La personne qui a été notifié conformément au paragraphe trois peuvent déposer une pétition exprimant qu'il existe un motif raisonnable pour l'utilisation de terres ou de biens pour l'application ou la mise en œuvre peut provoquer de graves dommages à l'utilisation des terres ou des biens à la Commission de sa décision dans les trente jours à partir de la date de réception de la note informant. La décision de la Commission est définitive.

 

Lorsque le délai notifié par la Commission en vertu du paragraphe trois est devenu caduc et le preneur de licence a payé la rémunération pour l'utilisation des terres ou des biens en vertu du paragraphe 40, le titulaire doit avoir le droit de l'utilisation des terres ou des biens pour la mise en œuvre en vertu du paragraphe deux et doit se conformer avec les critères prescrits dans la notification de la Commission, qui ne doit pas provoquer une gêne ou d'affecter un cadre naturel et ne doit pas réduire, au-delà de ce qui est raisonnable, l'avantage de l'utilisation de cette terre.

 

Section 40 Le titulaire doit verser l'indemnité pour l'utilisation des terres sous l'article 39 à la quantité prescrite par la Commission.

 

Dans le cas où le fonctionnaire autorisé en charge de la terre ou la propriété, le propriétaire du terrain ou locataire des terres ou le propriétaire ou le possesseur des biens n'accepte pas l'indemnisation en vertu de l'alinéa premier, le titulaire doit le déposer auprès de la Commission d'indemnisation en conformité avec les critères prescrits par la Commission.

 

Le titulaire de permis, le propriétaire du terrain ou le fonctionnaire en charge de la terre qui n'est pas satisfait de l'indemnité en vertu du paragraphe ne doit avoir le droit d'entrer dans une action devant la Cour administrative.

 

L'article 41 Lorsque le fonctionnaire de l'Etat a autorisé en charge de la terre ou des biens, ou le propriétaire du terrain ou locataire des terres a été notifié à l'avance selon les critères prescrits par la Commission, le titulaire doit avoir le droit de poser des lignes ci-dessus ou à travers la terre, qui est domaine public de l'Etat ou appartenant à une autre personne sans son consentement, si cette mise en œuvre n'affecte pas l'utilisation de cette terre.

 

Le fonctionnaire de l'Etat a autorisé en charge de la terre ou la propriété, le propriétaire du terrain ou locataire des terres peuvent informer le titulaire à poser des lignes dans la zone où l'utilisation des terres ne seront pas affectés. Si un dommage est causé par cette mise en œuvre, ils auront le droit de demander l'indemnisation du titulaire de permis. À cet égard, les dispositions de l'article 39 et l'article 40 s'appliquent, mutatis mutandis.

 

Les dispositions du présent article s'appliquent également à la mise en œuvre conformément à l'article 39 paragraphe deux (1), mutatis mutandis.

 

Section 42 Le titulaire peut entrer dans le terrain sur lequel le réseau de télécommunications, de poteaux, de lignes, canalisations ou autres équipements sont situés à des fins d'inspection, de maintenance, la réparation ou la prévention d'éventuels préjudices ou des dommages. À cet égard, le titulaire doit informer le locataire des terres, par écrit, au moins trente jours à l'avance, sauf pour les cas d'urgence qui nécessite une correction immédiate pour laquelle le titulaire peut rapidement entrer dans la terre.

 

S'il n'y a aucun dommage résultant de la mise en œuvre en vertu du paragraphe un, la personne lésée a le droit de réclamer l'indemnisation du titulaire de permis.

 

L'article 43 Dans le cas où l'équipement en télécommunications des utilisateurs provoque des interférences ou peut causer des dommages au réseau de télécommunications ou d'un dispositif utilisé pour les affaires des télécommunications du titulaire, le titulaire doit informer l'utilisateur, par écrit, de changer ou modifier l'équipement dans un délai raisonnable .

