L'article 112. 86 Dans le cas où un fonctionnaire compétent estime qu'il existe une question sur le montant des droits de tous les biens qui sont la compensation par la douane, ces marchandises doivent être prises à la Chambre des douanes ou placés dans un lieu sûr, sauf si l'autorité compétente officiel et le propriétaire des marchandises ou à son agent d'accord que seul un échantillon doit être prélevé pour la détermination de la question. Afin de sauvegarder les recettes de l'Etat, le montant des droits déclarés dans l'entrée d'expédition par l'importateur ou l'exportateur, le cas échéant, doit être payé et une somme d'argent supplémentaire couvrant le droit maximal à payer sur ces marchandises sera déposée en garantie, mais le Directeur général peut émettre une notification que la sécurité par le ministère des Finances ou d'une banque doit être accepté à la place de dépôt supplémentaires telles, et peut prescrire les conditions d'exécution telles que jugé approprié.

L'article 112 bis. 87 Dans le cas où une garantie est donnée en vertu de l'article 112 et le fonctionnaire compétent a évalué le montant des droits exigibles et a avisé l'importateur ou l'exportateur, le cas échéant, l'importateur ou l'exportateur doit payer les droits dans le montant notifié dans les trente jours à compter de la date de réception de l'avis.

Dans le cas de la sécurité de trésorerie et liquidités de la sécurité donnée est suffisante pour couvrir le montant des droits évalué par le fonctionnaire compétent, la sécurité cash-ci sera immédiatement applicable sur le paiement de la cotisation du devoir, et l'importateur ou l'exportateur est réputé avoir payé le montant notifié ou droit dans le délai précisé dans un paragraphe. 88

L'article 112 ter. 89 Dans le cas où un importateur ou l'exportateur ne paie pas la totalité des droits dans le délai précisé à l'alinéa premier de l'article 112 bis ou ne respecte pas les règlements ou les conditions prescrites par le Directeur général conformément aux l'article 40 ou l'article 45, le Directeur général ou une personne autorisée par lui peut percevoir une surtaxe ne dépassant pas vingt pour cent du montant des droits ou droits supplémentaires à payer. Ce supplément est réputée comme un devoir.

L'article 112 trimestre. 90 Lorsque l'importateur ou l'exportateur paie le devoir devoir ou supplémentaires, une majoration au taux de un pour cent par mois du montant des droits payés, calculés non pas sur une base composé, à compter de la date de libération ou de l'exportation aux la date de paiement doit être recueillie, mais cette surtaxe ne doit pas être collectés dans le cas du paiement des droits supplémentaires en vertu de l'article 102 ter, sous-section 3.

Dans le cas où il ya une conversion d'une garantie pour la sécurité de trésorerie après la libération ou l'exportation de marchandises, un supplément doit être recueillie et calculée au taux de un pour cent par mois, calculée non pas sur une base composé à partir de la date de la libération ou l'exportation à la date du dépôt de garantie en espèces en remplacement de la garantie. Mais dans le cas où le dépôt en espèces est insuffisante pour couvrir les droits, un supplément doivent aussi être collectées pour le droit additionnel payable sur la base des dispositions du paragraphe un.

Dans le calcul d'une surtaxe en vertu du paragraphe un et deux, une fraction d'un mois doit être comptée comme un mois, et la surtaxe est considérée comme un devoir.

Dans le cas où les droits payés comptant ou à la sécurité doit être remboursé sur le compte d'une collection de plus de la quantité ou le montant additionnel à payer, le remboursement doit être faite conjointement avec un intérêt au taux de 0,625 pour cent par mois du montant de remboursement , calculée non pas sur une base composé, à compter de la date de paiement des droits ou du dépôt de garantie en espèces dernier à la date d'approbation du remboursement. Dans le cas où la sécurité liquidités est donnée en substitution d'une garantie après la libération ou l'exportation de marchandises, les intérêts sur le cautionnement en argent doit être remboursé sera calculé à partir de la date de dépôt de sécurité de dernière comptant à la date de l'approbation de la remboursement. Dans le calcul des intérêts en vertu du présent paragraphe, une fraction d'un mois doit être comptée comme un mois et doit être considérée comme le devoir d'être remboursé.

L'article 112 quinque. 91 Dans le cas où un importateur ou l'exportateur ne parvient pas à payer de droits, le Directeur général ou une personne autorisée par lui doit avoir le pouvoir de détenir tous les biens de cette personne qui sont le passage en douane ou sont en aucune façon sous la supervision de la douane jusqu'à ce que tous les droits ont été dûment payés. Lorsque le paiement n'est pas effectué dans les trente jours à compter de la date de la détention de telles marchandises, le Directeur général a le pouvoir d'ordonner la vente aux enchères de ces biens et le produit de cette vente sera d'abord utilisé comme moyen de paiement pour le le devoir des arriérés, les droits sur les marchandises vendues aux enchères, les coûts de stockage, d'enlèvement et d'autres charges en raison de la douane, et toutes-ci solde restant sera utilisé comme paiement de tous autres frais raisonnables envers le commerçant, et le solde par la suite, doit être versé à l'agent du navire importation des marchandises vendues aux enchères. Tout solde restant après les déductions qui précèdent sont devenus propriété de l'Etat ne sont pas réclamés par le propriétaire des marchandises dans les six mois à compter de la date de la vente aux enchères.

L'article 112 de six ans. 92 Un importateur ou l'exportateur a le droit de faire appel à l'évaluation de ses fonctions par un fonctionnaire compétent de la Commission d'appel en conformité avec les règles prescrites par le Directeur général dans les trente jours à compter de la date de la réception d'une telle évaluation . Dans le cas où l'importation ou l'exportation des marchandises est une autre que Changwat métropolitaine de Bangkok, l'appel peut être fait par la Chambre des douanes ou le bureau régional des douanes, et doivent être en conformité avec les règles prescrites par le Directeur général.

L'article 112 septem. 93 La Commission d'appel se compose du directeur général en tant que président, un représentant du ministère des Finances, un représentant du Bureau du Conseil d'Etat et de personnalités qualifiées nommées par le Directeur général dans le nombre de cinq mais n'excédant pas sept personnes. La Commission d'appel nomme les fonctionnaires du Département des douanes comme secrétaire et secrétaire adjoint. Le secrétaire doit aussi être un membre.

L'article 112 octo. 94 Un membre qualifié désigné par le Directeur général est élu pour un mandat de trois ans.

À l'expiration d'un terme en vertu du paragraphe un, si un nouveau membre n'est pas encore nommé, un membre sortant reste en fonction pour exercer les fonctions jusqu'à ce qu'un membre nouvellement nommé prend ses fonctions.

La nomination d'un nouveau membre doit être dans les trente jours à compter de la date d'expiration du terme.

Un membre sortant peut être reconduit, mais ne doit pas servir plus de deux mandats consécutifs.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande