Règlement ministériel n ° 24 (BE 2542)


Délivré en vertu de la Loi sur les brevets BE 2522 
... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ... ..

En vertu du pouvoir conféré en vertu des articles 4, 12, 13 et 65 de la Loi sur les brevets BE 2522 et l'article 65 decies de la Loi sur les brevets BE 2522 telle que modifiée par la Loi sur les brevets (n ° 3) BE 2542, le ministre du Commerce questions Règlement ministériel comme suit:

Article 1 Les éléments suivants sont abrogés:

(1) Règlement ministériel n ° 5 (BE 2524) émis en vertu de la Loi sur les brevets BE 2522;

(2) Règlement ministériel n ° 17 (2535) émis en vertu de la Loi sur les brevets BE 2522;

Article 2 Dans le présent règlement:

«Employé» désigne un employé du secteur privé, un fonctionnaire ou un employé d'un organisme gouvernemental ou une entreprise quelconque vertu de l'article 12 ou 13 selon le cas peut être;

«Employeur» désigne un employeur privé, un organisme gouvernemental, un organisme gouvernemental ou une entreprise quelconque vertu de l'article 12 ou 13 selon le cas peut être;

Article 3 Une demande de rémunération peut être faite seulement après que le brevet d'une invention ou d'un dessin ou le petit brevet a été accordé et dans un tel cas, elle doit être faite dans un an après il a appris la délivrance du brevet ou de la petite brevet. Dans les cas où le salarié a un motif légitime qu'il ne savait pas que le brevet ou le petit brevet a été accordé, il peut déposer la demande en tout temps avant l'expiration du brevet ou de petit brevet.

En faisant une demande en vertu du premier alinéa, l'employé doit présenter la demande dans la forme prescrite par le Directeur général en trois exemplaires et doit donner les motifs ainsi que contreforts des preuves, le cas échéant, et aussi préciser le montant de la rémunération qu'il estime devoir être attribué à lui à l'officier compétent à l'un des endroits suivants:

(1) Département de la propriété intellectuelle, Ministère du Commerce;

(2) tout bureau provincial commercial ou de bureaux gouvernementaux prescrits par le Directeur général.

Article 4 Lorsqu'une invention est faite par deux employés ou plus conjointement, la demande de rémunération peut être faite conjointement ou séparément.

Article 5 Le fonctionnaire compétent doit, dans les trente jours suivant la réception de la demande, de publier la demande dans un espace ouvert au sein du Département de la propriété intellectuelle, Ministère du Commerce, pour au moins trente jours, et doit aviser par écrit et envoyer une copie de la demande à l'employeur et les autres employés qui ont conjointement inventés ou créés avec l'employé qui a déposé la demande, le cas échéant.

Article 6 Si l'employeur croit que l'employé n'a pas droit à rémunération ou le montant de la rémunération indiquée dans la demande n'est pas approprié ou a tout autre argument, il doit aviser par écrit et preuves à l'appui de fichier son cas, le cas échéant, avec le fonctionnaire compétent dans les quatre jours suivant la réception de la notification de l'officier compétent vertu de la clause 5.

Dans les trente jours suivant la réception de la notification de l'employeur en vertu du premier alinéa, le fonctionnaire compétent notifie par écrit et également envoyer une copie de la notification de l'employeur et les preuves présentées (le cas échéant) à l'employé. Si l'employé est en désaccord avec l'employeur, il doit soumettre l'explication et la preuve à l'appui (le cas échéant) dans les quatre jours suivant la réception de la notification. Lorsque l'employé a soumis son explication dans ledit délai, le fonctionnaire compétent doit enregistrer ces dans la demande et soumettre au Directeur général pour examen.

Article 7 Dans les cas où un acte n'est pas fait dans le délai prévu à l'article 5 ou 6 pour une cause de nécessité, le Directeur général peut prolonger ladite période pour pas plus de deux fois ce qui ne doit pas excéder trente jours pour chaque extension, et doit préciser les raisons de telles extensions dans son ordre.

Article 8 En fixant le montant de rémunération en vertu de l'article 12, paragraphe 4 de la Loi sur les brevets BE 2522, le Directeur général prend également les questions suivantes en compte:

(1) la nature des fonctions du salarié;

(2) la diligence et la compétence dont l'employé a consacrés à faire de son invention ou de conception;

(3) la diligence et la compétence dont une autre personne a consacrés à faire l'invention ou le design, conjointement avec l'employé concerné, ainsi que les conseils et l'assistance d'autres ont contribué par tout autre employé qui n'est pas un inventeur conjoint-ou co-créateur;

(4) l'aide apportée par l'employeur à la réalisation de l'invention ou la création de la conception par la fourniture de biens, conseils, installations, travaux préparatoires ou de gestion dans l'acquisition de ressources ou de services pour l'expérimentation, de développement ou de travail de l'invention ou de conception;

(5) les avantages tirés ou susceptibles d'être tirés par le salarié d'autoriser d'autres à exploiter l'invention ou du design, y compris l'affectation du brevet à d'autres;

(6) le nombre total des employés qui ont conjointement fait l'invention ou du dessin.

Article 9 En vue de faciliter la fixation du montant de la rémunération, le Directeur général peut demander à l'employé qui a déposé la demande ou de l'employeur à comparaître devant lui afin de répondre à toute question, ou à lui remettre tout document ou élément de preuve .

Article 10 Les demandes de rémunération déposés avant l'entrée en vigueur doivent être exécutées en conformité avec le présent règlement ministériel.

Etant donné le 24 Septembre, 1999

(Signe) Paitoon Kaewtong

(Mr.Paitoon Kaewtong)

Sous-ministre du Commerce

Agir pour le ministre du Commerce

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande