CHAPITRE 12 
Fusion de sociétés

L'article 146. Deux sur plusieurs entreprises ou une entreprise et une entreprise privée peut être fusionnées en une seule société par l'assemblée des actionnaires de chacune des sociétés fusionnées à faire adopter une résolution par conséquent avec des votes au moins trois-quarts du nombre total de voix des actionnaires présents et habilités à voter et, dans le cas des émulations d'entreprise privée, il doit y avoir une résolution spéciale prévue dans le Code civil et commercial.

Dans le cas où il ya une résolution de fusionner les sociétés au titre du paragraphe on est passé, mais certains objets aux actionnaires de la fusion, l'entreprise est arange pour la part desdits actionnaires au plus tard l'achat-vente de prix dans l'échange de titres avant la date de fusion et, dans le cas d'aucun prix d'achat-vente dans l'échange de valeurs mobilières, le prix utilisé est celui fixé par les évaluateurs indépendants nommés par les deux parties. Si ces actionnaires de refuser de vendre des actions dans les quatorze jours à compter de la date de réception de la proposition d'achat, l'entreprise procède à la fusion et a déclaré aux actionnaires est réputé actionnaires de la société fusionnée.

L'article 147. La société avise les créanciers de l'entreprise par écrit de la résolution de fusionner avec d'autres sociétés et l'article 141 sont applicables mutatis mutandis.

. L'article 148 Ayant conformé à l'article 147, le président du conseil d'administration des sociétés à fusionner convoque une réunion conjointe des actionnaires de ces compagnies pour examiner des questions comme suit: 
(1) l'attribution d'actions de la compagnie fusionnée à ses actionnaires; 
(2) le nom de la compagnie fusionnée, qui peut être un nouveau nom ou le nom de l'une des sociétés à être fusionnées; 
(3) l'objectif de la compagnie fusionnée; 
(4) du capital de la société fusionnée, qui ne doit pas être inférieure à la somme du capital versé de sociétés à être fusionnées et, si les sociétés à être fusionnées ont déjà vendu toutes leurs actions respectives enregistrés, et l'augmentation de au capital peut être faite en même temps; 
(5) le protocole d'association de la société fusionnée; 
(6) des statuts de la société fusionnée; 
(7) l'élection des administrateurs de la société fusionnée; 
(8) de l'élection du vérificateur de la compagnie fusionnée; 
(9) autres questions nécessaires à la fusion (le cas échéant).

Cependant, une telle réunion doit être conclue dans les six mois à compter de la date de la résolution en faveur de la fusion de l'une des sociétés, ce qui a été la dernière, sauf si l'assemblée en vertu du présent article décide de proroger la période, mais la durée totale ne doit pas être plus d'un an.

. L'article 149 A la réunion qui s'est tenue à l'examen des questions de métal vertu de l'article 148, les dispositions régissant ces questions respectives s'appliquent mutatis mutandis, à l'exception des dispositions suivantes: 
(1) Le lieu d'être utilisé pour la réunion doit être dans la localité dans laquelle le siège de l'une des sociétés à être fusionnées ou est situé dans une province voisine; 
(2) Il doit être actionnaires détenant des actions s'élevant à pas moins de la moitié du nombre total d'actions vendues des entreprises à fusionner assister à la réunion pour constituer un quorum; 
(3) Les actionnaires présents à la réunion élisent un actionnaire pour être le président de la réunion; 
(4) Une décision de l'assemblée sont prises à la majorité des voix des actionnaires présents à la réunion sous (2).

L'article 150. Le conseil d'administration des anciennes sociétés doivent fournir les entreprises, les biens, comptes, documents et preuves des sociétés à conseil d'administration de la compagnie fusionnée dans les sept jours à compter de la date de conclusion de la réunion sous la section 148 .

L'article 151. Le conseil d'administration de la compagnie fusionnée doit demander l'inscription de la fusion des sociétés et dans le même temps soumettre le protocole d'association et des statuts conformément à l'article 148 déjà approuvé au registraire dans les quatorze jours à compter de la date de conclusion de la réunion sous la section 148, et l'article 39 s'appliquent mutatis mutandis.

L'article 152. Dès l'enregistrement de la compagnie fusionnée par le Greffier, les anciennes compagnies cesseront d'avoir le statut d'une personne morale et le registrateur note dans le registre en conséquence.

L'article 153. La société fusionnée dûment enregistré aura droit à tous les actifs, passifs, droits, devoirs et responsabilités des anciennes sociétés.

CHAPITRE 13 
La dissolution

L'article 154 de la société doit être dissoute dans aucun des cas comme suit.: 
(1) lorsque l'assemblée des actionnaires résolu à dissoudre la société avec des votes au moins trois-quarts du nombre total des voix des actionnaires présents à la réunion et ayant le droit de vote; 
(2) lorsque la société fait faillite; 
(3) lorsque la dissolution judiciaire ordres de la société conformément à l'article 155 et l'ordonnance est définitive.

. Actionnaires article 155 qui détiennent des actions s'élevant à pas moins d'un dixième du nombre total d'actions cédées pourra demander au tribunal d'ordonner la dissolution de l'entreprise lors de la survenance de tout fait qui suit: 
(1) Les promoteurs ont contrevenu ou omis de se conformer aux dispositions régissant réunion statutaire ou de la préparation de rapports sur la création d'entreprise, ou le conseil d'administration contrevenu ou omis de se conformer aux dispositions régissant le paiement en actions, le transfert des droits à la propriété ou l'exécution des documents sur l'exercice des droits à la société à titre de paiement pour les actions, préparation de la liste des actionnaires, ou l'enregistrement de l'entreprise. 
(2) Le nombre d'actionnaires est réduit à moins de quinze ans. 
(3) Si l'activité de l'entreprise ne peut être réalisée à perte et il n'ya aucune perspective de faire revivre.

Être demandé d'émettre une ordonnance en vertu (1) ou (2), le tribunal peut ordonner à la compagnie d'apporter des corrections ou des opérations de conduite pour être en conformité avec la loi dans un délai donné, mais ne dépassant pas six mois au lieu de dissolution afin de l'entreprise.

 

Lire la suite de la loi

 

Guide Touristique sur la Thailande