CHAPITRE 7

Institutions liées à titres Business

 

SECTION 1

Clearing House, Securities Depository CENTRE

TITRES ET REGISTRES

 

L'article 219. Nul ne peut exploiter l'entreprise d'une chambre de compensation à moins qu'une licence a été obtenue auprès de la SEC.

 

Une chambre de compensation désigne un centre où les services pour le règlement et la livraison des titres négociés notamment les services connexes sont fournis.

 

L'article 220. Nul ne peut exploiter l'entreprise d'un centre de dépositaire de titres à moins d'une licence a été obtenue auprès de la SEC.

 

Un centre de dépositaire de titres désigne un centre où les services pour le dépôt et le retrait des valeurs mobilières, y compris les services connexes à des fins de compensation de compte sont fournis.

 

L'article 221. Nul ne doit fournir des services de titres registraire à moins qu'une licence a été obtenue auprès de la SEC.

 

L'article 222. Les dispositions de l'article 206 et article 207, y compris les dispositions relatives aux pénalités liées s'appliquent à une chambre de compensation, un centre de dépôt de titres et valeurs mobilières registraire mutatis mutandis.

 

SECTION 223,4 Dans le fonctionnement d'une chambre de compensation, un centre de dépositaire de titres ou d'un registraire des valeurs mobilières, les personnes qui exploitent ces entreprises doivent respecter les règles, conditions et procédures spécifiées dans la notification du Conseil de Surveillance Capital Market.

 

SECTION 223/1.4 Toute obligation soit comme une contrepartie ou par novation, dans un accord de négociation de valeurs mobilières par la chambre de compensation et le placement de la garantie, si elle est effectuée conformément aux règles de la chambre de compensation, tel qu'approuvé par le Conseil de Surveillance Capital Market, doit être juridiquement contraignant et exécutoire par la loi.

 

SECTION 223/2.4 Dans les cas où la chambre de compensation entre dans une obligation dans un accord de négoce de titres, soit à titre de contrepartie ou par novation, la chambre de compensation est lié aux droits et obligations du membre en vertu des accords sur titres pour lesquels il fournit de règlement et des services de livraison, indépendamment du fait que ce membre est entré en négociation de valeurs mobilières un accord pour son propre compte ou pour le compte d'autrui.

 

SECTION 223/3.4 Dans les cas où la chambre de compensation reçoit un actif de ses membres ou a en sa possession des actifs tels que des garanties pour le règlement et la livraison des titres, en raison de valeurs mobilières les accords commerciaux de ses membres ou clients de ses membres, ou actifs placés auprès de la chambre de compensation par un membre aux fins de maintenir l'intégrité de la négociation de valeurs mobilières et de règlement et de livraison, les dispositions de l'article 82 et

L'article 83 de la loi sur les dérivés B.E. 2546 s'applique mutatis mutandis à la chambre de compensation au titre de l'obligation de s'occuper et d'utilisation de ces actifs.

 

SECTION 223/4.4 Dans les cas où une requête est déposée contre un membre d'un tribunal de faillite et le tribunal délivre une ordonnance de séquestre, les dispositions de l'article 84, article 85, article 86 et l'article 87 de la Loi sur les instruments dérivés soient 2546 s'applique mutatis mutandis à la chambre de compensation ou de l'actif reçu ou eu en possession de la chambre de compensation en vertu du paragraphe 223 / 3.

 

SECTION 223/5.4 Dans les cas où la chambre de compensation devient un débiteur par un jugement, un débiteur sous séquestre ou est commandé par le gouvernement ou tout organisme de réglementation de suspendre ses activités en totalité ou en partie, à des fins de protection de l'actif de ses membres et les clients de ses membres ou du système de règlement et de livraison, les dispositions de l'article 43, section 45, et l'article 46 de la Loi sur les instruments dérivés soient 2546 s'applique mutatis mutandis à la chambre de compensation et d'actifs reçus par ou eu en sa possession de la maison de compensation en vertu du paragraphe 223 / 3.

 

L'article 224. Dans les cas où l'opération d'une chambre de compensation, un centre de dépositaire de titres ou d'un registrateur des titres est effectué par la Bourse des valeurs mobilières, aucune licence auprès de la SEC doit être requis. À cet égard, la Bourse des valeurs mobilières doivent fonctionner ces entreprises en conformité avec les règles, conditions et procédures spécifiées dans la notification du Conseil de Surveillance Capital Market vertu de l'article 223.4

 

Le mot «Securities Exchange» visé à l'alinéa premier et supplémentaires visés à la présente section doit inclure toute société établie par la Bourse des valeurs mobilières avec pas moins de 75 pour cent du total des actions vendues détenues par la Bourse des valeurs mobilières.

 

L'article 225. Lorsque des titres sont déposés auprès de la Bourse des valeurs mobilières, le déposant doit préparer une liste de détenteurs de valeurs mobilières, dont les titres ont été déposés auprès de la Bourse des valeurs mobilières, en conformité avec les règles et procédures spécifiées par la Bourse des valeurs mobilières. Après la Securities Exchange a accepté le dépôt de ces titres, la Bourse des valeurs mobilières peut accepter le transfert de ces titres déposés dans son propre nom et doit tenir de tels titres pour le déposant ou pour tout client qui en est le propriétaire de ces titres.

 

Les titres qui sont au nom de la Bourse des valeurs mobilières conformément au premier alinéa sont présumées être des titres détenus par la Bourse des valeurs mobilières pour le compte de ces personnes selon le type, la catégorie et le montant qui apparaissent dans la liste des noms dressée par le déposant .

 

Sur la date de clôture du registre de la société qui émet des titres, la Bourse des valeurs mobilières doit recueillir les comptes de tous les titres déposés et les listes de noms des détenteurs de ces titres, qui existait à la date précédant le jour du premier closing, par le déposant de ces titres et de les livrer au registraire de la société émettrice. Ces listes doivent être considérées comme une partie du registre des valeurs mobilières, sauf pour les noms de ces personnes

à qui le registraire de la société émettrice a notifié l'objection dans les trois jours ouvrables suivant la réception de ces listes, au motif que la détention des titres par ces personnes est contraire à la loi ou de toute restriction sur la transférabilité qui ont été enregistrés conformément à la loi.

 

L'article 226. Après avoir présenté la demande d'enregistrer le transfert des certificats de valeurs mobilières dans le nom de la Bourse des valeurs mobilières de détenir des titres au nom des autres personnes conformément au premier alinéa de l'article 225 ainsi que la livraison des certificats de titres de la société qui émet valeurs mobilières, la Bourse des valeurs mobilières peut soumettre la demande à la société émettrice de fournir un reçu à la place des certificats de valeurs mobilières. Ce récépissé doit avoir les détails dans la forme prescrite par la Bourse des valeurs mobilières. Dans un tel cas, il sera considéré que les certificats de titres ont été émis par la société émettrice.

 

L'article 227. Tout propriétaire de titres qui a déposé des valeurs mobilières à la Bourse des valeurs mobilières peut demander à la Bourse des valeurs mobilières à émettre les certificats de titres en son propre nom en présentant une demande en conformité avec la forme spécifiée par la Bourse des valeurs mobilières.

 

Après avoir reçu la demande visée au premier alinéa, la Bourse des valeurs mobilières doit informer la société qui émet des titres, du nom de la personne qui est propriétaire de ces titres, et la société émettrice ainsi notifié doit inscrire le nom du propriétaire des valeurs mobilières dans le registre de la société ainsi que nouveau numéro des certificats de valeurs mobilières, dans le nom du propriétaire de ces titres.

 

En soumettant la demande visée au premier alinéa, si le propriétaire des valeurs mobilières est un déposant qui n'a pas déposer directement ces titres à la Bourse des valeurs mobilières, le propriétaire de ces titres sont applicables par les déposants de ces titres.

 

L'article 228. Le transfert des valeurs mobilières du compte d'un déposant de titres sur le compte d'un autre dépositaire de titres peut être faite que lorsque la Bourse des valeurs mobilières a reçu une demande du déposant de titres ou lorsque la chambre de compensation de la Bourse des valeurs mobilières a notifié à la Bourse des valeurs mobilières, à la fin de chaque journée de négociation, de la livraison des titres entre les membres qui ont négocié des titres dans les titres

Exchange.

 

4Le transfert des titres visés au premier alinéa ou dans le compte d'un déposant de titres sont réputées légalement valable si elle est effectuée en conformité avec les règles, conditions et procédures spécifiées dans la notification du Conseil de Surveillance Capital Market.

 

Guide Touristique sur la Thailande