Loi sur le commerce de carburant

Loi en Thailande,

Bhumibol Adulyadej, REX.

Vu sur le 15e jour de Novembre BE 2543 (2000);

la 55e année du règne présent.

 

Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej est gracieusement heureux d'annoncer que;

 

Il était opportun de modifier la loi sur le carburant.

 

Cette loi contient des dispositions relatives à la limitation des droits et liberté des individus, mais par implication de l'article 29 en conjonction avec l'article 35, article 48 et l'article 50 de la Constitution du Royaume de la restriction peut être mis en œuvre en vertu de la loi.

De et avec l'avis et du consentement du Parlement, Sa Majesté le Roi a gracieusement ordonné la promulgation de cette loi comme suit:

Section 1. Cette loi doit être appelé la «Loi sur les carburants du commerce, BE 2543.

Section 2. La présente loi entrera en vigueur après l'expiration du délai de soixante jours qui commence à partir de la date de sa publication dans la Gazette du gouvernement.

Section 3 Les textes suivants sont abrogés.: 
1) Loi sur les carburants BE 2521 
2) Les carburants Loi (Vol. 2) BE 2522

Dans la section 4 de cette loi.: 
«Combustible»: gaz de pétrole liquéfié, de l'essence, le carburant aviation, kérosène, gazole, fioul, lubrifiants, tout les autres produits pétroliers utilisés ou susceptibles d'être utilisés comme carburant ou de lubrifiant, de gaz naturel, pétrole brut, ou tout autre matériel utilisé ou pouvant être utilisés comme matières premières dans la raffinerie ou de produire les produits ci-dessus dit. Il doit inclure tout autre matériel utilisé ou pouvant être utilisés comme carburant ou de lubrifiant fourni par le règlement ministériel publié dans la Gazette du gouvernement.

«Commerçant du carburant» désigne une personne qui effectue des opérations dans le carburant par le biais de l'achat, l'importation dans le royaume ou l'acquisition par tout moyen que ce soit à des fins de distribution et elle doit inclure une personne qui affine ou produit du carburant. Cependant, il ne doit pas inclure concessionnaire tel que spécifié dans la loi sur le pétrole.

«Transporteur de carburant» désigne une personne qui transporte le carburant qui n'est pas son argent pour le paiement par le véhicule spécial pour le transport du carburant.

«Station-service de carburant» désigne un endroit où le carburant est distribué à des personnes par des moyens de remplissage ou de mise en réservoir de carburant du véhicule, avec des compteurs d'huile en conformité avec la loi sur les poids et mesures, équipé en permanence, et c'est aussi un endroit où le carburant est distribués aux personnes prévues par les règlements ministériels.

Volume signifie «le volume du commerce annuel 'de chaque type de carburant qui a été importé dans le royaume, a acheté, raffiné, produits ou acquis dans une période d'un an. Il ne doit pas inclure le volume qui a été fourni pour garder en réserve en conformité avec la loi.

«Année» désigne l'année civile.

«Fonctionnaire compétent» désigne un agent de la fonction publique nommé par le ministre à entreprendre des actions en conformité avec la présente loi.

«Directeur général» désigne le Directeur général du Département des enregistrements commerciaux, ou la personne désignée par le Directeur général.

«Ministre» désigne un ministre en charge de la présente loi.

Section 5. La présente loi n'a aucun effet sur ​​les ministères, organismes et ministères.

Section 6 Le ministre du Commerce est chargé et le contrôle de l'exécution de la présente loi;. Et aura le pouvoir de nommer le fonctionnaire compétent, l'émission des règlements ministériels prescrivant des frais n'excédant pas les taux prévus à l'annexe de la présente loi, prescrire d'autres activités notification de problème et pour l'exécution de la présente loi.

Ces règlements ministériels et des notifications entrera en vigueur dès leur publication dans la Gazette du gouvernement.

Chapitre 1 
Commerce de carburant et des transports

Section 7. Toute personne est négociant de carburant du commerce volume ayant de chaque type de carburant ou dans tous les types tout à fait par an d'une centaine de milliers de tonnes métriques ou plus, ou un commerçant de carburant de gaz de pétrole liquéfiés dont la seule volume des échanges commerciaux par an de cinquante milliers de tonnes métriques ou vers le haut doit avoir un permis pour exploiter négoce de combustibles accordée par le ministre.

Demande de permis, la délivrance du permis et la qualification du titulaire de licence doit être en conformité avec les règles prescrites dans les règlements ministériels.

Toute personne qui demande d'être trader de carburant en vertu du présent article ne doit pas être le commerçant de carburant dont les échanges de permis a été révoqué en vertu de l'article 34 et la période de la date de révocation est inférieure à un an, et les administrateurs, les gestionnaires ou les personnes autorisées à agir au nom du demandeur ne doivent pas être les administrateurs, les gestionnaires ou les personnes autorisées à agir au nom du trader de carburant dont les échanges de permis a été révoqué, et la période allant de la date de révocation est inférieure à un an.

Section 8. Dans l'émission de la licence sous Section7, le ministre peut énoncer des conditions relatives aucune opération commerciale, comme bon lui semble.

Dans les circonstances nécessaires relatives à la sécurité nationale, la prévention et le remède pénurie de carburant, ainsi que la détermination et le contrôle de la qualité du carburant, le ministre peut délivrer altération, modification ou des conditions supplémentaires aux conditions qui ont déjà été prescrits. Dans le cas où il n'est pas mis en condition, le ministre peut énoncer des conditions, comme bon lui semble.

Section 9. Trader carburant vertu de l'article 7 qui désire cesser ses activités commerciales comme étant approuvée doit aviser le ministre au moins 90 jours à l'avance. Dans le cas où il ya le carburant restant dans la possession du commerçant tel carburant à la date de fermeture, cette personne doit distribuer tous les restes de carburant dans les 90 jours à compter de la date de clôture.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande