CHAPITRE IV

Fonctionnaire compétent

Section 30.

Dans l'exécution de fonctions, le fonctionnaire compétent doit avoir

les pouvoirs comme suit:

(1) pour entrer dans le lieu où les armes sont produites pendant le travail

heure, entrer dans le dépôt des armes entre le lever et le coucher du soleil ou entrez dans le véhicule chargé d'armes en vue d'inspecter les lieux qui, les bras, les conteneurs, les comptes, documents ou autres choses liées avec elle;

(2) de prendre les armes ou autres choses produits à partir des armes en quantité nécessaire comme des exemples pour l'inspection en cas de suspicion;

(3) de rechercher, détenir, saisir ou attacher les bras, les conteneurs, les comptes, les documents ou toutes autres choses liées avec celle-ci s'il ya un motif raisonnable de soupçonner

qu'il ya une infraction ou qu'un défaut de se conformer à la présente loi;

(4) à convoquer toute personne par écrit de faire des déclarations ou de soumettre toute document ou un objet pour examen;

Dans l'exécution des tâches du fonctionnaire compétent, toutes les personnes liées ne rendre celle-ci des installations.

Section 31. Dans l'exécution de fonctions, le fonctionnaire compétent

produire des cartes d'identité à une personne liée.

La carte d'identité du fonctionnaire compétent doit être dans la forme que

prescrit dans le règlement ministériel.

Section 32.

Si le secrétaire permanent de la défense est d'avis que

bras, les conteneurs, les comptes, documents et autres choses saisis ou attachés vertu de l'article 30 (3) sont incapables d'être confisqués en vertu de l'article 34 ou du ministère public ou militaire

Procureur a le dernier non-poursuite de commande, le fonctionnaire compétent doit retourner le choses frappées de saisie à personne méritée ou de retirer la pièce jointe sans délai.

Si les choses frappées de saisie sont périssables ou leur date de péremption va devenir dus dans un avenir proche ou le maintien de ce qui peut causer des dommages ou les coûts de maintenance peuvent être au-delà de leur valeur, le secrétaire permanent de la défense

ont le pouvoir de les vendre aux enchères ou par tout autre moyen approprié, et procède celle-ci doit être tenu à la place des choses dans la saisie après déduction de tous les coûts encourus.

En retour des choses objet d'une saisie à personne méritée en vertu du paragraphe un ou de retour des produits détenus en tenant lieu en vertu du paragraphe deux, les autorités compétentes

Le fonctionnaire informe du retour par écrit à la personne mérité. Si elle est incapable d'aviser, le fonctionnaire compétent doit annoncer de retour dans un journal ou une broche de telles

Notification jusqu'à moins une zone visible de l'endroit où la demande est appliquée, pour ne pas moins de sept jours.

Si la personne ne perçoit pas mérité les choses sous saisie ou produits détenus en lieu et place de celui-ci au sein de 180 jours à compter de la date de l'avis écrit ou la date d'annonce dans le journal ou la date de l'épinglage de la notification au

un endroit visible, comme c'est le cas peut être, en vertu du paragraphe trois, les choses objet d'une saisie ou de produits détenus en tenant lieu doivent être investis dans l'État.

 

L'article 33. Si le résultat du test indique clairement que les choses sous

saisie en vertu de l'article 30 (3) sont dans les conditions, ou d'avoir été transformé à la conditions, qui peuvent être nocifs pour l'être humain ou les propriétés, le Secrétaire permanent

de la Défense, avec l'avis du Comité, ont le pouvoir d'ordonner les choses

objet d'une saisie pour être détruite ou gérés comme il ou elle le juge approprié.

En cas d'urgence ou lorsque cela est nécessaire pour empêcher l'être humain ou de propriétés contre le mal qui peut être produite par les choses sous une saisie en vertu du paragraphe

un, le secrétaire permanent de la défense doit avoir le pouvoir d'ordonner les choses sous saisie à être détruits ou gérés comme il ou elle le juge approprié, sans les conseils de le Comité.

L'article 34. Armes commandés, importée, produite ou possédés en violation , ou contrairement à, les dispositions de la présente loi doit être confisqué indépendamment du fait que il ya une personne reconnue coupable ou non.

Section 35.

Si elle est incapable d'identifier, au moment de la saisie, une personne

qui commande, les importations, produit ou processus d'armes saisies par le fonctionnaire compétent ou officiels d'enquête et aucune présence de la personne comme une personne qui commande, importe, produit ou

processus d'armes en vue de recueillir les choses frappées de saisie dans les soixante jours à compter de la date de la saisie, ces armes sont dévolus à l'Etat.

Section 36.

Dans le cas où un titulaire de licence de l'ordre omet de percevoir

bras sous son ordre du Département des douanes dans les soixante jours à compter de la jour ces armes sont arrivés au Royaume, le fonctionnaire des douanes notifie par écrit que titulaire ou la personne qui contrôle du véhicule chargé d'armes ou de son représentant d'envoyer ces armes hors du Royaume dans les trente jours à compter de la date de réception

de cet avis. Si le titulaire ou la personne qui contrôle du véhicule chargé d'armes ou de son ou son représentant ne se conforme pas à l'avis dans le délai qui y sont spécifiées, ces armes sont dévolus à l'Etat.

Section 37.

Armes confisqués ou dévolus à l'Etat confère la présente loi doit être

remis au ministère de la Défense pour une gestion appropriée.

Section 38.

Dans l'exécution de fonctions, le fonctionnaire compétent est réputé

d'être le fonctionnaire compétent en vertu du Code pénal.

 

CHAPITRE V

Révocation de la licence

Section 39.

Pour plus de sécurité de l'Etat ou l'ordre public ou d'utilité publique, ou

dans le cas où le titulaire de licence contrevient ou omet de se conformer à la présente loi ou omet de se avec les commandes ou les conditions émises en vertu des dispositions de la présente loi, le ministre

ont le pouvoir de révoquer la licence accordée par la présente loi.

 

 

 

Section 40.

Une personne dont le permis est révoqué doit avoir à l'expédition

les bras du Royaume ou de distribution ou la gestion des armes en conformité avec un ordre écrit du ministre ou de sa personne confiée dans le délai qu'elle précise. Si les

personne dont le permis est révoqué ne parvient pas à s'y conformer, ces armes sont dévolus au l'Etat à l'expiration de la période spécifiée.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande