L’'isolement

16. Il y a certains avantages à affronter l’adversité en compagnie. À titre de soldats, nous

acquérons certes des habiletés individuelles, mais nous sommes aussi formés à fonctionner en

équipe. Malgré tout ce qu’on peut reprocher à ses supérieurs, on finit par s’habituer à recevoir

leurs ordres et leurs instructions, notamment lorsque règne la confusion. Le fait d’être en contact

avec autrui accroît également le sentiment de sécurité : en cas de problème, quelqu’un est là pour

nous aider. Que l’on soit seul ou en équipe, un important facteur de stress en situation de survie

tient au fait que, dans bien des cas, on ne peut plus compter que sur ses propres moyens.

17. Les facteurs de stress mentionnés ici ne sont en aucune façon les seuls auxquels vous

risquez d’être confrontés. Il ne faut jamais oublier non plus que ce qui est stressant pour l’un ne

l’est pas nécessairement pour l’autre. La perception que l’on a de ce qui est stressant ou non dans

une situation de survie tient à la fois de son expérience, de sa formation, de sa perception de la

vie, de son attitude physique et mentale et de son niveau de confiance en soi. Le but n’est pas ici

d’éviter le stress, mais bien de composer avec les facteurs de stress et d’en tirer parti.

18. Maintenant que nous en savons un peu plus sur le stress et les facteurs de stress les plus

courants en situation de survie, voyons quelles peuvent être nos réactions dans de telles

situations.

Guide Touristique sur la Thailande