Article 23: En ce qui demande de renouvellement de licence est concerné, une demande doit être déposée par le titulaire de permis avant que la licence n'expire. Une fois cette demande est déposée, il doit être considéré que le demandeur possède le statut d'un titulaire de licence jusqu'à l'époque tels que l'ordonnance est émise à donner notification de non-renouvellement de la licence.

Demande de renouvellement de la licence et son renouvellement doit être effectué en conformité avec les critères, modalités et conditions prescrites par règlement ministériel.

Article 24: En ce qui concerne l'ordre de ne pas délivrer ou de renouveler la licence est concerné, le demandeur de la licence ou son renouvellement peut déposer un recours auprès du ministre dans les trente jours à compter de la date de son / sa réception de la commande.

Le ministre doit compléter son / sa délibération sur l'appel en vertu de l'alinéa précédent dans les soixante jours suivant la réception de l'appel.

La délibération Minister.s sera considérée comme définitive.

Article 25: Le concessionnaire ne peut pas transférer les opérations pour lesquelles la licence est accordée à une autre partie sauf autorisation par le Concédant.

Le dépôt de la demande de transfert de la licence et la délivrance de la licence doit être faite en conformité avec les critères, modalités et conditions prescrites par règlement ministériel.

Article 26: Lorsque le Licencié meurt ou perd le statut d'une entité juridique, ou fait faillite, son / sa héritier, le liquidateur ou l'exécution légale officiel doit déposer une demande auprès du Concédant d'avoir la licence transférée dans les quatre jours à compter de la date de telle occurrence, le cas échéant, ou dans le délai prorogé par le Concédant, le cas échéant. Si cette demande n'est pas déposée dans ce délai, il sera considéré que

La licence a expiré et une nouvelle licence devra être demandée si il / elle souhaite continuer avec les opérations en vertu de cette licence.

Pendant la période visée au paragraphe précédent, l'exécution officiel héritier, le liquidateur ou morale qui s'engage dans des opérations en vertu de cette licence doit être interprétée comme le Licencié.

Lorsque le licencié est déclaré par la Cour d'être une personne inapte, les dispositions du paragraphe deux sontapplicables, mutatis mutandis, sur le gardien.

Article 27: Le titulaire doit afficher la licence dans un endroit bien visible dans les locaux des opérations en vertu de cette licence.

Article 28: Si la licence est perdue ou gravement endommagé, le titulaire doit aviser le Concédant en conséquence et demande un permis de remplacement dans les quinze jours suivant la Date du jour / il est venu en connaissance de cette perte ou de destruction.

La demande d'un permis de remplacement et de son émission doit être faite en conformité avec les critères, modalités et conditions prescrites par règlement ministériel.

Article 29: Le Ministre est habilité à émettre règlement ministériel pour définir une localité comme une zone interdite pour la conduite de tout ou partie des opérations contrôlées en vertu de l'article 17.

Article 30: Lorsqu'un règlement ministériel ont été délivrés conformément à l'article 29, aucune opération contrôlée peut être menée, qui ont été énumérées dans ledit règlement ministériel.

La disposition de l'alinéa précédent ne sera pas opposable aux parties qui ont déjà mené des opérations contrôlées dans la zone interdite avant que ces règlements ministériels ont été émis et est entré en vigueur conformément à l'article 29 et qui souhaitent continuer avec de telles opérations de contrôle une fois que ces règlements ministériels viennent dans l'existence. Toutefois, si elle est l'avis du Directeur général du Département des affaires énergétiques qu'une telle conduite des opérations de contrôle serait contraire à la raison d'être de ces d.être règlement ministériel ou peuvent affecter la prévention de toute cause de nuisance, les dommages ou les dangers qui peuvent impact sur les gens, les animaux, les plantes, les propriétés ou l'environnement, ou sur le fixant des lignes directrices ou des modes d'action concernant le contrôle de mazout, qui ne serait pas en accord avec les conditions économiques et sociales, les ordres peuvent être émis par ledit Directeur général à définir les critères, procédures et conditions régissant les opérations de ces opérations contrôlées et il / elle vous enverra un ordre écrit à ces opérateurs de faire des changements pertinents ou de cesser toute action dans un délai raisonnable. Toutefois, si le respect de cette ordonnance causera un opérateur des opérations contrôlées à souffrir des dommages ou de perdre les avantages qu'il / elle est habituée à recevoir au-delà des limites raisonnables, cette partie aura le droit de recevoir une compensation légitime.

Lorsque l'exploitant d'une telle entreprise contrôlée qui reçoit le Directeur général de l'ordre des affaires Department.s énergie en vertu du paragraphe deux n'est pas satisfait de cet ordre, il / elle peut interjeter appel auprès du ministre dans les trente jours à compter de la date de son / sa réception de la commande.

Le ministre doit compléter son / sa délibération sur l'appel en vertu du paragraphe trois dans les soixante jours de son / sa réception de l'appel.

La délibération Minister.s est réputé définitif et sans appel.

 

Lire la suite

Guide Touristique sur la Thailande