Section 22. 28 , tout navire quittant un port peut être supervisé par le fonctionnaire des douanes jusqu'à la station d'embarquement, où le navire doit cesser de ramener les officiels et d'être examiné par le fonctionnaire compétent. Toute arme à feu, munitions, poudre, ou explosif qui a été délivré à l'arrivée à la garde de la douane doivent être retournés au navire. Si un navire, avec tout de douane ou d'autres fonctionnaires du gouvernement à bord, au départ du port sans leur consentement, ou les installations appropriées ne sont pas prévues par le fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions, le maître sera puni d'une amende dépassant 100 000 Bath.

 

Section 23. Si un navire passible de saisie ou d'un examen à la présente loi ne s'arrête pas lorsque requis de le faire, et est pourchassé par un navire au service de Sa Majesté, ou au service de la Direction des douanes, ayant le pendentif appropriée et enseigne de HM service hissé, il sera loisible à l'officiel en charge du bateau de service, après avoir causé une arme pour être tiré comme un signal, de tirer sur des navires ou dans telle échapper.

 

Section 24. 29 Tout article susceptible de confiscation en vertu de la présente loi peuvent être saisis à tout moment et en tout lieu par les officiels du fonctionnaire des douanes, administratives ou de police.

 

Lorsque le propriétaire ou la personne y ayant un droit à la marchandise ainsi saisis ne pas déposer une réclamation dans les soixante jours pour un véhicule ayant servi à commettre l'infraction ou de trente jours pour d'autres choses à partir de la date de la saisie, l'article doit être considéré que sans maître et deviendra la propriété de l'Etat, indépendamment du fait que des poursuites pénales sont intentées contre le cas.

 

Section 25. Toutes les marchandises ou articles saisis en vertu de la présente loi doit être livré à la garde de l'agent des douanes compétent. S'il n'ya pas d'officiels tels à une distance raisonnable, ils doivent être confiés à la garde de l'Amphoe proche, qui les détient pour le compte de la douane. Toutes les saisies de bonnes ou confisqués au titre de cette loi ou d'autres lois relatives à la douane sont éliminés selon les instructions du Directeur général.

 

Si les biens saisis sont des denrées périssables ou de leur possession la détention d'un risque de dommage ou les frais de détention est plus que raisonnable, le directeur général ou la personne autorisée par lui peut demander au fonctionnaire compétent pour les vendre aux enchères ou par d'autres moyens que appropriée avant qu'ils ne deviennent la propriété de l'Etat, et leur produit, déduit par tous les frais et dépens, doit être conservée en lieu et place de l'goods.30

 

Section 26. Tout article susceptible de saisie en vertu de la présente loi peuvent être affichées à un poste de police ou de la Cour, si nécessaire

cadre d'une affaire accusés par la police. À cette fin, le fonctionnaire de police notifie aux autorités douanières par écrit qu'il a été détenu, et doit, dès que possible, prenez à la Chambre des douanes et de le livrer à la garde de la douane.

 

Section 27. Toute personne importe ou introduit dans le royaume tout impôt impayé, restreinte ou les marchandises prohibées, ou tout bien qui n'a pas dûment adoptée par la douane, l'exportation ou prend ces biens hors du Royaume, ou aide de quelque façon que dans l'importation de ou d'exportation ou d'enlever ou aider à l'enlèvement sans autorisation de tout navire, quai, hangar, entrepôt, lieu de sécurité, ou cellier, ou de fournir le lieu de garder, ou dissimule ces biens, ou de permis ou fait en sorte d'autres personnes à le faire ou est impliqué en aucune manière dans l'exécution, en supprimant, ou faire face à de telles marchandises en aucune manière à éviter ou à tenter d'éviter le paiement de l'impôt de douane ou de tous les droits de l'éluder ou tenter d'éviter toute dispositions de la loi et les restrictions relatives à l'importation, l'exportation, à l'atterrissage, l'entreposage et la livraison de biens avec l'intention de frauder l'impôt du gouvernement de Sa Majesté le Roi avec les doivent être payés pour ces biens ou évite l'interdiction ou la restriction de ces marchandises, pour chaque infraction est passible d'une amende de n'excédant pas cinq mille bahts ou de trois fois le prix des marchandises, y compris le devoir, ou d'un emprisonnement pour une durée de n'excédant pas dix ans, ou aux deux. Pour chaque infraction il y aura une amende de quatre fois le montant du prix des marchandises, y compris le devoir ou d'un emprisonnement pour une durée de n'excédant pas dix ans, ou à both.31

 

. L'article 27 bis, 32 Toute personne quiconque assiste à dissimuler, de disposer ou de faire disparaître, les achats, prend en gage ou autrement, reçoit toutes les marchandises, sachant que ces biens sont exonérés d'impôt impayé ou restreinte ou prohibées, ou qu'ils ont été importés dans le Royaume sans dûment habilitées par la douane, ou qu'ils ont été importés dans le Royaume par des droits échapper, restrictions ou interdictions de sorte liés à ces biens est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas cinq ans ou une amende égale à quadrupler la valeur à l'acquitté des biens ou la peine d'emprisonnement et une amende.

 

L'article 27 ter. 33 Aucun navire doit s'acquitter de toutes les marchandises en dehors des limites du port sans motif raisonnable ou sans l'autorisation du fonctionnaire compétent. Si un maître ou d'une personne viole cette disposition, il sera passible d'un emprisonnement d'au plus deux ans ou d'une amende de trois fois le prix des marchandises ou d'une amende de 100 000 baht, s'il est plus élevé, ou aux deux.

 

Toutes les marchandises liées à une infraction commise en vertu du présent article doit être annulé, indépendamment du fait que toute personne est passible d'une pénalité.

 

Section 28. 34 Si un navire dans une zone portuaire est trouvé avec les marchandises à bord, et ensuite ce navire se trouve briquet ou un navire à nu, et le maître n'est pas en mesure de prouver que les marchandises ont été déchargées légalement, le maître doit être passible d'une amende maximale d'un million de bain ou d'un tel navire peut être confisqué.

 

Section 29. 35 Si aucun navire ne peut être trouvée d'avoir à bord un secret ou un lieu déguisée ou tout dispositif adapté pour les marchandises de contrebande, le maître sera puni d'une amende ne dépassant pas 500 000 Bath. Cependant, le capitaine doit pas supporter la punition à moins qu'il existe des motifs raisonnables de croire qu'il a échoué à exercer une vigilance appropriée pour prévenir, ou a été impliqué dans ou au courant de la construction, l'adaptation, mise en place, ou en utilisant tel lieu ou le périphérique. Le lieu ou le périphérique doit être détruit ou rendu inoffensif, à la satisfaction du fonctionnaire compétent.

 

Section 30. 36 Si un navire se trouve à avoir sur les biens du conseil dans les paquets d'une taille ou le caractère contraire à la direction de la présente loi ou toute autre loi ou les notifications, le maître sera puni d'une amende ne dépassant pas 500 000 Bath et ces biens seront confisqués.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande