Section 11 Toute personne qui importe ou la mise en transit unprohibited articles doivent joindre un certificat phytosanitaire et est tenu de déclarer à l'officier de quarantaine végétale dans une forme format spécifié par le Directeur général.

 

(Dispositions de l'article 12 doit être abrogé par l'article 14 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551 et les suivantes seront mises en œuvre.)

 

Section 12 Dans l'exécution de la présente loi, le fonctionnaire de quarantaine végétale doit avoir l'autorité comme suit;

(1) Recherche un entrepôt, transport, emballage ainsi que toute personne relevant de la compétence de la station de quarantaine végétale ou une plante parasite zone contrôlée lorsqu'il ya des motifs raisonnables de soupçonner que les plantes, les objets interdits,

articles interdits ou des articles unprohibited ont été importés ou en transit, en violation ou non respect de cette loi;

(2) Recherche toute hypothèse, la personne ou le transport en dehors de la juridiction de la station de quarantaine végétale ou une plante parasite zone contrôlée, lors de l'aube au crépuscule de la journée, ou pendant les heures d'affaires de cette prémisse dans le cas où il ya des motifs raisonnables de soupçonner que les plantes , des articles interdits, restreints ou des articles dans la possession des articles unprohibited sont nuisibles ou parasites des plantes port qui peut causer des dommages très graves et en cas où il ya des motifs raisonnables de soupçonner que, si le mandat de perquisition doit prendre plus de temps à être émis, comme des articles illégaux

ou tout acte répréhensible doit être retiré, caché, détruit ou changé d'après les apparences d'origine, et dans le cas où la recherche ne peut être effectuée en temps, il est permis de continuer jusqu'à ce que la recherche est terminée;

(3) collecter ou de prélèvement d'échantillons en quantité suffisante des plantes, des articles interdits, restreints ou des articles ou des articles unprohibited d'autres articles connexes pour l'inspection ou l'analyse, au cas où il ya des motifs raisonnables de soupçonner que

ces articles sont nuisibles ou parasites des plantes port qui peut causer des dommages très graves;

(4) de confisquer ou de détenir les plantes et les articles interdits, restreints ou des articles ou des articles unprohibited d'autres articles connexes en temps opportun, le cas échéant, dans le cas où il ya des motifs raisonnables de soupçonner que ces articles sont nuisibles ou parasites des plantes qui peuvent causer le port très de graves dommages.

 

(Dispositions de l'article 13 doit être abrogé par l'article 15 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551 et les suivantes seront mises en œuvre.)

 

L'article 13 pour empêcher l'introduction de ravageurs des plantes dans le Royaume, le fonctionnaire de quarantaine végétale doit avoir le pouvoir de traiter avec des plantes ou des objets interdits, les articles interdits, des articles ou de matériel génétique végétale unprohibited

importé ou en transit comme suit;

(1) diagnostiquer les ravageurs des plantes, fumigés ou traités avec des produits chimiques par pulvérisation ou par tout autre moyen jugé nécessaire aux frais du propriétaire;

(2) confisquer ou de les tenir à la station de quarantaine post-entrée ou à tout autre endroit en temps voulu, le cas échéant;

(3) Pour l'importateur d'envoyer les plantes, les objets interdits, les articles interdits, des articles ou de matériel génétique végétale unprohibited infectés ou infestés par des parasites des plantes hors du Royaume;

(4) les détruire, si nécessaire, quand il ya des motifs raisonnables de soupçonner que ces phytoravageurs peuvent causer des dommages très graves et il n'ya pas de mesures alternatives correctives en vertu de l'alinéa (1).

 

(Dispositions de l'article 13 / 1 doit être incorporé aux présentes par l'article 16 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551.)

 

L'article 13 / 1 Tous les articles qui sont recueillis, confisqués ou retenus en vertu du paragraphe 12 (3) et (4) et l'article 13 (2), doit tomber dans les possessions du ministère de l'Agriculture, au cas où si il n'ya pas de réclamer de la propriétaires, ou en cas

où l'affaire est retirée par le procureur ou le jugement final n'est pas de confisquer les articles, et le propriétaire ne réclame pas dans les 90 jours à compter de la date de la confiscation ou de détenir, ou à la date du retrait procureur ou de la date de le jugement final de ne pas confisquer les articles, où les cas doivent être.

Si les articles recueillis, confisqués ou retenus en vertu du paragraphe 1 sont périssables ou si les articles doivent être à risque d'être endommagé par l'entreposage ou les frais de garder les articles dépassent leurs valeurs, le Directeur général a

le pouvoir d'ordonner la destruction ou tout autre moyen d'élimination, le cas échéant.

 

(Dispositions de l'article 14 est abrogé par l'article 8 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 2) BE 2542 et les suivantes doivent être mises en œuvre.)

 

L'article 14 Nul ne peut enlever toutes les plantes, des articles interdits, restreints ou des articles germoplasmes des plantes de toute station de quarantaine végétale, de post-entrée station de quarantaine, ou le transport en cas de transit, ou de tout les endroits où de telles

articles sont confisqués ou détenus par l'ordre de l'agent de quarantaine végétale, sauf autorisation écrite a été obtenue de l'officier de quarantaine végétale déclaré.

 

(Dispositions de l'article 15 doit être abrogé par l'article 17 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551 et les suivantes seront mises en œuvre.)

 

L'article 15 Toute personne qui souhaite faire une demande de certificat phytosanitaire ou du certificat phytosanitaire pour la réexportation doit payer les frais d'inspection et de traitement au taux indiqué par le Directeur général en vertu de la recommandation par le Comité et doit être publié dans la Gazette du gouvernement.

 

Le fonctionnaire de quarantaine végétale a le pouvoir de délivrer un certificat phytosanitaire et le certificat phytosanitaire pour la réexportation au requérant en vertu du paragraphe 1 et le fonctionnaire de quarantaine végétale perçoivent des redevances pour la délivrance d'un

certificat phytosanitaire ou du certificat phytosanitaire pour la réexportation, le cas échéant aux taux prévus au règlement ministériel.

 

La demande et la délivrance d'un certificat phytosanitaire ou du certificat phytosanitaire pour la réexportation doit être conforme aux critères, procédures et conditions stipulées par le Directeur général en vertu de la recommandation du Comité et doit être publié dans la Gazette du gouvernement.

 

(Les dispositions de l'article 15bis doivent être intégrés aux présentes par l'article 9 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 2) BE 2542.)

 

15bis Section Pour prévenir la propagation des ravageurs des plantes de l'extérieur du Royaume, le ministre en vertu de la recommandation du comité a le pouvoir de déclarer le nom des plantes pour être considérée comme une installation contrôlée dans le

Government Gazette.

 

(Dispositions de l'article 15bis, alinéa 2 est abrogée par l'article 18 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551 et les suivantes seront mises en œuvre.)

 

Toute personne qui souhaite exporter des plantes contrôlées en vertu de l'alinéa 1 doivent avoir un certificat phytosanitaire accompagné de l'usine a déclaré contrôlés.

 

(Les dispositions de l'article 15ter doit être abrogée par l'article 19 de la Loi sur la quarantaine des plantes (no 3) être 2551 et les suivantes seront mises en œuvre.)

 

15ter section En cas de perte ou de dommages dans les matières essentielles du certificat phytosanitaire ou de certificat phytosanitaire pour la réexportation, le titulaire de ladite certificat phytosanitaire nécessitant une substitution demande pour une telle

substitué certificat phytosanitaire délivré par le fonctionnaire de quarantaine végétale.

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande