Section 94 / 1 Toute personne qui, dans le cours normal des affaires, donne un traitement à un toxicomane stupéfiants en utilisant des médicaments en vertu de la loi sur les stupéfiants, substances psychotropes placés sous la loi sur les stupéfiants, ou qui donne un traitement aux stupéfiants drogué par tout autre moyens, ce qui n'a pas lieu dans l'établissement médical prescrit par la présente loi, qu'il s'agisse ou non d'un examen est obtenue, sera passible d'un emprisonnement de six mois à trois ans ou d'une amende de 50000 à 300000 baht .

(76) L'article 95 Tout héritier, possesseur ou l'administrateur viole l'article 61 est passible d'une amende n'excédant pas deux mille bahts.

(77) L'article 96 Tout titulaire de permis qui n'est pas conforme à l'article 62 alinéa premier sera passible d'une amende n'excédant pas dix mille bahts.

Si l'article 97 toute personne qui, ayant été condamné par un jugement définitif à une peine d'emprisonnement pour une infraction à la présente loi, commet une infraction à la présente loi à nouveau pendant la période de punition ou dans les cinq ans à compter de la date à laquelle il a été libéré de la punition, et si la Cour décide de le condamner à l'emprisonnement pour cette dernière infraction, la peine à lui infliger doit être augmenté d'un demi-de la peine déterminée par la Cour pour la dernière infraction.

L'article 98, un délinquant qui a été reconnu coupable de l'infraction prévue à l'article 91 ou l'article 92 pour la troisième fois, après sa libération, être détenu par le fonctionnaire compétent, sur ordre du ministre à un établissement médical spécifiquement mis en place par la notification du ministre, cette personne doit recevoir un traitement jusqu'à ce qu'il ait obtenu un certificat du fonctionnaire compétent désigné par le ministre à l'effet qu'il a reçu un traitement complet en conformité avec les règles et les règlements pour le contrôle du traitement et des règles disciplinaires de dudit établissement médical.

( 78) L'article 99 Toute personne qui s'échappe pendant la période de détention d'un établissement médical vertu de l'article 98 est passible d'une peine d'emprisonnement n'excédant pas un an ou d'une amende ne dépassant pas 20 000 baht ou aux deux.

(79) L'article 100 Tout membre du Comité et officielles compétentes en vertu de la présente loi ou d'un fonctionnaire du gouvernement ou fonctionnaire d'un organisme d'Etat ou un organisme d'État qui produit, importe, exporte, dispose ou possède des stupéfiants élimination ou soutient la Commission d'agir comme une infraction à la présente loi est passible d'une pénalité imposée pour des aigus de ces infractions.

(80) Section 101 / 1 où la présente loi détermine que la punition pour une infraction est l'emprisonnement et amende, la Cour ne doivent pas infliger deux peines et fine à l'égard de la sanction relative à la propriété pour le contrôle de la perpétration d'une infraction relative aux stupéfiants.

La Cour peut, lorsque compte tenu de la gravité de la perpétration d'une infraction, le statut du contrevenant et les circonstances concernant, s'il le juge opportun dans un cas précis, de lui infliger une peine moindre d'amende plutôt que la peine minimale prévue pour l'infraction commise.

(81) L'article 100 / 2 Si la Cour est d'avis que tout contrevenant a donné des informations importantes pour le bénéfice même de réprimer la commission d'infractions relatives aux stupéfiants au fonctionnaire de l'administration ou le fonctionnaire de police ou un fonctionnaire enquête, la Cour peut infliger une peine moins sévère d'amende que le taux de la peine minimale prévue pour un tel délit commis.

(82) L'article 101 Dans le cas où il ya une saisie de stupéfiants de catégorie I, catégorie II ou de catégorie III conformément à l'article 49 (2) ou en vertu d'autres lois, et aucune procédure judiciaire a été engagée, si, dans le délai de six mois à compter de la date de la saisie, personne ne prétend être le propriétaire de celle-ci, les narcotiques tels deviennent la propriété du ministère de la Santé publique.

(83) L'article 101 bis Dans le cas où il ya une saisie de stupéfiants de catégorie IV ou la catégorie V vertu de l'article 49 (2) ou en vertu d'autres lois, qu'il s'agisse ou non d'une procédure judiciaire a été engagée, le ministère de la Santé Publique ou une personne chargée par le ministère de la Santé publique, après avoir vérifié le type et la quantité à des narcotiques de ladite catégorie par l'enregistrement de la vérification dans le rapport, peut détruire ou utiliser celles-ci conformément aux règles prescrites par le ministère de la Santé Publique.

L'article 102 Toutes les stupéfiants de catégorie I, catégorie II, catégorie IV ou la catégorie V, équipements, outils, véhicules ou autres objets avec le délinquant ayant servi à commettre une infraction relative aux stupéfiants, qui constitue une infraction à la présente loi, seront confisqués.

L'article 102 bis Dans le cas où la procédure judiciaire a été engagée pour les stupéfiants de catégorie I ou catégorie II, et aucune soutiennent sur ​​le type, la quantité ou le poids des stupéfiants, si le Tribunal de première instance a une décision ou un ordre de saisir de ladite stupéfiants vertu de l'article 102 ou en vertu d'autres lois et, dans le délai de trente jours à compter de la date de la décision ou l'ordre de saisir les stupéfiants, il n'ya pas d'offre que le propriétaire réel ne connivence à la Commission de l'infraction, le ministère de la santé publique ou la personne chargée par le ministère de la Santé Publique peut détruire ou de les utiliser en conformité avec les règles prescrites par le ministère de la Santé Publique.

Dispositions transitoires

(84) L'article 103 l'attente de la publication de la notification précisant les noms des stupéfiants en vertu du paragraphe 8 (1) de la présente loi;

(1) l'héroïne ou des sels de l'héroïne comme prévu à l'article 4 bis de la loi sur les stupéfiants, BE 2465 telle que modifiée par la loi sur les stupéfiants (n ° 4), BE 2504 sera stupéfiants de catégorie I; 
(2) les stupéfiants dont les noms apparaissent dans l'annexe jointe au règlement ministérielle suivante et dans les notifications suivantes du ministère de la santé publique doit être stupéfiants de catégorie II: 
(A) dans l'annexe jointe au règlement ministériel (n ° 7), BE 2507 émis en vertu de la Loi sur les stupéfiants, BE 2465; 
(B) dans les notifications du Ministère de la santé publique en précisant les noms supplémentaires de stupéfiants délivrés en vertu de la Loi sur les stupéfiants, BE 2465 du 4 avril BE 2511, en date du 4 Mars BE 2512, du 30 Juillet BE 2512, du 26 avril soit 2514, du 19 Septembre 2516 SERA, et datée du 24 Décembre 2516 EST; 
(3) d'anhydride acétique et de chlorure d'acétyle sont stupéfiants de catégorie IV; 
(4) de la Loi sur la marijuana Marijuana, BE 2477 et l'usine Kratom vertu de la Loi des végétaux Kratom, BE 2486 sera stupéfiants de catégorie V.

L'article 104 Les médicaments qui sont exemptés en vertu des lois sur les stupéfiants avant que cette loi entre en vigueur doit être stupéfiants de catégorie III en vertu de la présente loi.

Page suivante 

 

Guide Touristique sur la Thailande