SECTION 4

VALEURS COTEES

 

L'article 189. Tout émetteur de valeurs mobilières qui veut avoir ses titres négociés à la Bourse des valeurs mobilières doit procéder à de tels titres ont cotée à la Bourse des valeurs mobilières.

 

Dès réception de la demande d'inscription, la Bourse des valeurs mobilières doit tenir compte et de soumettre son avis au conseil d'administration de la Bourse des valeurs mobilières dans le but de rendre une ordonnance d'accepter ou de rejeter les valeurs mobilières tels que les titres cotés.

 

SECTION 190.4 En l'achat ou la vente de titres cotés, la rétention ou le retour de ces valeurs mobilières, des titres de la catégorie, même type et la quantité de la même personne morale ou le projet même fonds communs de placement peuvent être utilisés comme substituts.

 

L'article 191. La société émettrice des titres qui sont énumérés dans la Bourse des valeurs mobilières sont tenus de tenir un registre des titulaires de valeurs mobilières en conformité avec les règles et procédures spécifiées par le conseil d'administration de la Bourse des valeurs mobilières.

 

Dans la tenue du registre visé au premier alinéa, la société émettrice peut nommer la Bourse des valeurs mobilières ou toute autre personne qui a reçu une licence pour fournir des services d'être un registraire des valeurs mobilières conformément à l'article 221 pour effectuer une telle obligation.

 

L'article 192. Dans les cas où les actionnaires qui détiennent collectivement au moins vingt-cinq pour cent du montant total d'actions vendues dans la société émettrice des titres qui sont énumérés dans la Bourse des valeurs mobilières en faire la demande auprès de la Bourse des valeurs mobilières à agir comme des titres du greffier de la société, la Securities Exchange doit accepter une telle demande. Dans un tel cas, la société émettrice émet les documents pertinents à la Bourse des valeurs mobilières dans les soixante jours à compter de la date à laquelle la Bourse des valeurs mobilières a notifié son acceptation à la société émettrice et, après l'expiration de cette période de temps la société émettrice ne peut plus agir que le registraire.

 

L'article 193. Dans les cas où la société émettrice des titres qui sont énumérés dans la Bourse des valeurs mobilières a déterminé la date à laquelle il ne doit pas accepter l'inscription du transfert des valeurs mobilières immatriculées dans le registre avant l'assemblée des actionnaires et il ya des détenteurs de titres qui ont demandé l'enregistrement de transfert avant la date de non-acceptation, la société émettrice doit remplir l'inscription du transfert avant la date de l'assemblée des actionnaires.

 

L'article 194. Aucune société émettrice des titres qui sont énumérés dans la Bourse des valeurs mobilières doivent payer des dividendes ou d'autres avantages à des personnes autres que les personnes dont les noms sont inscrits dans le registre des valeurs mobilières et dans les cas où ces titres sont des actions, aucune société émettrice doit permettre à toute autre personne à voter dans l'assemblée des actionnaires.

 

SECTION 195,4 Dans le cas où le propriétaire des valeurs mobilières a conclu un accord permettant à une société de valeurs mobilières de conserver les titres cotés en tant que garantie pour un prêt en son nom, la société des valeurs mobilières doit:

(1) tenir un compte d'une telle titres cotés en conformité avec la forme spécifiée par la Bourse des valeurs mobilières et doivent faire un compte rendu complet et correct d'entrée;

(2) maintenir, en tout temps, les titres cotés correspond à la quantité catégorie, type et net apparaissent dans le compte de titres sous (1), sauf si spécifié dans la notification du conseil d'administration de la Bourse des valeurs mobilières, et doit les retourner à l'emprunteur dès emprunteur ayant totalement remboursé le prêt.

 

Les dispositions de l'Article 752 et article 753 du Code civil et commercial ne sont pas applicables à la conservation des titres cotés à titre de garantie pour le remboursement d'un prêt visé au premier alinéa.

 

Les dispositions concernant les engagés, en vertu du Code civil et commercial s'appliquent dans la mesure où ils ne sont pas contraires ou incompatibles avec les dispositions du présent article et l'article 196.

 

La société des valeurs mobilières en conservant les titres cotés en tant que garantie pour un prêt en vertu du premier alinéa doit avoir droit de préférence sur de tels titres dans la même manière que le créancier gagiste.

