ARTICLE 61 En évitement des conflits avec d'autres lois lors de l'application de confiance pour les transactions dans le marché des capitaux, elle procède comme suit:
(1) dans les cas où un syndic prépare un compte rendu de la propriété et de séparer les biens en fiducie en conformité avec l'article 34, le régulateur vertu de la loi relative à la surveillance des banques commerciales ou institutions financières, la loi relative aux valeurs mobilières et d'échange ou de toute loi prescrite par règlement ministériel ne doit pas considérer ou calculer le
biens en fiducie que les biens détenus en propre capacité du syndic de satisfaire toute obligation ou exigence imposée à la fiduciaire en vertu de ces lois;
(2) dans la poursuite de l'esprit des lois spécifiées sous (1), le ministre sur recommandation des autorités de réglementation en vertu des lois ces dernières ont le pouvoir d'émettre des règlements ministériels régissant l'examen ou le calcul des biens de la fiducie comme étant la propriété des bénéficiaires pour la but de se conformer à toute exigence de ces lois.

Chapitre 7
Fonctionnaire compétent

ARTICLE 62 Dans l'exécution de ses fonctions, un agent compétent aura le pouvoir à la suite de:
(1) entrer dans le lieu d'affaires d'un syndic ou l'endroit où les données d'un syndic sont collectées ou traitées pendant les heures entre le lever et le coucher du soleil ou pendant les heures d'ouverture de ces lieux afin d'examiner le fonctionnement des activités de fiducie, y compris rassembler les documents pertinents, des preuves ou des renseignements;
(2) entrer dans une banque commerciale ou une institution financière pendant les heures entre le lever et le coucher du soleil, ou pendant les heures d'ouverture de ces lieux, pour inspecter les comptes, des documents ou des preuves qui peuvent être liées à l'inspection ou l'exécution de la présente loi ;
(3) dans tout endroit où il ya un motif raisonnable de croire qu'il ya une commission d'infraction à la présente loi pendant les heures entre le lever et le coucher du soleil ou pendant les heures d'affaires de cet endroit;
(4) joindre des documents ou des preuves liées à la perpétration d'infractions à la présente loi à des fins d'inspection ou de prendre des mesures juridiques qui ne doit pas dépasser 180 jours;
(5) Pour un fiduciaire ou toute personne qui est autorisée à collecter ou de traiter les données d'un syndic, y compris son directeur, dirigeant, employé et le vérificateur de témoigner, de livrer, ou des comptes actuelle, les documents, sceaux ou d'autres preuves liées à l'activité de confiance ;
(6) Pour toutes les personnes qui ont connu toutes les actions liées ou des faits qui peuvent être utiles dans l'exécution des devoirs du fonctionnaire compétent pour témoigner, de livrer, ou les comptes présents, des documents, des preuves ou des objets liés à, ou nécessaire pour, l'exécution des tâches de l'officier compétent.

Après avoir entré et inspecté en vertu du paragraphe (1) ou (2) ou entrepris la recherche en vertu du paragraphe (3), si elle n'a pas été achevé, le fonctionnaire compétent peut continuer une telle inspection ou de recherche dans la nuit ou au-delà des heures d'ouverture de cesendroit.

Dans l'exécution de tâches en vertu du paragraphe (1) ou (2), l'officier compétent ne peut prendre tout acte de la nature de la menace ou de perquisition en vertu du Code de procédure pénale. Dans le cas visé au paragraphe (3), le mandat de perquisition est nécessaire sauf s'il ya un motif raisonnable de croire que par le temps du mandat de perquisition est obtenue, le document ou élément de preuve peut être déplacé, caché, détruits ou déformés, alors la recherche , des convulsions, ou la fixation de
des documents ou des preuves relatives à la commission d'infractions doit être entrepris sans le mandat de perquisition. La recherche doit cependant se conformer à la procédure de perquisition en vertu du Code de procédure pénale et ne peut être entrepris après le coucher du moins telle période est heures d'ouverture de ces lieux.

L'exercice des pouvoirs du fonctionnaire compétent visé au premier alinéa doit être effectué contre la personne qui est directement impliqué dans les faits sous l'inspection et du paragraphe (2), (3), (5) ou (6) nécessitent l'approbation préalable de l'Office de la SEC et dans le cas du paragraphe (5) ou (6), le fonctionnaire compétent doit préciser un délai raisonnable pour
conformer à l'ordonnance à une telle personne.

ARTICLE 63 Lorsqu'il est nécessaire d'obtenir des données calculées pour l'exécution de ses fonctions, un fonctionnaire compétent doit demander au fonctionnaire compétent selon la loi relative à la criminalité informatique à entreprendre toutes les actions pour obtenir de telles données calculées qui doivent être réputés constituer des preuves dans la présente loi.

L'article 64 dans l'exécution des devoirs d'un officier compétent, les personnes concernées doivent fournir une aide raisonnable.

L'article 65 à l'exécution de ses fonctions, un fonctionnaire compétent doit présenter sa carte d'identité à la personne concernée.

La carte d'identité de l'officier compétent doit être dans la forme prescrite par le ministre.

ARTICLE 66 Dans l'exécution de ses obligations en vertu de la présente loi, le fonctionnaire compétent doit être un agent en vertu du Code pénal.

Chapitre 8
Les sanctions, de prescription et Comité de règlement

Division 1
Sanction administrative

ARTICLE 67 Les sanctions administratives sont les suivantes:
(1) de probation;
(2) une amende administrative;
(3) blâme public;
(4) la restriction d'exploiter une entreprise de confiance;
(5) la suspension des opérations commerciales de confiance pour une période déterminée, à l'égard de particuliers ou de tous les actes de fiducie;
(6) la révocation de l'approbation.

L'article 68 dans l'imposition d'une amende administrative, le montant de l'amende ne peut dépasser un million de bahts par chef d'accusation.

Dans les cas où la personne soumise à l'amende administrative prévue au premier alinéa ne parvient pas à verser une amende administrative, les dispositions régissant l'exécution administrative en vertu de la Loi sur la procédure administrative s'appliquent mutatis mutandis.

ARTICLE 69 Les personnes suivantes ont le pouvoir d'imposer des sanctions administratives:
(1) de l'Office SEC a le pouvoir d'imposer des sanctions administratives en vertu du paragraphe 67 (1) ou (2);
(2) la commission administrative de l'article 72 a le pouvoir d'imposer des sanctions administratives en vertu du paragraphe 67 (1), (2), (3) ou (4);
(3) de la SEC ont le pouvoir d'imposer des sanctions administratives en vertu du paragraphe 67 (1), (2), (3), (4), (5) ou (6).

Dans l'ordre des sanctions administratives en vertu du paragraphe 67, l'autorité compétente doit avoir le pouvoir d'imposer une ou plusieurs sanctions et doivent également avoir le pouvoir d'ordonner à la personne soumise à entreprendre ou à s'abstenir d'entreprendre toute action en vue de rectifier ou de prévenir toute la violation ou la non-répétitif à la loi, des règles, des ordonnances ou des conditions spécifiées par la présente loi.

Guide Touristique sur la Thailande