 

Dans le cas où l'utilisateur ne prend pas de mesures aussi bien informé par écrit en vertu du paragraphe un et l'utilisation de ces équipements provoque encore des interférences ou peut causer des dommages au réseau de télécommunications ou d'un dispositif utilisé pour les affaires des télécommunications du titulaire de licence, la titulaire peut suspendre le service pour cet utilisateur jusqu'à ce que les mesures requises ont été prises.

 

Dans le cas de nécessité et convaincante, le titulaire peut immédiatement suspendre la fourniture de services de télécommunications et d'informer l'utilisateur plus tard.

 

L'article 44, toute personne est interdit de causer des dommages, la destruction, la dépréciation de la valeur, ou rendre inutilisable le réseau de télécommunication, les poteaux, la station-service des lignes, des conduits, émetteurs, récepteurs, ou tout autre matériel utilisé pour la fourniture de services de télécommunications, ou de télécommunications .

 

Aux fins du présent article, la Commission peut prescrire dans la notification de la mesure pour la protection de divers objets en vertu du paragraphe un, comme elle le juge nécessaire.

 

CHAPITRE V

Droits de l'utilisateur

 

L'article 45 Toute personne qui souffre de la fourniture de services de télécommunications de la titulaire ne doit avoir le droit de déposer une pétition, par écrit, à la Commission, par l'Office.

 

La requête en vertu de l'alinéa premier doit préciser les faits définitives et seront soumises ensemble avec d'autres évidences liées, le cas échéant.

 

Lors de l'examen pétition, la Commission doit, si demandé par le requérant, ont le pouvoir de diriger la titulaire de prendre des mesures temporaires en vue de remédier aux dommages causés à ce requérant.

 

L'article 46 La Commission doit compléter l'examen pétition dans les trente jours à compter de la date de réception de la pétition. À cet égard, les parties concernées ont la possibilité de faire une déclaration répondu des faits et des preuves. Dans le cas où la Commission estime que le titulaire a commis un acte qui enfreint les lois, les conditions de licence, contrat pour la fourniture de services ou n'a pas respecté la norme de service, la Commission aura le pouvoir d'ordonner la titulaire pour la correction celle-ci dans un délai déterminé.

 

L'article 47 Dans le cas où l'utilisateur est d'avis que le titulaire a recueillies frais ou droits de douane plus élevés que le taux maximum prévu par la Commission en vertu de l'article 55 ou supérieur à celui recueilli par d'autres utilisateurs de nature similaire ou des catégories de services, ou la l'utilisateur est d'avis que le titulaire n'a pas correctement collectées frais ou droits, l'utilisateur aura le droit de demander des informations sur son utilisation des services du titulaire de permis.

 

La titulaire doit fournir les informations utilisateur vertu du premier paragraphe dans un délai raisonnable qui ne doit pas excéder trente jours à compter de la date de la demande. Le titulaire doit, si demandé par l'utilisateur, fournir un document certifiant l'exactitude de l'information. À cet égard, le titulaire peut demander à l'utilisateur un droit qui ne doit pas être en

l'excès de ce qui est raisonnable et doit être en conformité avec les critères prescrits par la Commission.

 

Section 48 Dans le cas où il ya un doute raisonnable, que le titulaire a recueillies facturer des frais ou d'un service de quelque manière que l'article 47 alinéa premier, l'utilisateur doit avoir le droit de déposer une pétition à la Commission, et les dispositions de l'article 45 et L'article 46 s'applique, mutatis mutandis.

 

Lors de l'examen pétition en vertu du paragraphe un, le titulaire doit avoir le devoir de vérifier le fait de confirmer l'exactitude de la collecte de taxe ou de droits de douane.

 

L'article 49, l'utilisateur doit avoir le droit d'utiliser son équipement de télécommunications propres à obtenir les services du titulaire de permis.

 

Collecte des frais pour l'utilisation de son équipement de télécommunications propres à obtenir les services du titulaire de permis doit être en conformité avec les taux et critères prescrits par la Commission.

 

Lire la suite

 

Guide Touristique sur la Thailande