Loi sur le blanchiment d'argent en Thailande

Loi sur le  Blanchiment d'argent en Thailande (no 2), B.E. 2551 a été traduite automatiquement en Francais par Google traduction.

 

Le blanchiment d'argent Loi sur le contrôle, (no 2), B.E. 2551, qui est entré en vigueur le 2 Mars 2008, modifié le Money Laundering Control Act, BE 2542, tel que modifié. Le but de l'amendement a été d'ajouter l'organisation de jeux illégaux à la liste des infractions sous-jacentes, mais seulement si le nombre de joueurs est de plus de 100 personnes ou le montant total d'argent en jeu dans le jeu est plus de dix millions de bahts.

 

En outre, la définition des biens liés à la perpétration d'une infraction a été modifié afin d'inclure de l'argent ou des biens provenant d'une infraction principale ou d'une infraction de blanchiment d'argent ou de complicité ou l'autre de ce qui précède.

 

L'amendement prévoit également que la pénalité pour certains fonctionnaires gouvernementaux, les responsables de certaines des entreprises d'Etat et de certains fonctionnaires des institutions financières doit être le double de la peine normale pour certaines infractions, et que certains fonctionnaires sont soumis à la même peine si en tant que mandant ou de secouriste et de fauteur.

 

Le Fonds Money Laundering Control, qui est financé en partie grâce à la réception d'une partie de l'argent et des biens déterminés par un tribunal pour être la propriété liée à la perpétration d'une infraction et donc exclu d'être la propriété de la Thaïlande. Le Fonds Money Laundering Control doit être utilisé, entre autres, à financer des enquêtes sur le blanchiment d'argent et de poursuites et d'autres activités liées à l'arrêt de blanchiment d'argent.

 

Les fonctions de la Commission de contrôle du blanchiment d'argent, qui comprennent des propositions et donner des avis au Conseil des ministres et le ministre des Finances et de l'élaboration des règles relatives au retour de certains biens et relatives au Fonds Money Laundering Control, ont été révisées.

 

Les fonctions du comité de transaction, qui incluent les transactions enquête ou des biens liés à la perpétration d'une infraction en vertu de la Loi sur le contrôle du blanchiment d'argent, donner des ordres pour empêcher les opérations et le suivi de l'indépendance du Bureau du contrôle du blanchiment d'argent, ont été révisées. Le comité de transaction est chargé de préparer un rapport tous les quatre mois résumant ses actions. Le rapport fait l'objet d'une vérification par la Commission nationale de lutte contre la corruption.

 

Les fonctions du Bureau du contrôle du blanchiment d'argent, qui incluent la prise de mesures tel que requis par la Commission de contrôle du blanchiment d'argent et le Comité de Transaction et recueillir des preuves contre les contrevenants, ont également été révisées.

 

Guide Touristique sur la Thailande