Section 44 Dans l'examen des points concernant le projet de remembrement, si le Comité provincial estime que ces points sont inexacts, elle doit être habilitée à ordonner l'auteur remembrement de corriger les articles.

L'article 45 En cas d'incendie ou de toute autre catastrophe qui provoque de grands dommages aux bâtiments, si l'autorité locale compétente constate qu'il est nécessaire de mettre en œuvre le projet remembrement, il propose son opinion avec une carte montrant la zone d'incendie ou de toute autre catastrophe au Comité provincial dans les trente jours à compter de la date de l'incendie ou catastrophe a eu lieu. Si la zone d'incendie ou de catastrophe est de plus d'une juridiction d'une autorité locale compétente, les autorités locales compétentes concernées effectuent conjointement étudier et de proposer leurs opinions au comité provincial.

Il sera considéré que les propositions d'opinions avec une carte montrant la zone d'incendie ou de catastrophe, en vertu du paragraphe précédent sont la proposition de révision du projet Land conformément à la section 41, et le Comité provincial doit compléter son examen dans les soixante jours à compter de la date de la réception de l'avis et les dispositions de l'article 43 s'appliquent mutatis mutandis.

La mise en œuvre du remembrement en vertu du présent article n'est pas soumis à l'article 35, paragraphe deux, et l'autorité locale compétente peut attribuer un secteur public ou une entreprise d'État en vertu du paragraphe 35 (2) ou des organismes gouvernementaux en vertu du paragraphe 35 (3) et (4 ) au lieu d'être Implementer.

L'article 46 En contrepartie de l'approbation du projet remembrement, le comité provincial peut exiger l'auteur remembrement de fournir une garantie pour la sécurité et de protection sur les personnes concernées ou de modifier le projet de remembrement, ou il peut déterminer les spécifications ou les conditions.

Les critères d'examen sur la garantie en vertu du paragraphe précédent doit être en conformité avec les dispositions de la réglementation ministérielle.

L'article 47 Le Comité provincial doit compléter son examen sur le projet de remembrement dans les 180 jours de la date de réception de la demande pour la mise en œuvre du projet Land révision de la documentation complète et correcte, à condition que le demandeur pour les demandes de révision mise en œuvre des projets terrestres subvention financière ou un prêt du Fonds et informe que l'on ne souhaite pas mettre en œuvre le projet si, sans l'obtention des fonds comme l'avait demandé, compte de celle-ci doit être terminée dans 180 jours de la date du Conseil d'administration du Fonds de passe sa résolution.

Dans le cas où le Comité provincial donne un ordre pour la désapprobation du projet de remembrement, le proposant remembrement est en droit de recours devant la Commission dans les trente jours à compter de la date d'accusé de l'ordre, le comité doit terminer l'examen dans 90 jours . La décision du comité sera finale.

Après avoir approuvé le projet de remembrement, le Comité provincial doivent faire connaître dans la Gazette du gouvernement.

L'article 48 Dans le cas de tout projet de remembrement demandant des subventions financières ou de prêt du Fonds, le Comité provincial propose dudit projet au Conseil d'administration du Fonds pour examen et approbation de la demande de subvention financière ou un prêt en montrant son avis en rapport à la pertinence du projet à l'appui de l'examen du Conseil exécutif.

L'article 49 si l'exécution du projet Terre révision désire modifier un élément dans le projet ou une méthode de mise en œuvre dans le projet de remembrement qui a été approuvée, une demande de collaboration avec le projet lay-out plan ou méthode pour être modifié sera soumis à Comité provincial pour examen et approbation.

Dans un amendement à l'article dans le projet qui aboutit à un changement de la zone du projet, les dispositions de l'article 43 s'appliquent mutatis mutandis.

En contrepartie et à l'approbation de l'amendement au projet de remembrement, l'article 46 s'appliquent mutatis mutandis. 
L'article 50 de la date de l'annonce vertu de l'article 51 alinéa premier, la terre, d'être abandonné par un propriétaire foncier à l'exécution du projet Terre réajustement dans l'intérêt de la mise en œuvre du projet Land révision, doit être considérée comme une dette préférentielle en charges de communes intérêt.

L'exécution du projet Terre révision ont le droit de préférence sur l'immobilier, qui a été arrangé pour le propriétaire du terrain au titre du Projet remembrement, comme s'il s'agissait du droit préférentiel de la valeur d'achat et la vente de l'immobilier.

Le délai de prescription de la créance, qui l'exécutant du projet Land révision est habilité à exercer contre le propriétaire du terrain, doit cesser de la date de l'exécutant envoie un avis de remboursement des dettes exigeants.

Chapitre 6 
La mise en œuvre de projets sur la révision Terre

L'article 51 Lorsque le comité provincial a approuvé le projet de remembrement, l'exécution du projet Terre révision doit afficher une annonce de la superficie de la mise en œuvre du projet Land révision, date, heure et lieu de rencontre des propriétaires de la terre dans la zone de mise en œuvre de projets ostensiblement au bureau local d'administration de ce district et à un endroit clairement visible dans le site de mise en œuvre de la révision des terres pour au moins quinze jours et la date de l'annonce doit également être indiqué.

En vertu de l'article 40 alinéa premier, lorsque le comité provincial a approuvé le projet de remembrement et a fait une telle annonce comme indiqué dans le paragraphe précédent, les propriétaires de terres dans la zone de mise en œuvre du remembrement a des devoirs à faire tous les actes que prévues dans le projet de remembrement, et en cas de transfert de propriété de la terre, un cessionnaire de propriété doit obtenir à la fois les droits et devoirs qui lient à un cédant avec le projet de remembrement.

L'article 52 A la date d'une réunion des propriétaires fonciers, un remembrement Conseil consultatif du projet sera désigné pour ce projet remembrement. Il est composé d'un représentant (s) du Comité provincial des propriétaires fonciers, qui ont été élus parmi les propriétaires terriens eux-mêmes, et une personne qualifiée (s) désigné par le comité provincial.

Quant à la révision de projet Terre des membres du conseil consultatif élu parmi les propriétaires fonciers, la disposition des représentants doivent être fabriqués à partir de différents propriétaires de la terre ou l'immobilier par la diversification égale entre les groupes en fonction de la réglementation telle que spécifiée par le Comité.

La terre sur la révision des membres du conseil consultatif de projet qui ont été élus parmi les propriétaires fonciers vertu du premier paragraphe doit quitter bureau quand - 
(1) Ils ne sont pas les propriétaires de la terre dans la zone de mise en œuvre Terre révision, ou 
(2) Au moins deux tiers des propriétaires fonciers signe pour eux de quitter bureau.

 

Lire la suite de la loi

 

Guide Touristique sur la Thailande