 

Avant l'article 196.4 à l'application sur les titres cotés qui ont été détenus en garantie d'un prêt conformément à l'article 195, le prêteur doit en aviser par écrit l'emprunteur lui demandant de faire un tel remboursement dans un délai de temps raisonnable. Si l'emprunteur ne se conforme pas à cet avis, le prêteur aura le droit de vendre ces titres conservés à la Bourse des valeurs mobilières conformément aux procédures spécifiées par le

Securities Exchange ou aux enchères.

 

La disposition du premier alinéa s'appliquent à l'application de valeurs mobilières cotées sont engagés selon le Code civil et commercial, mutatis mutandis.

 

L'article 197. Lors de la délivrance des certificats de titres, le registraire des valeurs mobilières ont le pouvoir de signer son nom dans les certificats de valeurs mobilières au lieu de la signature des administrateurs de la société émettrice des titres qui sont énumérés dans la Bourse des valeurs mobilières lorsqu'il est autorisé par cette société.

 

L'article 198. Les dispositions de l'article 191, article 192, section 193, article 194, section 195 et l'article 196 ne s'applique pas aux titres suivants:

(1) des obligations émises par des organismes gouvernementaux ou des entreprises d'Etat;

(2) factures;

(3) toutes les autres valeurs telle que spécifiée par le conseil d'administration de la Bourse des valeurs mobilières.

 

SECTION 199,4 Les dispositions de l'article 51, article 52, article 53 et article 55, y compris les dispositions relatives sanction s'applique mutatis mutandis au transfert et à la préparation d'un registre de valeurs mobilières cotées de la société émettrice des titres cotés à la Bourse des valeurs mobilières qui ne sont pas les factures.

 

Les dispositions de l'article 56, section 57, article 58, section 59, article 61 et article 62, y compris les dispositions relatives sanction s'applique mutatis mutandis à la divulgation de l'information et à l'auditeur de la société émettrice des titres cotés à la Bourse des valeurs mobilières qui ne sont pas obligations émises par des organismes gouvernementaux ou des entreprises d'Etat ou de tous autres titres tel que spécifié par le conseil d'administration de la Bourse des valeurs mobilières. Dans le cas où cette société a déjà préparé et soumis un rapport au Bureau SEC concernant la divulgation de renseignements conformément à l'article 56, l'entreprise peut soumettre une copie de ce rapport à la Bourse des valeurs mobilières.

 

Dans les cas où les dispositions visées aux paragraphes premier et deuxième préciser les pouvoirs et les devoirs de l'Office de la SEC ou le Conseil de Surveillance Capital Market, ces dispositions devront être considérés comme des pouvoirs et fonctions de la Bourse des valeurs mobilières ou le conseil d'administration de la Securities Exchange, selon le cas peut être.

 

L'article 200. Le bilan et le compte de profits et pertes pour toute période comptable d'une société de valeurs mobilières ou une institution financière dont les titres cotés à la Bourse des valeurs mobilières qui ont été préparés en conformité avec la forme indiquée au premier alinéa de l'article 106 ou conformément à la loi relative à l'exploitation des

telle institution financière, doit être les états financiers pour la période comptable tel que spécifié dans l'article 199. L'auditeur qui a été donné une approbation conformément à l'article 106 ou de ladite loi doit être considérée comme l'auditeur qui a été donné une approbation de la Bourse des valeurs mobilières.

 

SECTION 5

RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS OPÉRATIONS SUR TITRES

 

L'article 201. Dans les cas où il ya des différends concernant l'achat ou la vente de valeurs mobilières cotées à la Bourse des valeurs mobilières soit entre membres ou entre un membre et ses clients, les parties au différend peuvent déposer une demande de règlement par des arbitres à la Bourse des valeurs mobilières.

 

La arbitres visée à au premier alinéa comprend une personne nommée par le conseil d'administration du Securities Exchange en tant que président et les autres personnes dont chacun doit être nommé par une partie contestante.

 

L'article 202. La demande conformément à l'article 201 doit être sous la forme spécifiée par la Bourse des valeurs mobilières et doit au moins contenir les informations suivantes:

(1) les noms et adresses des parties au différend;

(2) les questions en litiges;

(3) les documents pertinents et les preuves.

 

Guide Touristique sur la Thailande