle. S'il est constaté que le rapport tel que déposé n'est pas correctement faite en conformité avec les règles et procédures prévues en vertu de l'article 46, deuxième alinéa, ou les documents accompagnés et les données sont incomplètes, le Bureau de la politique environnementale et de planification en avise la personne demandent la permission de qui dépose le rapport dans les quinze jours à compter de la date de réception de ce rapport. 

Dans le cas du Bureau de la politique environnementale et de planification estime que le rapport d'impact environnemental ainsi que des documents connexes déposés est dûment faite et complétée par les données requises, ou a été dûment amendé ou modifié en conformité avec le paragraphe précédent tiers, elle est examiner et faire des observations préliminaires sur le rapport dans les trente jours à compter de la date de réception de ce rapport afin que le rapport avec les observations préliminaires doivent être renvoyées à la commission d'experts pour examen ultérieur. 

La nomination du comité d'experts selon le paragraphe précédent aura un quatrième en conformité avec les règles et procédures déterminées par le Conseil National de l'Environnement. Le comité sera composé de membres experts qui sont qualifiés ou spécialisés dans différents domaines de disciplines connexes et l'autorité légalement compétente pour accorder l'autorisation pour le projet ou une activité donnée à l'examen, ou son représentant, doit être inclus dans sa composition.

L'article 49 
L'examen et l'examen par le comité d'experts conformément à l'article 48 doit être effectué dans les quarante-cinq jours à partir de la date de la réception du rapport d'impact environnemental du Bureau de la politique environnementale et de planification. Si le comité d'experts ne parvient pas à conclure son examen et la considération dans ledit délai, le rapport est réputé avoir été approuvé par lui.

Dans le cas où le comité d'experts a approuvé ou est réputé avoir donné son approbation au rapport, le fonctionnaire légalement habilité à accorder l'autorisation, en conséquence, afin que l'autorisation soit accordée à la personne qui en fait la demande.

Dans le cas où l'approbation du rapport est refusé par le comité d'experts, l'autorité doit retenir permettant l'octroi de l'autorisation de la personne qui demande jusqu'à ce que cette personne va soumettre à nouveau le rapport d'impact environnemental qui a été modifiée ou entièrement refait en conformité avec les lignes directrices et les exigences détaillées déterminé par l'ordre du comité d'experts.

Lorsque cette personne a présenté à nouveau le rapport d'impact environnemental qui a été modifiée ou entièrement refait, le comité d'experts doit examiner et de conclure son examen dans les trente jours à compter de la date de la réception du rapport présenté à nouveau, si le comité d'experts ne parvient pas à conclure son examen et de considération dans ledit délai, il sera considéré que le comité a approuvé le rapport et l'autorité permettant, en conséquence, accorder la permission à la personne qui en fait la demande.

Dans le cas où il est jugé raisonnable le ministre peut délivrer de notification dans la Gazette du gouvernement exigeant que le projet ou l'activité de la nature et la taille spécifiée par la notification émise par la vertu de l'article 46 également déposer le rapport d'impact environnemental lorsque la demande est faite pour le renouvellement d'autorisation pour un tel projet ou une activité en conformité avec les procédures définies à l'application de l'autorisation.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande