La décision doit être prise par une majorité des voix. Chaque membre dispose d'une voix. En cas d'égalité des voix, le président doit avoir une voix supplémentaire comme une voix prépondérante. (7) L'article 10 Le conseil peut nommer un comité consultatif ou un sous-comité pour examen ou l'exécution de toute question que les actes du Conseil.

Dans l'exercice des fonctions en vertu du paragraphe un, les membres d'un comité consultatif ou de membres d'un sous-comité doit être un fonctionnaire en vertu du Code pénal (8) L'article 11 Il doit être le "bureau de l'Office de contrôle des stupéfiants" appelé "ONCB "en bref, qui est l'agence gouvernementale du Ministère de la Justice (9) ayant les pouvoirs et devoirs suivants:

(1) à exécuter que dans le statut du corps des performances de l'Office en vertu des pouvoirs et fonctions qui sont nécessaires; (2) de coordonner les politiques, plans, du budget et la performance de contrôle des stupéfiants avec d'autres organismes où les concernant, que tout cela à cause de secteurs public et privé; 
(3) pour soutenir les données, informations, affaire qui, y compris pour développer le personnel de l'agence où trait, que tout cela à cause de secteurs public et privé qui, dans les pays et international; 
(4) à la performance sur la relation du public à l'encontre de stupéfiants; 
(5) de coordonner la coopération avec des organisations internationales et les organisations internationales dans les questions de contrôle des stupéfiants; 
(6) de coordonner, d'examiner ce y compris le suivi et évaluer l'efficacité du contrôle des stupéfiants dont l'Agence connexes; 
(7) aux services de la performance autre gouvernement qui a confié par le Conseil. (10) L'article 12 Il est le secrétaire général du Conseil de contrôle des stupéfiants, ayant les fonctions d'généralement à la performance supérieure des affaires de bureau de l'Office de contrôle des stupéfiants, qui a dirigé le ministère de la Justice, et être le supérieur hiérarchique de l'Office de la Commission de contrôle des stupéfiants. Et il y aura Vice-Secrétaire général à aider le Secrétaire général dans l'exercice de fonctions officielles.

L'article 13 Le conseil doit avoir les pouvoirs et fonctions comme suit:

(1) de préparer des plans de travail et des mesures pour prévenir et réprimer les délinquants en vertu des lois relatives aux stupéfiants; 
(2) de contrôler l'enquête, l'enquête et la poursuite des infractions en vertu des lois relatives aux stupéfiants; 
(3) pour préparer et mettre en œuvre des projets ainsi que d'instruire les organismes gouvernementaux concernés à diffuser les connaissances de stupéfiants; 
(4) à contrôler, accélérer et coordonner l'exécution des tâches des agences du gouvernement qui a les pouvoirs et les devoirs à l'égard de l'exécution des lois relatives aux stupéfiants; 
(5) de soumettre des recommandations au Cabinet-Conseil afin qu'il puisse y avoir de l'amélioration de la performance des affaires officielles ou dans les plans de travail ou des projets des agences du gouvernement qui a les pouvoirs et les devoirs à l'égard de l'exécution des lois relatives aux stupéfiants; 
(6) de coordonner et de superviser le traitement et la guérison des toxicomanes; 
(7) d'examiner et d'approuver la nomination de fonctionnaires compétents pour l'exécution de la présente loi. 
(11) (8) de soumettre des recommandations au Cabinet-Conseil en vue de prescrire la mesure de prévention et de contrôle de la répression des infractions de stupéfiants qui ont lieu à la place d'affaires et de prescrire et le type de place d'affaires à l'endroit de certains sous contrôle de contrôler ces mesurer. 
(2) 1 (9) pour effectuer d'autres tâches désignées par la présente loi d'être les autorités et les responsabilités du conseil d'administration. (13) (10) de soumettre des mentions élogieuses relatives à la fourniture du mérite la vertu ou de retirer la punition ou de la discipline à un fonctionnaire, un agent local, un officier de l'entreprise d'Etat, ou un dirigeant d'organisme gouvernemental qui a confié, à la performance des fonctions liées à résolution des problèmes de stupéfiants ou concernés par la perpétration d'une infraction relative aux stupéfiants, y compris à la demande de l'agence gouvernementale qui est le supérieur de fonctionnaire ou agent d'accélérer l'exécution qui a trait à cela; 
(14) (11) d'examiner et d'exécution pour fournir le budget à l'agence des Secteurs public ou privé, où relatives au contrôle des stupéfiants, y compris de superviser et de suivi du paiement du budget de ces organismes; (15) (12) à le soutien de l'Agence des Secteurs public ou privé, y compris les personnes dont la participation de la lutte contre les stupéfiants.

(16) L'article 13 bis Le Premier ministre sous l'approbation du Cabinet-Conseil a le pouvoir de délivrer les notifications sur mesure pour désigner la prévention et la répression de toute infraction de stupéfiants dans la place d'affaires et de prescrire toute sorte de places d'affaires à être sous contrôle d'une telle mesure, tel que publié dans la Gazette du gouvernement.

(17) L'article 13 tri Dans le cas du fonctionnaire compétent découvert qu'il y ait infraction relative à l'article 13 bis commis à l'endroit des affaires, si le propriétaire ou le surveillant de la place d'affaires ne pouvait pas la clarté ou prouver à la Commission qu'il elle n'a pas l'exercice conseillé car on pouvait s'y attendre dans de telles circonstances.Le Conseil a le pouvoir d'ordonner la fermeture temporaire de la places d'affaires ou de suspension de permis d'exploitation dans le délai d'n'excédant pas quinze jours à chaque fois à partir du jour du patron ou de surveillant ont informé l'ordre.

Dans le cas des places d'affaires, où ont été commandés pour être fermé ou suspendu la licence d'exploitation sont les endroits sous le contrôle des autres législations, le Secrétaire général doit informer l'ordre mentionné à ce organismes concernés, qui prennent le contrôle d'une telle entreprise et telle agence concernée doit effectuer, conformément à l'ordre.

La fermeture temporaire ou la suspension du permis d'exploitation et de la procédure de notification au propriétaire ou le surveillant comme mentionné dans le paragraphe ainsi que la procédure de préavis à l'organisme concerné d'autres comme mentionné dans le paragraphe deux doivent être en conformité avec la règle la réglementation et l'état tel que prescrit par le ministre. (18) l'article 14 pour l'exécution de contrôler la perpétration d'une infraction relative aux stupéfiants, le membre, le Secrétaire général, Vice-Secrétaire générale et officielle compétente doit avoir les compétences suivantes:

(1) à pénétrer dans tout lieu d'habitation ou des locaux pour rechercher quand il ya un motif raisonnable de soupçonner qu'il ya personne qui avait un motif raisonnable de soupçonner que commis l'infraction relative aux stupéfiants est caché ou il ya des biens qui possède à une infraction ou acquis par la commission d'une infraction ou utilisés ou destinés à utiliser dans la perpétration de l'infraction relative aux stupéfiants ou qui peuvent être utilisés comme preuves, avec un motif raisonnable de croire que, parce que de plus retardé obtenu le mandat de perquisition, cette personne est échappé ou ces biens sont retirés, caché, détruit ou transformé dans l'original; 
(2) pour rechercher une personne ou un moyen de transport dont il ya un motif raisonnable de soupçonner qu'il ya stupéfiants cachés illégale; 
(3) d'arrêter toute personne qui a commis l'infraction relative aux stupéfiants;

Page suivante

 



* Tel que modifié par la loi sur les stupéfiants (no 2) BE2528 (1985), (n ° 3) BE2530 (1987), (n ° 4) BE2543 (2000)

(1) Tel que modifié par la loi sur les stupéfiants (n ° 4) BE2543, publiée dans la Government Gazette Vol. 117, partie 111A, daté du 29 Novembre BE2543, (n ° 5) BE2545, publiée dans la Government Gazette, vol. 119 96A partie, datée du 30 Septembre BE2545

(2) Publié dans la Gazette du gouvernement Vol.96, partie 63, en date du 27 avril BE2522 (1979)

(3) Abrogée par l'article 3 de la Loi sur les stupéfiants (no 2) BE2528 (1985), publiée dans la Government Gazette Vol.102, partie 154, datée du 24 Octobre BE2528 (1985)

(4) Abrogé et remplacé par l'article 4 de la Loi sur les stupéfiants (n ° 2) BE2528 (1985)

(5) voir la Notification du Ministère de la santé publique n ° 135 (BE2539) précisant les noms et les catégories de stupéfiants en fonction de loi sur les stupéfiants BE2522 (1979) modifiée par la loi sur les stupéfiants No.150 (BE2541), n ​​° 154 (BE2542), n ° 158 (BE2542) et n ° 170 (BE2544)

(6) Abrogé et remplacé par l'article 3 de la Loi sur les stupéfiants (No.3) BE2530 (1987), publiée dans la Government Gazette Vol.104, partie 269, en date du 28 Décembre BE2530 (1987)

(7) Ajouté par l'article 4 de la Loi sur les stupéfiants (No.3) BE2530 (1987)

(8) Ajouté par l'article 3 de la loi sur les stupéfiants (No.5) BE2530 (2002)

(9) Ajouté par l'article 4 de la Loi sur les stupéfiants (No.3) BE2530 (1987)

(10) - (11) Abrogé et remplacé par l'article 4 de la Loi sur les stupéfiants (No.5) BE2545 (2002)

(12) - (13) Ajouté par l'article 5 de la Loi sur les stupéfiants (No.5) BE2545 (2002)

 

Guide Touristique sur la Thailande